Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Elle le quitte, il la plante au couteau : 6 ans ferme



Elle le quitte, il la plante au couteau : 6 ans ferme
PAPEETE, le 10 août 2017 - Le sexagénaire ne supportait pas l'idée qu'elle puisse vivre sans lui. Menaces, chantage au suicide, il avait fini par la poignarder au thorax, le 16 juin dernier à Pirae. La victime, qui avait mis fin à la relation, est une miraculée.


L'affaire aurait pu prendre le chemin de la cour d'assises, comme le réclamait l'avocate de la partie civile, Me Marie Eftimie-Spitz, convaincue que le prévenu avait l'intention de tuer sa cliente. Mais le tribunal correctionnel s'est finalement déclaré compétent, ce jeudi, pour juger ce dossier de comparution immédiate différé qui en restera donc au stade des violences aggravées. Avec à la clé, tout de même, une lourde peine de 6 ans de prison ferme avec maintien en détention pour cet homme de 60 ans qui avait grièvement blessé au couteau sa compagne lors d'une violente dispute, le 16 juin dernier à Hamuta plateau, à Pirae.

Cet ancien propriétaire de ferme perlière, au casier judiciaire vierge, supportait très difficilement depuis plusieurs mois déjà la séparation qui semblait inéluctable. La fin d'une relation de dix ans avec cette jeune femme aujourd'hui âgée de 29 ans. Menaces, pressions, chantage au suicide, le sexagénaire avait tout tenté pour la retenir depuis des semaines. Par pitié, et par crainte de représailles, la vahine avait entretenu un faux doute dans son esprit jusqu'à l'annonce ferme et définitive de la rupture.

Elle se vide de 3 litres de sang

Partie se réfugier dans sa famille à Pirae, il l'avait retrouvée pour soi-disant régler quelques papiers. En lieu et place, et après une nouvelle tentative de réconciliation suivie d'une dispute, le sexagénaire était allé s'armer d'un couteau pour la poignarder en plein thorax, lui perforant un poumon. "Elle m'a lancé un regard méprisant, elle m'a regardé comme un chien", a répété l'homme depuis le box, assurant avoir juste voulu lui faire mal. La jeune femme n'avait eu la vie sauve que grâce à l'intervention énergique de sa belle-sœur, elle-même blessée en s'interposant dans la bagarre, et la rapidité des secours. Inconsciente lors de son admission à l'hôpital, la vahine s'était vidée de 3 litres de sang.

Depuis le box des accusés, le prévenu a démenti toute intention de tuer, expliquant au contraire avoir une nouvelle fois menacé de se suicider en pointant la lame du couteau vers lui. Le coup porté à son ex compagne l'aurait été dans la confusion du corps à corps qui s'en est suivi quand elle a tenté de le désarmer. Une version édulcorée qui n'a semblé convaincre ni le parquet, ni les magistrats, pas plus que la belle-sœur de la victime, et victime elle-même, présente sur les lieux et qui a raconté par le détail comment le sexagénaire avait aussi tenté d'étrangler la malheureuse. "C'est un procès de l'amour passion et de la jalousie", a tempéré son avocat, Me Quinquis. Les deux victimes étaient encore très choquées à l'audience, près de deux mois après les faits.






Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 10 Août 2017 à 18:49 | Lu 3966 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance