Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fêtes foraines : du changement dans l'air



Les pāpio de Pirae ouvriront leurs portes à compter du 25 juin. À Outumaoro, l'ouverture est prévue le 16 juin.
Les pāpio de Pirae ouvriront leurs portes à compter du 25 juin. À Outumaoro, l'ouverture est prévue le 16 juin.
PAPEETE, le 19/04/2017 - Le mois de juillet rime avec festivités, celles du Heiva i Tahiti et celles organisées par les communes. Il annonce aussi les fêtes foraines. À Tahiti, les habitants ont pris l'habitude de se retrouver à Aorai Tini Hau, pour les plus petits, et à Vaitupa, pour les plus grands. Cette année, des changements seront entrepris : à Pirae, le site ne changera pas, mais l'emplacement des baraques sera différent. À Vaitupa, les législatives empêcheront la tenue de la manifestation, qui sera déplacée à Outumaoro.

Des rumeurs sur l'annulation des baraques foraines circulaient il y a quelques jours sur les réseaux sociaux. Mais la réalité est bien différente puisqu'il ne s'agirait pas d'une annulation, mais plutôt de modifications qui seront apportées aussi bien sur l'aménagement des baraques foraines à Pirae, que sur le déplacement de la fête de la côte ouest, à Outumaoro.

Du côté de Pirae, malgré les travaux qui sont réalisés à Aorai Tini Hau, la famille Porlier assure que les baraques foraines et les attractions seront bien au rendez-vous cette année. "Nous nous installerons dans le sens de la longueur, en prenant une partie du parking intérieur. Donc, les véhicules pourront se garer dans le parking à l'extérieur, mais aussi derrière, près des travaux", explique Albert Porlier, le gérant des manèges "La Joie".

Côté manèges, aucune nouveauté n'est prévue, "parce qu'on manque de places publiques", regrette le forain. Pour Albert Porlier, les baraques foraines sont une distraction importante pour les familles polynésiennes. "Avec tout ce qu'il se passe aujourd'hui dans le monde, les gens ont besoin de se divertir."Les pāpio" de Pirae ouvriront leurs portes à compter du 25 juin.

À FAA'A, ON CHANGE DE CAP

Les forains de la côte ouest se retrouveront quant à eux à Outumaoro, "parce qu'il y a les élections législatives au même moment", justifie Oscar Temaru, maire de Faa'a. "Le président de l'association des forains m'a contacté, et je lui ai dit d'essayer de voir un autre endroit." "Ce n'est pas qu'on ne peut pas aller sur Vaitupa. Le problème pour nous est que nous mettons un mois pour monter toutes les attractions et les baraques. Et si on va sur Vaitupa, on ne pourra monter qu'à partir du 19 juin parce que les législatives se termineront le 18. Il faut savoir que l'ouverture se fera vers la fin du mois de juin. Donc, monter tout cela en dix jours ne va pas être évident et ce sera trop court", explique James Frogier, président de l'Association des forains de Polynésie.

Ce qui conduirait les forains vers le terrain de Outumaoro. Un site qui appartient au Pays et qui est sous la tutelle de Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD).

Et, selon le porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou, c'est l'endroit idéal pour installer les baraques foraines.

De son côté, James Frogier a rencontré ce mercredi, en début d'après-midi, le maire de la commune de Punaauia "pour parler des questions sur la sécurité, l'eau et l'environnement". Il assure avoir les certificats de conformité pour les manèges en sa possession. Pour les forains, le site de Outumaoro est avantageux, même si "le terrain est plus petit que celui de Vaitupa. Nous avons essayé d'implanter les baraques, en diminuant bien sûr les lots."

Mais le fait de se déplacer dès qu'un problème se pose ne rassure pas les forains de la côte ouest. "Le réel problème est que nous n'avons pas vraiment de site de disponible. Nous avons toujours cherché un endroit, et si nous avions eu la possibilité d'en acheter, nous l'aurions fait. L'idée est de se poser et d'organiser nos fêtes chaque année et ne plus se déplacer", assure James Frogier.

Et dans les années futures, la situation pourrait se compliquer. "Pour le moment, il y a un projet sur Vaitupa, et il y a le Mahana Beach aussi qui devrait se monter. Et une fois que l'hôtel aura vu le jour, je pense que ce serait un autre souci pour nous, si nous restions à Outumaoro", rajoute le forain.

Surtout que les pāpio sont ancrés dans les mœurs polynésiennes. "Les fêtes foraines sont rentrées dans une tradition chez nous aussi maintenant. Nous, nous sommes forains depuis mon grand-père. Donc, c'est vraiment de père en fils que cette activité est venue. Aujourd'hui, on ne peut pas s'arrêter du jour au lendemain. Donc, pour toutes les fêtes de juillet, nous serons présents. Il va falloir que l'on se batte pour trouver le terrain adéquat."

Si les forains s'installent à Outumaoro, pas question pour eux de retourner à Vaitupa. "Sur Outumaoro, tout est à refaire. Mais il faut dire que Punaauia est quand même une ville propre, les déchets sont triés. Donc, il faudra que l'on trie nos déchets. Sur le point de vue assainissement, il y a un réseau de prêt et nous pourrions nous raccorder dessus", indique James Frogier.

Une fois que la convention sera signée avec TNAD, les forains s'installeront à Outumaoro à partir du 18 mai, pour une ouverture prévue le 16 juin, jusqu'au 14 août.


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 19 Avril 2017 à 17:09 | Lu 23357 fois

Tags : FORAINS, MANEGES






1.Posté par PUNUAAITUA le 20/04/2017 00:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh! Quelle bonne nouvelle que j''apprend là car depuis les nouvelles annoncé sur Tahiti Infos je me senté très mal par rapport à mon enfant pour la récompensé. Merci à vous messieur Porlier et Frogier de tous faire votre possible pour nos enfants.

2.Posté par substance le 20/04/2017 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai un peu de nostalgie en pensant au Heiva et aux papio sur la place Vaiete. Les enfants allaient aux Papio pendant que les parents assistaient aux concours.

3.Posté par Faut pas pousser! le 20/04/2017 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui il faut que les forains s'imposent une bonne fois pour toute dans le paysage Polynésien. Faut passer à l'action et arrêter le dialogue cordial. Ils se font niquer à chaque fois.
yen a que pour le touriste dans ce pays. On privatise des secteurs entiers de notre patrimoine pour deux ou trois pelés de touristes qui ne viennent jamais.
Les forains sont des acteurs importants de notre vie polynésienne; je repense encore souvent à mon émerveillement d'enfant lors de ces événements et je reste persuadé que cela a contribuer à structurer ma vie d'adulte.
En tout cas si ils lancent une action je suis prêts à me battre avec eux. Et tous les parents doivent faire de même.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Août 2017 - 17:24 427 plants de pakalolo détruits à Huahine

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance