Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Energies renouvelables: les investissements baisseraient pour la 1ère fois en 8 ans



Energies renouvelables: les investissements baisseraient pour la 1ère fois en 8 ans
PARIS, 11 oct 2012 (AFP) - Les investissements dans les énergies renouvelables devraient baisser en 2012 pour la première fois depuis 8 ans, après un troisième trimestre médiocre, selon une étude de Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

Au troisième trimestre, les investissements dans les énergies propres ont chuté de 20% sur un an et de 5% par rapport au deuxième trimestre, à 56,6 milliards de dollars (43,9 milliards d'euros), selon cette étude sectorielle publiée cette semaine.

Ces chiffres "suggèrent que le chiffre des investissements dans les énergies propres pour l'année 2012 devraient être sous le record de l'an passé de 280 milliards de dollars. Si c'était le cas, ce serait la première année de baisse pour l'investissement mondial dans ce secteur depuis au moins 8 ans", indique BNEF.

Malgré les grandes annonces politiques, l'organisme d'analyse souligne que les énergies renouvelables ont continué à faire face à des "incertitudes" sur les politiques publiques au troisième trimestre, notamment aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Italie.

BNEF note également que la baisse récente des coûts de l'éolien et du solaire photovoltaïque signifient que "la même capacité en mégawatts peut être achetée pour significativement moins de dollars".

L'organisme note néanmoins que ce recul ne doit "pas non plus être exagéré". "Le chiffre du troisième trimestre est toujours nettement au-dessus des 50 milliards de dollars, soit à peu près la totalité de l'année 2004".

Région par région, l'Europe est restée en tête au troisième trimestre (18,2 milliards d'investissements, -29% sur un an) devant la Chine (14,8 milliards, +6%), les Etats-Unis (7,3 milliards, -62%), le Brésil (1,9 milliard, +24%) et l'Inde (1,5 milliard, -60%).

Par catégorie, le solaire est en tête (33,8 milliards, -22%) devant l'éolien (15,5 milliards, -23%), la petite hydroélectricité (3,5 milliards), la biomasse et les déchets (2 milliards), les technologies d'énergie intelligente (800 millions) et les biocarburants (700 millions).

Parmi les projets géants qui ont bouclé leur financement au troisième trimestre figurent une très grande centrale solaire à Ouarzazate au Maroc (160 mégawatts et 1,2 milliard de dollars), devant un parc éolien (Nareva and International Power Tarfaya) de 300 MW également au Maroc (563 millions) et le parc éolien Verace au Brésil (258 MW, 497 millions d'euros).

Rédigé par AFP le Jeudi 11 Octobre 2012 à 03:53 | Lu 509 fois







1.Posté par Thierry le 11/10/2012 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Regrettable ...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Octobre 2017 - 03:22 L'eau de plus en plus dégradée et rare

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies