Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Evasans dans les îles : l'annonce de l'Etat ne fait pas que des heureux



(crédit photo : A. Pouzoulet).
(crédit photo : A. Pouzoulet).
PAPEETE, le 18 septembre 2016 - Le 14 septembre dernier, le haut-commissariat a annoncé par voie de presse la délivrance d'un agrément de bateaux privés pour assurer des transports de passagers en cas d’urgence.

"C'est une solution à risque mais il n'y en a pas d'autres à l'heure actuelle", lance, résigné, un habitant de l'archipel des Marquises à la lecture du communiqué du haut-commissariat. Le document indique : "Sensibilisé par les difficultés que rencontrent les habitants des îles pour se déplacer en cas d’urgence, notamment dans l’archipel des Marquises et celui des Tuamotu Gambier, le haut-commissaire a décidé de permettre l’intervention de bonitiers et de poti marara dans le transport de personnes lorsqu’une situation d’urgence le justifie."
Le haut-commissaire précise que la démarche est ainsi d'assurer plus de sécurité aux personnes transportées plutôt que de "feindre d'ignorer" une pratique qui se fait depuis des années.

En effet, aux Marquises, de nombreuses évacuations sanitaires se font dans des conditions précaires. En juillet dernier, deux femmes, originaires de Ua Huka ont attrapé la leptospirose en coupant le coprah. En quelques jours, faute de soins, leur état s'est aggravé. Elles ont dû être evasanées. Leur transport s'est fait dans des conditions rudimentaires. La plus malade des deux sœurs, qui devait être envoyée à Tahiti en urgence, a mis plus de 15 heures à rejoindre l'hôpital du Taaone. Elle est finalement décédée en arrivant sur place. Élus de l'archipel, professionnels du sauvetage en mer et habitants avaient tiré la sonnette d'alarme pour alerter les pouvoirs publics sur la situation. Pour eux, ce communiqué est un début de réponse mais reste loin d'être satisfaisant.

> Lire aussi : Marquises Sud : la navette doit être mise en service le 15 octobre

"C'est scandaleux, honteux de voir ça!", tonne un résident de Nuku Hiva. Les habitants des Marquises, un des archipels les plus éloignés de Tahiti, se sentent parfois abandonnés et méprisés par les politiques. Une telle décision est pour eux une preuve de plus que "le Pays est un peu dépassé par ce qu'il arrive en Polynésie française, surtout dans les archipels. " Un habitant de Fatu Hiva renchérit : "Le Pays se désengage. Il n'arrive pas à assumer ses responsabilités."

Marc Tarrats, résident des Marquises, estime que si cette solution est la plus simple à l'heure actuelle, elle devra prouver son efficacité. "C'est une validation de moyens rudimentaires qui, avant, n'étaient pas homologués. C'est une incohérence totale!", râle-t-il.

Secrétaire général adjoint de la FEPSM, ce dernier est très concerné par le sujet des évasans, en tant qu'habitant des Marquises, mais aussi en tant que secrétaire adjoint de la Fédération d'entraide des secours en mer. Les membres de la fédération ont présenté plusieurs projets pour améliorer, en partie, ce problème. Mais aucune réponse ne leur a été donnée. "Il y a un véritable mépris pour toutes les initiatives…"

Les élus, de leur côté, tempèrent. Le maire de Fatu Hiva, Henri Tuieinui, commente : "Ce n'est pas la meilleure solution, mais c'est une solution. La meilleure chose à faire serait le transport aérien…" Même son de cloche du côté du président de la communauté de communes des îles Marquises et maire de Tahuata, Félix Barsinas. "Cela permet de régulariser une situation illégale qu'on vit depuis longtemps", explique t-il. Le président attend beaucoup de l'affectation d'un navire pour les évasans programmées dans les îles Marquises du sud, au mois d'octobre. "Enfin, le Pays nous a entendus", souffle t-il, avant d'ajouter : "Même pourrait être plus efficace, il faudrait un hélicoptère."

Une équipe de l'Etat et du Pays va se rendre sur place pour inspecter les bateaux et voir lesquels pourraient être homologués de manière temporaire. Les évasans en seront-elles meilleures? Affaire à suivre.

Rédigé par Amelie David le Dimanche 18 Septembre 2016 à 17:45 | Lu 2677 fois







1.Posté par Phil le 18/09/2016 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc une équipe de l'Etat et du Pays va venir homologuer des bateaux pour le transport de malades ? Sur quels critères ? Leur armement à la pêche ? Leur insubmersibilité ? Sûrement pas pour leur confort en mer, puisqu'il n'y en pas... Mais cela, tous ces ronds de cuir s'en moquent bien. L'essentiel, c'est de protéger leur carrière de fonctionnaire ! Au cas où il y aurait encore des morts. Mais trouver des solutions pour améliorer le système, là c'est trop dur ! Nous parler du Mahana Beach à 200 milliards, on sait faire, trouver 100 millions pour mettre plusieurs "ambulances des mer", c'est trop dur !

2.Posté par mathius le 19/09/2016 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait ã quoi servent exactement les 187 millards que verse la France au pays? Des vers colons ses politiques de Tahiti. Et cela Temaru qui en fait part vas surtout le cacher ã l'ONU.

3.Posté par CITRUS le 19/09/2016 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR

ARRÊTEZ DE .......CRACHER ......ET ..........
MANGER DANS LA MÊME ASSIETTE
un jour faut que la France se barre
un jour faut qu'elle injecte du fric

4.Posté par PAT le 19/09/2016 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien sur que le pays se désengage Au lieu de trouver des solutions comme un helico sur l'archipel ( transport privé et evasans ) avec une subvention de fonctionnement que tous demandent on va homologuer des bateaux de pêches qui ne le sont pas . Mais l’efficacité des évasans en sera t-elle meilleure ???? Ce n'est pas en donnant des autorisations de naviguer que cela ira mieux . Les deux cas de leptospirose de Ua-Huka n'aurait pas été plus sauvées malheureusement parce que les bateaux sont homologués l ne faut pas cacher l'incompétence et le manque de volonté par des autorisations qui n'apportent rien de nouveau . Les Marquisiens continuerons à être sous équipés et puis comme les politiques aiment le dire Gémir n'est pas de mise aux Marquises.

5.Posté par Kaddour le 19/09/2016 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Phil "ambulance de mer " ............. bonne idée !!
Seulement n'oublions pas que , outre l'investissement de départ, elle necessite un entretien, du personnel, et des dépenses de fonctionnement. Donc ça reviendra trés cher pour ..... pour .... une trentaine d'EVASAN par an ??? Rentablité ???
Il est vrai que le personnel pourrait s'en servir pour aller à la pêche afin de rentabiliser l'investissement ..... LOL

6.Posté par REY Ethode le 19/09/2016 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

> (et l'Etat)
Je crois que tout est dit.
Aussi, messieurs et mesdames les représentants de ces populations, prenez vos responsabilités et assignez le Pays et l'Etat en justice pour mise en danger de la vie d'autrui (voire pour non assistance à personne en danger)

7.Posté par phil le 19/09/2016 12:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

#5. Oui, tu as raison. Cela coûtera de l''argent, mais moins qu''un hélico si on a pas les moyens... Oui 30 évasans par an reviennent cher. Mais sauf à considérer que la vie des Marquisiens n''a pas valeur, alors il faudra passer à la caisse...

8.Posté par coyote le 19/09/2016 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça fait longtemps que les Marquisiens et les Paumotus sont des citoyens de seconde zone !

9.Posté par mathius le 19/09/2016 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les marquisiens doivent déposer plaintes devant le tribunal administratif contre le pays et l'état pour non assistance à personne en danger, et demander que la santé publique redevienne d'état devant la carence du pays en matière de santē qui est incapable d'assumer ses responsables sanitaires. Mais voila les maires aiment les sucettes et aboieront sans rien faire. Alors il faut que la population signe la plainte comme ils savent le faire pour les pétitions. Croyez moi le scandale sera énorme à travers le monde .

10.Posté par tortue verte le 19/09/2016 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

scandaleux. Y en a qui sont fiers que la Polynésie soit un territoire grand comme l'Europe, qui viennent parader pendant le Festival des Marquises et profiter du spectacle. Mais quand il s'agit d'assumer ses responsabilités politiques, ni le HC, ni le président ne lèvent le petit doigt. Oui ça coûte cher un hélico. Et alors ? Combien d'Evasan de confort dans d'autres archipels ? La CPS a une liste noire d'ailleurs de ces gens là. Mais ça perdure. Combien d'arrêts maladie abusifs ? Cela aussi, ça coûte cher. Mais quand il s'agit de quelque chose de vital, on mégote ? Lamentable !

11.Posté par Phil le 20/09/2016 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette décision du Haut-commissaire est celle de la peur ! Une enquête est en cours après le décès de la malade de Ua Pou évasanée en 15 heures : Air Tahiti qui ne vient pas, le Haut-commissaire qui déclenche une évasan sur un bonitier non-homologué au transport de personnes, comme tous les bonitiers... Voilà les coulisses de cette décision. C'est minable !

12.Posté par mathius le 20/09/2016 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Phil, c'est bien pour cela que la plainte serait salutaire pour les marquisien.

13.Posté par Phil le 20/09/2016 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mathius, je pense qu'on y viendra petit à petit. La plainte de Ua Huka est la première. Je crois qu'à l'avenir d'autres suivront. Pour moi, c'est sûr si il y a une évasan dans ces conditions !

14.Posté par emere cunning le 25/09/2016 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Phil,
voilà probablement ce qui explique la décision du Haut commissaire qui tentait de la justifier à la télé, une manière très pratique de se dégager des missions régaliennes de l’Etat qui est censé assurer la sécurité et la sauvegarde des personnes en mer. Sauf erreur, la gendarmerie dispose dans les îles de bateaux plus que corrects et qu'il suffirait d''aménager... pour ce qu'ils en font (je me souviens qu'à Rikitea, les 2 gendarmes étaient de toutes les soirées organisées lors du passage d'un VIP, avec le bateau de service, of course). J'espère juste que ces pauvres pêcheurs qui mettent leur bateau à disposition n'engagent pas leur responsabilité en cas d'accident et que l'Etat et le Pays assumeront sans se renvoyer la balle. EN ATTENDANT DE VRAIS MOYENS.

15.Posté par Reirua le 25/09/2016 03:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Phil: Je suis entièrement d'accord avec ton analyse. C'est marrant comme les propositions faites par la FEPSM pour les EVASAN dans les iles et surtout aux Marquises sont restés lettres mortes...à non pardon, le projet de Vedette de Sauvetage et d'Assistance Médicale (VSAM) a été rejeté par l'ancienne ministre de la santé.
Par contre, j'ai hâte de voir publiquement, la liste des navires homologués par l'Etat ou le Pays....bizarre mais le Pays n'est pas là pour homologuer des navires de pêche je crois...mais juste des navires de transport ... Il y a une nouvelle double compétence non? J'ai surtout hâte de voir une signature du Service des Affaire Maritime (Etat) ou de la DPAM (Pays) donnant un agrément à des navires non assurés et pas toujours équipés...
L'hélico, pourquoi pas, mais il ne vole pas de nuit, aucun vol n'est autorisé de nuit aux Marquises.... De plus, un hélicoptère ne vole pas dans toutes les conditions de vents....alors qu'une vedette de sauvetage en mer type SNSM navigue par tout temps...

16.Posté par PIROMIMI le 25/09/2016 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR


a poste 14
,pour avoir séjourné quelques temps a RIKITEA
je confirme que le bateau de la gendarmerie sert plus a faire du public relation ,
promener madame l’épouse du chef de la brigade,
JAMAIS POUR LE TRANSPORT''' EVASAN '''JUSQU' A L’AÉROPORT
JAMAIS POUR LA VISITE de courtoisie DES ILES ,DE L'ARCHIPEL
NI POUR LES INTERVENTIONS DANS LES DITE ILES

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance