TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Edouard Fritch redonne sa liberté au Tahoera'a Huiraatira




PAPEETE, 9 septembre 2015 - (Communiqué du Tahoera'a Huiraatira) Le grand conseil du vendredi 4 septembre a voté à l'unanimité de ses 186 membres présents l'exclusion définitive d'Edouard Fritch du Tahoera'a Huiraatira. Non seulement Edouard Fritch n'est plus président délégué, mais il est aussi exclu du parti lui-même ; cette décision proposée par le conseil politique quelques jours plus tôt fait suite à une année de dégradation des relations entre l'ex président délégué et le parti qui l'a élu président de la Polynésie française.

"Au premier jour de son élection, le 12 septembre 2014, Edouard Fritch a délibérément coupé tous les ponts avec moi-même, tournant définitivement le dos au parti qui l'a porté puisqu'il n'a plus jamais assisté à une seule réunion du bureau politique, du conseil politique ou du grand conseil, en dépit des invitations qui lui ont toujours été envoyées. La dernière fois qu'il était avec nous, c'était le 9 septembre 2014 lors du grand conseil qui l'a désigné pour me succéder. Lorsqu'il a enfin obtenu ce qu'il a voulu, être président de la Polynésie française, il nous a tous ignorés. Depuis ce jour, et bien qu'il était encore le président délégué de notre mouvement, il a multiplié les déclarations hostiles au Tahoera'a Huiraatira et à son président" a déploré Gaston Flosse.

Le président du mouvement a ensuite rappelé que la fracture est née le jour de l'examen de la résolution nucléaire le 27 novembre 2014 : "Plutôt que de soutenir la démarche de l'assemblée exprimée par notre majorité à l'occasion de la résolution sur les atolls de Moruroa et Fangataufa, il a préféré l'attaquer ouvertement, choisissant ainsi de faire le jeu de l'Etat contre l'intérêt des Polynésiens, pour mieux y trouver le prétexte qu'il recherchait afin de justifier dans les faits une rupture qui était en réalité préméditée bien avant son élection". A l'issue de la longue énumération des griefs accumulés par l'ex président délégué, le grand conseil a voté à l'unanimité et sous les applaudissements l'exclusion proposée par le conseil politique, déplorant que l'intéressé n'ait pas daigné venir s'exprimer devant sa famille politique. Beaucoup ont considéré que si Edouard Fritch était venu l'issue aurait pu être différente.

Marcel Tuihani élu président délégué par intérim

Marcel Tuihani a été élu président délégué par intérim, et Manolita Ly a été élue secrétaire générale à la place de Marcel Tuihani. Tout deux ont été élu par intérim jusqu'au prochain congrès prévu en novembre prochain. Un nouveau bureau a également été composé et approuvé à l'unanimité du grand conseil. Le congrès extraordinaire un temps évoqué a été abandonné et renvoyé au congrès statutaire du 28 novembre 2015 à Papara. Soulignant que la création de son parti ne règle toujours pas le problème du gouvernement qui reste privé de majorité, Gaston Flosse a appelé à la mobilisation et à la vigilance : "Si notre famille a su résister à la tempête, c'est grâce à nos 22 représentants. Et je les en remercie du fond du cœur, car ce n'est vraiment pas une situation facile à vivre pour eux. Je compte sur vous, sur nos représentants à l'assemblée, sur nos présidents de fédérations, sur nos présidents de sections. Non seulement nous devons rester soudés, mais nous devons redoubler d'efforts sur le terrain. Il faut être présent, car le nouveau parti d'Edouard Fritch ne va pas aller chercher ses voix à l'UPLD, il viendra les chercher chez nous, parmi nos militants, dans nos sections, dans nos fédérations qu'il connaît bien, dans nos communes. C'est vrai, les choses sont plus claires à présent, car ils ne pourront plus dire que c'est toujours le Tahoera'a Huiraatira. Désormais ils recruteront pour le Tapura ou pour autre chose si le nom de leur futur parti change. Mais n'oublions pas qu'il dispose de moyens que nous n'avons pas, des moyens de pressions, de chantage, des emplois, des contrats, des subventions. On l'a vu lors des sénatoriales, il fera feu de tout bois, il n'hésitera devant rien pour parvenir à ses fins... aux manoeuvres corruptrices du Tapura nous opposerons la force de nos convictions".

Ni blocage, ni obstruction

Passant en revue la situation économique et politique du pays, le président de l'assemblée Marcel Tuihani a dressé un tableau sombre de la situation que nous traversons, constatant que le pays va mal et qu'aucun emploi ne se crée. Rappelant que le groupe Tahoera'a Huiraatira avait, à l'assemblée une attitude constructive, il a rappelé que notre groupe avait tout voté jusqu'à ce jour. Rebondissant sur son intervention, le président a indiqué : "En créant son propre parti et en choisissant l'exclusion plutôt que de venir s'expliquer devant le grand conseil, Edouard Fritch redonne sa liberté au Tahoera'a Huiraatira. Cette liberté est essentielle pour notre avenir car le gouvernement n'a pas l'air de se tracasser pour développer le pays et créer les emplois que toute la population attend. Or, c'est la priorité du Tahoera'a Huiraatira".

Il a encore précisé la position du Tahoera'a Huiraatira à l'assemblée désormais : "Nous ne ferons ni obstruction, ni blocage. Mais nous resterons vigilants… Si les projets présentés sont conformes à notre programme nous les voterons. Si les projets présentés s'écartent du programme que nos électeurs ont soutenu et qu'ils vont à l'encontre de l'intérêt général, nous les amenderons et à défaut d'être entendus, nous voteront contre". Pour le Tahoera'a Huiraatira une page se tourne, enfin, oserons nous dire ; une page difficile qui aura vu notre famille politique se déchirer et Edouard Fritch mettre fin à la belle majorité issue des urnes le 5 mai 2013. Désormais relégué dans l'opposition par son " fils spirituel ", le Tahoera'a Huiraatira doit tout recommencer et il est résolument tourné vers l'avenir.

Le nouveau Bureau exécutif du Tahoera'a Huiraatira

o Président : FLOSSE Gaston
o Président d'honneur : TEUIRA Jacky
o Président-délégué : TUIHANI Marcel (Junior)
o 1ère Vice-présidente : MARE-IRITI Teura
o 2ème Vice-président : TAHUAITU Jonas
o 3ème Vice-président : SALMON Geffry
o 4ème Vice-président : LEBOUCHER Michel
o 5ème Vice-président : DUBOIS Vincent
o 6ème Vice-présidente : MACE Miriama
o 7ème Vice-président : LE GAYIC Clément
o 8ème Vice-président : U Charles
o 9ème Vice-président : MOUTAME Thomas
o 10ème Vice-présidente : RICHETON Monique
o 11ème Vice-président : TEHAAMOANA Etienne
o 12ème Vice-président : TAHIATA Fernand
o Secrétaire Générale : LY Manolita
o 1ère Secrétaire Générale adjointe : BREMOND Madeleine
o 2ème Secrétaire Générale adjointe : SINJOUX Tarita
o 3ème Secrétaire Générale adjointe : BROTHERS Héloïse
o Trésorier Général : TUIHANI Marcel (Sénior)
o Trésorier Général adjoint : VILLIERME Mike

Rédigé par . le Mercredi 9 Septembre 2015 à 16:21 | Lu 91 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki