TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Faire baisser le coût de la vie: c'est possible




Faire baisser le coût de la vie: c'est possible
COMMUNIQUE DU RASSEMBLEMENT POUR UNE ALTERNATIVE PROGRESSISTE : "La crise économique que le gouvernement s'avère incapable de juguler laisse de plus en plus de Polynésiens sur le bord de la route. L'augmentation du prix des carburants à laquelle beaucoup d'entre nous sont confrontés n'est que la partie visible d'un problème qui touche encore plus gravement de nombreuses familles. Pour elles, la question qui se pose n'est même plus de "boucler les fins de mois", mais de vivre au jour le jour, quand ce n'est pas trouver à manger.
Pourtant des solutions existent. Il est possible de faire évoluer les mécanismes des produits de première nécessité (PPN) pour permettre aux familles dans le besoin d'accéder au minimum vital. On doit aussi s'assurer que la concurrence entre les réseaux de distribution existe vraiment, contrôler son bon fonctionnement, inciter à la mise en place des centrales d’achat pour les commerces de proximité. Et surtout utiliser la fiscalité non pas comme une manne pour combler des puits sans fonds (dépenses publiques, assurance maladie…), mais comme un outil au service de la solidarité et d'un développement équilibré, durable.
S'agissant de carburants, il est évident que le système s'appuyant sur le Fonds de régulation des hydrocarbures (FRPH) n'est pas suffisant ni efficace pour assurer d'une manière équitable des prix raisonnables à tous les usagers, professionnels et consommateurs. Une organisation plus globale, maîtrisée, doit être mise en place, qui intègre le développement des transports publics pour tous ceux qui n'ont même plus les moyens d'utiliser un moyen privé.
Ce qui est frappant, après tant d’analyses, de rapports, de propositions, c'est l’absence de volonté réelle ou en tout cas de capacité des gouvernements qui se sont succédé ces dernières années à mettre en œuvre des solutions. Il est pourtant évident qu'il faut changer les bases de fonctionnement de notre société qui continue de se fissurer et à créer des inégalités criantes.
Quelques mesures, ou plutôt des "mesurettes", ont été prises. Mais trop souvent ponctuellement, pour répondre aux revendications d’un secteur ou d’un autre, voire pour satisfaire quelques amis. Mais il manque une vision d’ensemble qui privilégie l'intérêt général, dans un esprit de solidarité.
Il nous faut un changement en profondeur, afin de construire un modèle de société plus équilibré et plus juste, plus digne de l'esprit polynésien.
C’est possible, c'est faisable, mais cela demande une détermination politique forte. C’est ce changement que nous voulons proposer aux Polynésiens
".

Lire aussi : Autonomistes : la 3e voie « progressiste »

Rédigé par Rassemblement pour une alternative progressiste le Lundi 30 Juillet 2012 à 15:04 | Lu 713 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Le vieux le 30/07/2012 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble reconnaitre cette belle brochette d’opportunistes ! Ce n’est pas la même qui voulait nous sauver du désastre économique en relançant le tourisme, en créant des milliers d’emplois pour nos jeunes ? Si un ! Et là, elle me propose quoi la belle brochette ? De faire baisser le cout de la vie, rien que cela. Il n’y aurait-il pas des « érections » bientôt ? Voilà donc le temps bénis des promesses électorales qui revient. Que n’allons-nous pas entendre comme mensonge durant les mois qui viennent. Vous la sur la photo messieurs dames je vous ai trop vu, je ne vous supporte plus, je ne voterais pas pour vous, vous me donnez la nausée. Le vieux …

2.Posté par Ahurau le 31/07/2012 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le vieux, ta marmite est restée trop longtemps sur le feu, du coup tu comprends tout de travers et tu confonds même élections et érections que tu n'as pas du connaître depuis fort longtemps, du coup ça te monte à la tête. Mais pour rappel ça se passe plus bas normalement !!!
Plus sérieusement, tu critiques, c'est ton droit, mais si tu n'es pas d'accord, propose !
C'est facile de rester dans son fauteuil de bureau derrière son ordi et amuamu, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick veux !!!
A la lecture de cet article, je ne vois rien de démagogique, je ne vois pas de promesse ... mais de la réflexion ! Il nous faut de la maturité aujourd'hui et beaucoup beaucoup de courage pour sortir notre Pays de ce marasme.
C'est fini les mesurettes qui ne sont au final que des pansements coller sur d'autres pansements. Au final, on se retrouve avec un gros "bras", mais pas gros de muscle, gros de pansements ...
Faisons attention de ne pas terminer comme la grenouille qui voulait être aussi grosse qu'un boeuf !
Aujourd'hui pensons partage, équilibre, équité ... oublions assistanat, démagogie, égoïsme ...
Moi aussi je ne supporte plus ces gens qui passent leur temps à critiquer sans rien proposer ...

3.Posté par lou le 31/07/2012 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Le vieux
Alors tu vas voter pour qui aux prochaines "érections"? Pour personne, puisque le principe du débat démocratique, c'est justement de proposer des solutions aux problèmes de nos concitoyens, donc de faire des promesses.
En fait je crois que ton idée de la politique, c'est de donner le pouvoir à des gens qui te plaisent, et tant pis si leur seul souci, à eux, c'est d'en profiter un max ...et de t'en faire profiter un petit peu aussi, non?
Au fait: qui vois-tu sur cette photo qui soit responsable du désastre économique de la Polynésie? Ton parti-pris est transparent!

4.Posté par wakrap le 31/07/2012 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as un exemple de "partage équilibre équité" qui donne du développement économique et de la richesse?
Tu crois que c'est en bouffant encore plus de socialisme et de redistribution qu'on va se développer?
Tu crois que redistribuer à un pauvre enrichit plus la collectivité que de redistribuer à un copain ou un profiteur?
Tu n'as pas encore compris que c'est la redistribution qui appauvrit la collectivité, quel que soit celui (ou ceux) à qui on redistribue par les impôts?

5.Posté par janus le 31/07/2012 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la belle photo que des fonctionnaires !!!!!combien de millions de salaire par mois ? cet groupe ?
faire baisser le cout de la vie : facile,
comencions deja a reduire le nombre et le traitement des fonctionnaires,
ca ferait baisser fortement le budget de fonctionnement ,entrainant une baisse des taxes indirectes
donc du cout de la vie !!!!!!

6.Posté par Le vieux le 31/07/2012 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela fait plus de vingt ans que je suis en Polynésie. Et depuis plus de vingt ans je vois au moins quatre à cinq de ces personnes à l’assemblé. Ils étaient orange avec Flosse. Sentant le vent tourner ils sont devenus rouge avec Tong-Sang, puis ils ont installé Oscar au pouvoir. Ils ont été ministre de combien de majorités depuis vingt ans ? En vingt ans la situation de la Polynésie n’a fait que de se dégradée. Ils en sont à mes yeux les responsables, ce ne sont que des opportunistes et je reste poli. Là ils se présentent en sauveur, ils ne manquent pas d’air. C’est eux par leur choix leur politique durant vingt ans qui nous ont mis dans la merde. Je ne voterais pas pour eux. Je les licencie. J’ai le droit, c’est moi qui les paye.

7.Posté par Le vieux le 01/08/2012 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vos amis n’ont jamais voulu faire baisser les prix. Ils veulent se faire réélire ou élire pour les deux ou trois nouveaux. S’ils voulaient faire baisser les prix ils demanderaient déjà la disparition du franc des colonies du Pacifique au profit de l’euro. Plus d’une décennie que l’euro est en vigueur. Ne croyez-vous pas qu’il serait enfin temps pour des « Français à part entière » comme se plait à nous nommer Monsieur le premier ministre ?
Puis ils demanderaient la suppression progressive de l’indexation des fonctionnaires d’état au même titre que l’indemnité temporaire de retraite. Mais la suppression progressive pour l’ensemble des actifs et retraités et non que pour les nouveaux entrants. Ils demanderaient alors le réajustement de la grille de la fonction public territoriale. La suppression des taxes d’entrées la mise en place de l’impôt sur les revenus à l’image de celle en métropole. Une tranche à 75% pour les très hauts revenus, une autre à 45% etc., etc. … La mise en place d’un impôt sur la fortune.
Non, ils ne veulent pas tous cela. Ils seraient les premiers imposés, que rien ne change, se faire réélire et pour cela ils vous promettent une sucette a l’anis. Vous êtes lib...

8.Posté par taataTAHITI le 02/08/2012 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une publicité ou quoi???

baisser les prix??? très bon slogan... de campagne mais les promesses n'engagent que ceux qui y croient !
Faîtes un geste pour l'environnement : cassez-vous !

9.Posté par wakrap le 02/08/2012 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, le vieux, c'est certain que la solution contre la vie chère c'est la fiscalité de métropole, le monde entier nous l'envie. La vieillesse est décidément un naufrage.

10.Posté par Charlie le 02/08/2012 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Youpiya le vieux. Si tu es présents au Fenua depuis plus de 20 ans, tu dois donc convenir que P. Schyle n'a jamais été orange, ayant succédé à B. Léontieff ; que Nicole Bouteau a rompu avec le Tahoeraa bien avant 2004, et ne s'est allié avec personne depuis (malgré les "offres généreuses" de tous côtés) estimant que les conditions et le sérieux n'étaient pas réunis ; que N. Bertholon, ancien d'ADN en 2005, a fondé son propre parti ; que T. Manutahi a fait son chemin tout seul, sur le terrain, pour parvenir à faire valoir sa vision ; que T. Porlier est un "jeune" représentant, actif et respecté pour cela... Certains d'entre eux ont tenté, en toute bonne fois en 2007 l'expérience du TTA. Qui a échoué d'une part par l'alliance UDSP du 7/7/7 qui était une si belle application de la démocratie, et par les girouettes en son sein (H. Tefarere, E. Vernaudon, etc.). Ils cherchent tous, depuis une dizaine d'années de rendre possible l'alternative. Avec des conceptions parfois différentes, parfois convergentes. Aujourd'hui, ils se rassemblent pour, une fois encore, tenter de faire vivre cette alternative.
S'ils sont opportunistes, ils sont vraiment mauvais. Ils feraient mieux de s'acoquiner...

11.Posté par Charlie le 02/08/2012 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A mon troll Janus, non à part T. Manutahi, ils ne sont pas fonctionnaires. Certains sont élus, et oui, touchent un traitement à ce titre (qu'ils envisagent par ailleurs de faire réduire, mais toute réduction est aujourd'hui bloquée par l'UPLD et le Tahoeraa). Nicole était fonctionnaire jusqu'en 2008, mais a depuis monté sa propre entreprise. D'autres viennent du privé, etc. Enfin, oui, il faut revoir les grilles de salaires des fonctionnaires et en réduire le nombre. A ce titre, c'est Nicole qui a permis de faire voter à Paris l'encadrement du nombre de contrat cabinet au sein du gouvernement lors de la révision de la loi électorale. Ils agissent, les uns comme les autres. Même si ça ne se voit pas. Et qu'ils ne sont pas très bon en communication...

12.Posté par Le vieux le 02/08/2012 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sourires, je me souviens des deux qui se sont fait élire sur une liste autonomiste. Et une fois à l’assemblé ont mis à la tête du pays un indépendantiste. Le prix de cette trahison idéologique ? Un an comme président de l’assemblé. Il y en a qui se contente de peu en Polynésie, je sais. Je n’aime pas l’anis. Désolé.

13.Posté par Charlie le 02/08/2012 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ta mémoire défaille le vieux. Lorsqu'en 2004, le Fetia Api et NOETN, qui avaient fait campagne sur le changement de gouvernance, ont signé un protocole d'accord avec l'UPLD (qui n'avait encore jamais gouverné, et composé aussi d'autonomiste, Here Ai'a, Ai'a Api), celui spécifiait qu'il n'était pas question d'indépendance. Le mot d'ordre était Taui, pas Tiamara. Après les déclarations d'Apia, le protocole a été dénoncé. Il a duré 2 mois. Ce que les électeurs ont bien compris puisque moins d'un an plus tard, en 2005, après l'élection partielle aux îles du Vent (à cause des rideaux de Mahina...) la population a renforcé la majorité UPLD, sans les voix d'ADN. L'UDSP (suite des accords du 7/7/7) ont duré 2 ans, eux. Pour ravir la victoire au TTA.

Quand à P. Schyle, lorsqu'il s'est retrouvé Président de l'APF, en 2008, c'était encore une manoeuvre politique Tahoeraa pour tenter de récupérer le pouvoir. Tu as la mémoire sélective, ô combien.

14.Posté par Charlie le 02/08/2012 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En outre, ce que l'on reproche à Nicole, c'est de n'avoir pas accepté le poste de Vice-Présidente en 2004 contre son "ralliement". C'est donc d'avoir pris une décision non par intérêt, mais par conviction. Les dérives de la précédente gouvernance devaient cesser. Et c'est par la voie des urnes, qui ont voté 49/49% qu'elle s'est retrouvée en position d'arbitrer le changement, le "taui".
Les électeurs voulaient un vrai changement démocratique. Ils l'ont confirmé en 2005, ils l'ont confirmé en 2008 (en votant massivement pour le TTA). C'est cela que le Tahoeraa a toujours combattu. La voie des urnes.

15.Posté par Le vieux le 03/08/2012 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A cette époque, la vie devait être certainement de très bon-marché. Car je ne me souviens pas qu’ils aient fait des propositions pour baisser le coup de celle-ci. C’est en fin de mandature, qu’ils s’aperçoivent qu’ils auraient pu faire mieux, et ce proposent et nous promettent de faire moins pire pour la prochaine. J’avais compris. Tu sais, je ne sais pas pour qui je voterais. Par contre je sais déjà pour qui je ne voterais plus jamais. La liste des personnes pour qui je ne voterais plus est affichée à l’assemblé de la Polynésie. Au pire je préfère m’abstenir que de revoter pour une seule de ses personnes là. Salut

16.Posté par Le vieux le 03/08/2012 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est exact, je ne me souvenais pas de cet épisode. L’âge certainement, on ne retient que les bonnes choses, tu verras. Il a été élu au perchoir contre son gré. C’est exact, (Un peu comme les miss Tahiti) Mais je ne me souviens pas non plus s’il avait refusé ce poste ou au contraire s’il avait joué les bons petits soldats pour Témaru ?

17.Posté par Charlie le 03/08/2012 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ne parler que du NOETN, et de Nicole, qui est le programme que je connais le mieux, il était déjà question en 2004 dans son programme de baisser de 30% sur 5 ans le budget de fonctionnement du Pays, de mutualiser les secrétariats des différentes administrations (des guichets uniques en qq sorte), de favoriser les importations proches (Pacifique) pour baisser le coût des produits de base par une taxation quasi-négative (surtout s'agissant des PPN), et en tête des grands investissements du Pays, de développer les transports en commun (routier et maritime). S'agissant des énergies aussi, de promouvoir tous les investissements privés "hors-réseaux" (fours ou frigos solaires — notamment pour les coopératives—, chauffe-eaux —notamment pour les collectivités—, véhicules "propres") etc. pour réduire la dépendance énergétique... etc.

18.Posté par Charlie le 03/08/2012 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin, non, Schyle n'a pas été un "bon soldat" pour Temaru (sinon il l'aurait gardé...). Il a juste fait en sorte de faire fonctionner au mieux l'institution, non pas dans une perspective politicienne, mais constructive. Ce fût un tournant pour l'APF qui a enfin développé des programmes et des accords, non plus pour le confort des représentants, mais pour leur permettre une ouverture et un partage d'expérience bien plus large que ce qu'il connaissait alors. Il a été un Président scrupuleux de la règlementation, mais pour faire avancer les débats, non pour qu'ils soient bloqués. Et reprend les actes de la session parlementaire qu'il a présidé, tu verras qu'il s'est voté plus de texte de lois que lors de toutes les autres sessions ces 15 dernières années. Ce n'est pas fainéant. Et ce n'est pas un opportuniste. Il tente juste d'être constructif et sérieux dans un hémicycle qui ressemble souvent à une cours de récréation de maternelle...

19.Posté par J.M. le 06/08/2012 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Intéressant tout cela ! Sans conteste Philippe Schyle, Nicole Bouteau et les "autonomistes progressistes" qui les entourent méritent encouragement, afin d' épargner à notre jeune pays la catastrophe que constituerait le retour au pouvoir de l'octogénaire G.F et de son système autoritaire / clientéliste / anti-démocratique / inéquitable !
Mais ce groupe doit nous proposer effectivement un programme ambitieux, volontariste, qui repose fondamentalement sur une réforme fiscale susceptible d'instaurer une équité dans notre société exceptionnellement inégalitaire dans une démocratie. Rendre du pouvoir d'achat à nos concitoyens modestes, c'est baisser le coût de la vie (donc les taxes sur la consommation notamment) et imposer les revenus de manière responsable, tout en taillant à la serpe dans les frais de fonctionnement du pays. Baisser le coût de la vie, non seulement pour permettre aux revenus modestes d'accéder à une consommation autre que "PPN = produits pour les nécessiteux", mais aussi pour rendre le pays plus attractif sur le marché international du tourisme (notre principale ressource d'avenir, à l'évidence). Il nous faut en effet devenir compétitif sur ce marché mondialisé. J'...

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki