Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


En attendant la voiture sans chauffeur, le salon de Francfort rêve de l'habitacle du futur



Francfort, Allemagne | AFP | mercredi 16/09/2015 - La voiture sans chauffeur a beau n'être encore qu'un horizon lointain, constructeurs et équipementiers du salon de l'automobile de Francfort se prennent déjà à rêver de l'habitacle du futur, à mi-chemin entre salon mobile, bureau ultra-connecté et espace de détente.

Élégamment habillés de biomatériaux innovants, de sièges aux allures futuristes ou encore d'éclairages colorés, les habitacles sont en vedette de la 66e édition de ce salon, tout comme les nouvelles technologies qui règnent désormais en maître sur les planches de bord.

"L'automobile autonome arrive à toute vitesse. La relation entre le chauffeur et son véhicule va changer", s'enthousiasme Han Hendriks, en charge des ventes et du développement des produits avancés chez Yanfeng Automotive Interiors.

"Si, à l'avenir, on conduit moins dans les voitures, il va falloir faire autre chose", renchérit Christophe Aufrère, directeur technique chez Faurecia, qui prédit que "la façon de se comporter dans l'habitacle va changer et le bien-être à l'intérieur des véhicules va devenir un thème prédominant".

Yanfeng, présent pour la première fois à Francfort, y dévoile un intérieur doté d'une trentaine d'innovations déjà prêtes à passer en série, telles qu'un volant rétractable et un siège pivotant pour la conduite autonome, un réfrigérateur de bord, des écrans connectés aux réseaux sociaux côté passager ou encore des espaces de rangement modulables.
- Divertissement et communication -



"L'intérieur des automobiles va intégrer de plus en plus d'éléments de divertissement, comme des écrans plus larges, des jeux, des espaces pour visionner des films, surfer sur internet, traiter ses courriels ou tenir des vidéo-conférences avec ses collègues", met en avant M. Hendriks.

En particulier, l'innovation à vitesse grand V dans les pare-brises ouvre un champ de possibilités nouvelles, souligne Eelco Spoelder, vice-président exécutif chez l'équipementier allemand Continental, qui présente sur le salon un nouveau système d'affichage dit "tête haute".

A l'avenir, les conducteurs n'auront ainsi plus besoin de regarder leur écran GPS pour connaître la bonne sortie du rond-point. Une flèche en trois dimensions apparaîtra directement sur le pare-brise pour leur indiquer la direction à suivre. Les pare-brises pourraient également se transformer en écran de cinéma dans les phases de pilotage automatique, prévoient certains experts.

Ces technologies, encore rares aujourd'hui, pourraient se généraliser plus vite que prévu avec l'arrivée imminente au volant de générations n'ayant jamais connu un monde sans smartphones.

"Cette tribu numérique multi-écrans, connectée au reste du monde, exigera de ses voitures le même niveau de technologie intuitive et connective que ses smartphones", souligne le spécialiste de la réparation du vitrage Carglass dans une étude récente.


- "Plus de tabous" -



Allant plus loin, le français Faurecia veut se distinguer à Francfort avec un siège capable de détecter et de réagir à l’état physique et mental d'un conducteur. Une situation de stress au volant ? Qu'à cela ne tienne, le siège prodigue un massage décontractant. Si l'attention du chauffeur vient à faiblir, l'habitacle fournit des stimulations tonifiantes pour le réveiller.

A l'avenir, l'automobile pourra "modifier entièrement l'ambiance intérieure, en jouant sur la température, les effluves, la lumière, en plus de la musique. Et, ainsi, influencer de manière positive l'humeur du passager. Nous voyons d'importants potentiels dans cette direction", a confirmé lors du salon le patron de Daimler, Dieter Zetsche.

Le français Peugeot a levé le voile sur son concept Fractal, un modèle à propulsion électrique promettant une expérience sonore inédite à ses passagers, via des caissons intégrés au dossier de chaque siège, permettant de ressentir les sons plutôt que de les entendre.

"Il y a sans doute beaucoup de fantasmes et de rêves dans ce qui est présenté, mais il est clair qu'on va vers une redéfinition de l'intérieur des voitures", estime Laurent Meillaud, consultant pour le secteur automobile.

"Difficile de prédire de façon certaine quelles innovations verront le jour, juge-t-il, mais une chose est sûre : avec l'avènement d'habitacles super numériques, il n'y a plus de tabous".

bt/esp/mtr/gkg/

Rédigé par () le Mercredi 16 Septembre 2015 à 06:09 | Lu 164 fois






1.Posté par tutua le 16/09/2015 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui réinventera la voiture à vapeur ? qui ne rejettera plus de fioul, plus de gaz, plus de particules, que de la vapeur d'eau qui retournera dans l'atmosphère ?
ce serait trop beau, mais ne génèrerait plus de gros profits

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies