Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Education : Nicole Sanquer participe au dialogue de gestion à Paris



PARIS, 15 novembre 2016 - Nicole Sanquer a exposé la politique éducative impulsée par son ministère depuis deux ans, lors d'une réunion à la Direction générale des enseignements scolaires (DGESCO), à Paris, dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire 2017.

Ce dialogue de gestion était présidé par la directrice générale des enseignements scolaires, Florence Robine, en présence du secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Frédéric Guin, et du vice-recteur de la Polynésie française, Jean-Louis Baglan.

Nicole Sanquer a pu exposer les actions impulsées en faveur de la réussite éducative des élèves du système scolaire polynésien, en particulier dans le champs de la lutte contre l’illettrisme et le décrochage scolaire, de l’éducation prioritaire, de l’adéquation de la carte des formations du public et du privé avec les besoins avérés de la société polynésienne, mais aussi de la formation initiale et continue des personnels des premier et second degrés.

La ministre a également insisté sur une nécessaire création de postes de Conseillers principaux d’éducation (CPE), d’infirmières et d’assistantes sociales pour la rentrée scolaire 2017. La dispersion des établissements scolaires polynésiens sur un territoire équivalent à l'Europe implique une dotation en CPE plus conséquente. Un CPE dans les îles est un profil de poste spécifique puisqu'en l'absence d’Assistante Sociale ou d’infirmière, il est amené à assumer des missions professionnelles élargies.

La Polynésie française souffre également d'un manque d'infirmières scolaires alors même que la question de la santé des élèves est centrale. Non seulement le nombre d’élèves par infirmière est très élevé mais surtout les infirmières ont une mission primordiale sur les îles éloignées et/ou dans les zones reculées où elles sont amenées à aider les familles et à les assister médicalement en l’absence ou par l’éloignement des dispensaires. Alors que le nombre des familles en grande fragilité sociale s’accroît, asphyxiant les services sociaux de la Polynésie française et de l'école, le nombre d’élèves par assistante sociale est de 2108 en 2015.

Cet exposé a permis de projeter les moyens nécessaires, tant humains que financiers pour la rentrée scolaire 2017, dans une dynamique de continuité des actions pédagogiques et éducatives, notamment dans le contexte archipélagique du Pays. La dotation globale d’investissement a été également discutée en particulier pour les opérations programmées sur 2017 et 2018 comme la restructuration du collège de Afareaitu, la réhabilitation du collège du Taravao, la rénovation du collège de Taunoa, la rénovation de l’internat du collège de Rurutu, ou la restructuration du lycée professionnel d’Uturoa.

Le dialogue de gestion s’est déroulé dans un climat constructif, avec une écoute positive des services du ministère de l’Education nationale, dans un contexte peu favorable à la Polynésie française, fortement impacté chaque année par une baisse démographique dans le premier, comme dans le second degré. Mais la ministre Nicole Sanquer a insisté sur les spécificités historiques et géographiques du système éducatif polynésien, au regard des avancées patentes dans le domaine des résultats scolaires des élèves et du nécessaire maintien des moyens, notamment en termes de dotations d’emplois et de dotations financières. Les transports scolaires et les fonds sociaux bénéficieront à ce titre d’une augmentation de leur dotation au bénéfice des élèves.

Rédigé par à partir d'un communiqué le Mardi 15 Novembre 2016 à 12:12 | Lu 508 fois






1.Posté par papillon le 15/11/2016 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un "dialogue" inégale, rien qu'a voir le nombre de personnes de chaque coté!

de coté de la ministre, 3 dont deux fonctionnaires d'Etat.

du coté de l'Etat qui détient les bourses, une dizaine




Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance