Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Faa'a : Pitanui, le fils de Ben Teriitehau, est décédé lors des fortes pluies



Faa'a, le 17 février 2017. L'employé communal de Faa'a, décédé ce vendredi matin, est Pitanui Teriitehau, le fils de Ben Teriitehau. Agent technique à la commune de Faa’a, il a péri dans l’exercice de ses fonctions alors qu’il s’était mis au service de la collectivité et évacuait des déchets qui obstruaient un émissaire.

Le drame s'est passé ce vendredi midi après que Faa'a a été touchée par de fortes pluies comme d'autres communes de l'agglomération de Papeete. Pitanui Teriitehau, aussi connu sous le nom de Pita, agent technique à la commune de Faa'a, évacuait des déchets qui bouchaient un émissaire, près du Croissant d'or sur la route de Puurai. "Il était en train de faire son travail courageusement", a expliqué Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement qui s'est déplacé vendredi après-midi à la mairie de Faa'a.

A 13h30, il est descendu dans le canal d’évacuation par un regard situé face à la boulangerie du ‘Croissant d’or’’, indique la gendarmerie. Il a été emporté par les eaux puis a disparu. Vers 14h45, les militaires de la brigade de Faa'a ont localisé le corps dans un canal jouxtant les pistes de l’aéroport de Tahiti-Faa’a au niveau du quartier Zima. Il a été récupéré par les plongeurs de la brigade nautique.

Pitanui Teriitehau était le fils de Ben Teriitehau, "un grand ami d'Oscar Temaru et de la Polynésie française en général, car il était connu de tout le monde", a rappelé Jean-Christophe Bouissou. Ben Teriitehau est co-fondateur du parti Tavini Huiraatira. Il est aussi l'architecte qui a conçu la mairie de Faa'a. Les employés de la mairie et le conseil municipal ont été très touchés par cette disparition. "Nous ressentons une infinie tristesse dans nos cœurs après ce drame", a indiqué la mairie dans un communiqué. "Il était très apprécié, souriant et serviable."

Dans un communiqué, le président du Pays a exprimé "sa plus profonde compassion après le décès tragique ce vendredi matin de Pitanui Teriitehau". "Le président et l’ensemble du gouvernement présentent leurs plus sincères condoléances à la famille de ce jeune homme et l’accompagnent de leurs prières dans ces moments douloureux", indique-t-il.

Le président de l'assemblée a également rendu hommage au jeune homme : "A cet instant mes pensées vont vers sa famille et ses proches subitement frappés par sa disparition. (...) Nos pensées vont également vers ses collègues et vers la mairie de Faa’a et son maire, notre collègue représentant Oscar Temaru, tous frappés par cette disparition. Cette mort tragique nous rappelle que le dévouement se paie parfois au prix fort."

Le haut-commissaire et la ministre des Outre-mer ont aussi exprimé "leur compassion à la famille de Pitanui Teriitehau, ainsi qu’à ses collègues employés par la commune de Faa’a". "Très apprécié pour son dévouement au service de ses concitoyens, il a tragiquement perdu la vie en intervenant pour éviter que des foyers ne soient inondés vendredi", ont-ils souligné. "Son exceptionnel engagement était reconnu. Nous nous associons au deuil de ses proches mais aussi à la solidarité qui s’est exprimée dans toute la commune de Faa’a."

Pitanui Teriitehau avait 30 ans.

Ce tragique accident rappelle que la commune de Faa'a a déjà été endeuillée lors de fortes pluies. En novembre 2009, quatre enfants s'étaient noyés dans un caniveau dans le lotissement Teroma 2, à Faa’a. Ils jouaient sous la pluie lorsqu'ils avaient été entraînés dans un caniveau avant d’être aspirés dans la conduite d’évacuation qui collecte les eaux pluviales. Aucune grille de protection n'était placée devant la buse d'évacuation.

"La sécurité civile a diffusé les précautions que tout le monde doit prendre en considération au regard des enfants et des zones qui sont dangereuses en mer ou sur terre, surtout à proximité des rivières", a souligné Jean-Christophe Bouissou.

Des pluies sont encore attendues ce week-end, la population est donc appelée à rester vigilante.

Photo : mairie de Faa'a
Photo : mairie de Faa'a

Photo : mairie de Faa'a
Photo : mairie de Faa'a

Photo : mairie de Faa'a
Photo : mairie de Faa'a

Rappel des mesures de sécurité

- ne pas s'approcher des rivières, ni des grands caniveaux situés le long des routes qui peuvent se transformer en torrent, et attirer l'attention des enfants sur ce danger ;
- veiller au curage des évacuations d'eaux des maisons (gouttières, caniveaux…) ;
- limiter les trajets en véhicule sur la route en raison du risque de chute de pierres, de glissements de terrain, coulées de boue, et de nappes d'eau sur la chaussée ;
- réduire la vitesse du véhicule et augmenter la distance de sécurité ;
- limiter les sorties en mer en raison du vent et de la houle ;
- suivre régulièrement les bulletins émis par Météo France.

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 17 Février 2017 à 16:43 | Lu 28732 fois

Tags : PLUIES






1.Posté par Chaval le 18/02/2017 05:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sincère condoléance à la famille de cet homme qui a trouvé la mort en faisant son travail, mais je me pose une question : pourquoi n'était-il pas attaché et sécurisé avant de descendre dans le canal d'évacuation ? Je ne comprends pas.

2.Posté par Jean pierreBeaulieu le 18/02/2017 07:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes mes condoléances à cette famille endeuillé par ce drame.

3.Posté par Louis Bresson le 18/02/2017 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout notre soutien moral à Ben Teriitehau et sa famille. Vos nombreux amis pensent fort à vous.

4.Posté par manutearii le 18/02/2017 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POuR INFO , C4EST PITA NUI ET NON TITA NUI, MERCI DE CORRIGER.

5.Posté par simone grand le 18/02/2017 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand mettra-t-on enfin:
- une règlementation de gestion des cours d'eau avec des peines sévères?
- un suivi de la croissance des arbres avec une filière d'exploitation?
Les incivilités finissent par coûter très très cher et accroissent les conséquences des crues car les autorités sont laxistes et comptent sur la France pour réparer leur je m'en foutisme.
Les victimes en aval devraient porter plainte contre le laxisme.

6.Posté par Lebororo le 18/02/2017 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Condoléances †

7.Posté par Droulet le 18/02/2017 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Simone Grand

Eh oui Madame, ce n'est que lorsque les catastrophes surviennent que l'on se pose les VRAIS problèmes.
Il aura fallu le décès de ce jeune homme pour qu'on réalise qu'il aurait été facile de l'éviter......et les cas semblables sont tellement courants qu'on pourrait malheureusement presque en faire un théorème.

8.Posté par Louis Bresson le 19/02/2017 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite annexe aux mesures de sécurité:
Demander à tous les agents de l'Equipement et de la voirie des communes (ça doit faire du monde!) de signaler à leur hiérarchie les trous importants dans les chaussées susceptibles de provoquer la chute de cyclistes ou cyclomotoristes.

9.Posté par Eunomie le 19/02/2017 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes mes condoléances à ses parents, sa famille, ses amis.
Les employés de la commune de Faa'a, j'y réside, sont dévoués, courageux, parfois inconscients des risques qu'ils prennent, et font pour le mieux avec les moyens du bord.
Que fait un employé dans un émissaire qui débite des dizaines de M3 d'eau à la seconde, avec la force d'un torrent,
pour enlever à la main un tronc d'arbre ? Un autre tronc serait arrivé derriére, l'aurait assomé, et il aurait été aspiré par la canalisation débouchée.
L'heure n'est pas à incriminer mais une enquête est nécessaire. Qui lui a demandé de descendre? Les pompiers étaient déjà là semble-t-il? Le système d'évacuation des eaux depuis "Disfruits", où se trouve le premier goulet d'étranglement, puisque installés carrémment sur la canalisation, jusqu'au bord de mer est sous-dimensionné pour les saisons des pluies que nous sommes amenés à connaitre. En attendant , ce n'est pas à un homme, de se mettre au milieu du courant. Il y a des "Cases" pour ça, quitte à défoncer la route!!!!!!! Nom de Dieu, !!!

10.Posté par oscar té ou ? le 19/02/2017 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est ou le Maire de Faa'a ?
Il faut déboucher les 500 caniveaux de Faa'a au lieu de se promener a France

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance