Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Encore un détenu présentant des "traces de radicalisation"



Le jeune homme a invectivé le public et les médias avant de s'engouffrer dans la salle d'audience.
Le jeune homme a invectivé le public et les médias avant de s'engouffrer dans la salle d'audience.
PAPEETE, le 15 septembre 2016 - Un détenu de 24 ans a écopé d'1 an de prison ferme, ce jeudi, pour une évasion en août dernier alors qu'il avait été placé en "chantier extérieur" à Nuutania. Mais il fait aussi l'objet d'une enquête distincte pour avoir tenu des propos inquiétants après son interpellation.


C'est en faisant un doigt d'honneur et en lançant "Allah Akbar" à destination des journalistes présents ce jeudi au tribunal correctionnel de Papeete, qu'un nouveau jeune présentant "des traces de radicalisation", pour reprendre l'expression du magistrat qui présidait l'audience, a été conduit dans la petite salle du palais de justice par quatre gendarmes encagoulés.

Agé de 24 ans, l'homme, détenu depuis 2012 suite à une accumulation de condamnations pour vols, y était jugé pour une évasion suivie d'un cambriolage commis dans une station-service de Faa'a, en août dernier. Il a été condamné à 1 an de prison pour s'être échappé du chantier extérieur sur lequel il avait été placé dans le cadre de sa détention, qui touchait pourtant à sa fin, et à 2 ans de prison pour le vol en récidive qu'il avait commis dans la foulée.

Une enquête ouverte pour radicalisation

Désœuvré, abandonné depuis l'enfance, ballotté de famille d'accueil en famille d'accueil, il cumule déjà onze condamnations à son casier judiciaire mais c'est surtout son intérêt récent pour la mouvance islamiste qui a retenu l'attention des autorités judiciaires. L'enquête ouverte suite à son interpellation a en effet permis de découvrir que le jeune homme était en possession de coupures de presse annotées relatives aux attentats du Bataclan à Paris, en novembre 2015. Interrogé sur comment il voyait son avenir par les services sociaux de la prison, le jeune homme a répondu qu'il allait s'engager avec Daesh et qu'il voulait aller en Syrie.

"La Syrie c'est joli, mais…" a sondé le président du tribunal lors des débats à l'audience. "C'est des conneries ce que j'ai dit", a alors assuré le jeune homme, nerveux et désinvolte à la fois à la barre. Son avocate, elle, qui a eu à défendre ces dernières semaines les différents fichés S référencés en Polynésie française dans leurs déboires avec la justice, a tenté de désamorcer la piste islamiste concernant celui-là : "Il n'a plus de repère, il fait des bêtises et dit n'importe quoi, il se sent abandonné par tous depuis son enfance, cette invocation de Daesh est selon moi un cri de désespoir pour attirer l'attention, pour qu'on s'occupe enfin de lui". "Trois ans de prison, je ne comprends pas, je suis juste un petit voleur, y a des gens qui volent des millions et qui ne vont pas en prison" a pour sa part lancé le détenu à l'énoncé de sa peine.




Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 15 Septembre 2016 à 18:33 | Lu 8682 fois







1.Posté par Le Vieux le 15/09/2016 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est abandonné par sa propre famille !!! Abandonné par tous, par l’école, même l’armée n’en veut pas. Ou qu’il regarde, ou qu’il tourne la tête, on détourne le regard, on ne veut pas le voir, l’entendre. Le pays ce n’est même pas la peine d’en parler … Et quel pays d’ailleurs ? La France ? Il n’a le droit à rien de la France. La Polynésie alors ? Rires … Les seuls qui s’intéressent a lui sont comme lui, paumés et perdus. Comment voulez-vous qu’il n’ait pas la haine ce jeune ! La haine de l’autre, de la société, de nous tous. Il ne sait même pas ce que veut dire ses deux mots. D’ailleurs à lire les commentaires à droites et à gauche peu de monde comprend la véritable signification de ses mots. Laissez-tomber. N’en parlez-plus. Aidez-le plutôt. Aidons-le.

2.Posté par Arsenik le 16/09/2016 07:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n y en a pas a dit le bas-commissaire... !

3.Posté par mathius le 16/09/2016 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme si les autorités et les médias ne le savaient pas, le combat contre le radicalisme commence par arrêter de jouer les hypocrites. Cela fait des mois que je le sais par des avocats qui s'étonnaient que rien n'était fait.

4.Posté par simone grand le 16/09/2016 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui, les "radicalisés" sont souvent des jeunes dont nous n'avons pris soin, qui se sentent hors sol tels des oromatua oriori noa que n'importe qui peut capturer pour en faire n'importe quoi.
Lutter contre l'islamisme politique par le christianisme politique me semble une erreur.
Il s'agit aussi de lutter contre la manipulation mentale sur le modèle sectaire par le développement de l'esprit critique et non par un autre embrigadement religieux.

5.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 16/09/2016 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah s'il avait crié "Ah la, l'RSA !", le tarif n'aurait assurément été que de trois mois d'emprisonnement ferme en appel devant un Dominique PANNETIER et alii. (voir ma jurisprudence 12-10216 du 26 janvier 2016 (Gérard JOLY et alii : pas de peine d'incarcération, vs 16-38 du 25 août 2016 avec trois mois d'incarcération ferme - c'est à dire 56 jours d'après le décompte de l'avocat de José Bové en France/France) hohohoho rollstahiti@gmail.com

6.Posté par Hans Van Barneveld le 16/09/2016 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut arrêter avec le terme radicalisation dès qu'un petit délinquant totalement désœuvré délire avec des propos sur Daesh !
Ça doit être l'effet de la venue récente du nouveau Haut -Commissaire...

7.Posté par simone grand le 16/09/2016 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a urgence à développer l'esprit critique au fenua.

8.Posté par krokodil le 17/09/2016 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Virement qu'ils developpent les tests urinaires sur la radicalisation

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 17/09/2016 04:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Simone Grand (post 7) : A choisir entre "ton" esprit critique (post 4) et celui de Le Vieux (post 1), je choisis l'esprit, critique donc comme tu m'y invites, de Le Vieux en ce qu'il n'est pas critique de façon absconse, mais - critique pour critique oblige -, pratique au possible ! Au point où suite à son introduction : "Il est abandonné par sa propre famille !!! Abandonné par tous, par l’école, même l’armée n’en veut pas. Ou qu’il regarde, ou qu’il tourne la tête, on détourne le regard, on ne veut pas le voir, l’entendre. Le pays ce n’est même pas la peine d’en parler … Et quel pays d’ailleurs ? La France ? Il n’a le droit à rien de la France. La Polynésie alors ? Rires …", je me suis dit : mais Le Vieux ne va tout de même pas aller jusqu'a vouloir remonter toute la chaîne du "système" ! (Et quel contraste avec ton misérabilisme archi-suranné (sic) de "Eh oui, les "radicalisés" sont souvent des jeunes dont nous n'avons pris soin", un soin tel que toi - qui étais dans l'équipe des gouvernementeurs et jusqu'à ce jour - tu n'oses pas même écrire ces trois lettres : R.S.A hohohohohoho rollstahiti@gmail.com

10.Posté par Juju le 17/09/2016 22:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D''accord avec Hans

11.Posté par tom-local le 18/09/2016 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut enfermé 15 ans de prison ferme ,,,,,,,,,, voilà la réponse !!!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance