Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


EDT va devoir s'accommoder de la concurrence



Aujourd'hui EDT peut proposer un tarif unique de l'électricité à l’ensemble des concessions qu'elle exploite, même si les coûts d'exploitation sont différents d'une île à une autre, car les pertes des petites concessions des îles sont supportées par les excédents réalisés à Tahiti.
Aujourd'hui EDT peut proposer un tarif unique de l'électricité à l’ensemble des concessions qu'elle exploite, même si les coûts d'exploitation sont différents d'une île à une autre, car les pertes des petites concessions des îles sont supportées par les excédents réalisés à Tahiti.
PAPEETE, le 8 novembre 2015. Les deux experts métropolitains de la commission de régulation des énergies (CRE) venus en mission en août 2015 à Tahiti, ont remis la semaine dernière leur rapport définitif au gouvernement. Cette "mission relative aux prix et à la concurrence dans le secteur de l'électricité en Polynésie" va nécessairement laisser des traces…

Il y a d'abord le constat, dans ce rapport, d'une évidence : la situation de quasi monopole d'EDT aujourd'hui en Polynésie française pour ce qui est la production et la distribution de l'électricité. Pour autant, ce monopole n'est pas que le résultat de la position dominante de la société elle-même : les politiques locaux ont aussi leurs responsabilités en ayant laissé faire et même en encourageant, parfois, cet état de fait. Ainsi, "les prorogations successives du contrat de la concession de Tahiti-nord ont été consenties par le territoire à EDT, sans mise en concurrence, en contrepartie de l’instauration de fait d’un système de péréquation avec les autres concessions exploitées par l’entreprise. Cette situation a permis à EDT de se développer en Polynésie, notamment en étendant ses activités aux principales concessions (Secosud, Moorea ou Bora Bora), jusqu’à atteindre un quasi-monopole".

Aujourd'hui EDT peut proposer un tarif unique de l'électricité à l’ensemble des concessions qu'elle exploite, même si les coûts d'exploitation sont différents d'une île à une autre, car les pertes des petites concessions des îles sont supportées par les excédents réalisés à Tahiti. "La comptabilité d’EDT fait apparaître que la majorité des concessions exploitées par l’entreprise sont déficitaires, à l’exception de celle de Tahiti nord. Celle du Secosud est proche de l’équilibre". A chacune des négociations étendant son secteur d'intervention, EDT a réussi à imposer "que les profits réalisés sur l’exploitation de la concession de Tahiti-nord compensent, au sein du bilan global d’EDT, les pertes supportées sur les autres concessions".

SECOSUD : UN RENOUVELLEMENT DE CONCESSION EMBLEMATIQUE

C'est pourquoi, ce que craint le plus EDT est un changement d'attitude à son égard de la part des autorités concédantes : le Pays notamment pour Tahiti nord, mais aussi les communes qui composent le syndicat Secosud pour ce qui est de la distribution de l'électricité dans la partie sud de Tahiti. D'autant que selon les déclarations du ministre en charge des énergies, Nuihau Laurey la semaine dernière, le syndicat Secosud aurait demandé l'assistance du Pays dans les démarches à effectuer pour ce renouvellement de concession qui doit aboutir pour le début de l'année prochaine !

Pour EDT perdre cette concession serait une sacrée entaille dans son confortable réseau local. "La perte de certaines concessions proches de l’équilibre économique, telle que Secosud fragiliserait en effet son équilibre financier". Cela conduirait la société EDT à devoir détricoter une partie de son organisation et notamment la mutualisation de la production par des moyens centralisés : "dans l’hypothèse où la concession Secosud viendrait à être attribuée à une autre entreprise, elle se retrouverait en situation de devoir réaliser des études sur l’évolution de la consommation et sur l’adaptation de la production, sur un territoire exploité par une autre entreprise".

EDT étant concessionnaire actuellement de Tahiti nord et de Secosud, "l’entreprise a toujours géré son approvisionnement de manière intégrée". Ce qui ne serait donc plus possible si le sud de Tahiti sortait du giron d'intervention d'EDT. "Se poserait alors la question de l’approvisionnement des deux concessions ou régies, et, par voie de conséquence, du rattachement juridique des actifs de production".


Les barrages de Marama Nui ne sont pas à leur maximum

On le sait, pour atteindre son objectif d'atteindre 50% de production électrique en provenance d'énergies renouvelables le Pays souhaite confier à un industriel, sélectionné par appel d’offres, la construction et l’exploitation d’un nouvel équipement hydraulique de production d’électricité dans la vallée de la Vaiiha. "Il considère, par ailleurs, que les autres installations hydrauliques de production d’électricité, actuellement propriété de Marama Nui, ne sont pas exploitées de manière optimale au regard des besoins du système électrique". Dans sa réponse à cette problématique Marama Nui (une filiale d'EDT) "considère que l’absence d’évolution du prix d’achat de l’électricité produite par ses installations au cours des dernières années conduit à une rémunération insuffisante de son activité
et ne lui permet pas de réaliser les investissements qui permettraient une meilleure exploitation de son parc
".

EDT s'oppose déjà au futur rôle central de la TEP

Dans son plan de transition énergétique, présenté lundi dernier, Nuihau Laurey, le ministre en charge des énergies a confirmé que le Pays souhaitait faire de la société d'économie mixte TEP, l'acteur central et neutre de la régulation électrique. Cette recomposition du système électrique présente des enjeux sociaux pour EDT en raison du transfert à prévoir de la dizaine de salariés actuellement en charge de l’activité de dispatching. Pour EDT ce transfert de personnel vers la TEP est difficile à envisager "dans la mesure où les statuts et les perspectives de carrières diffèrent d’une structure à l’autre".
Mais ce n'est là que l'arbre qui cache la forêt, dans son rapport la mission de la CRE indique que la société EDT est opposée catégoriquement au futur rôle central de la TEP. "EDT conteste la légalité de l’approche proposée et a indiqué qu’il serait susceptible de s’y opposer par la voie contentieuse. Afin de garantir la robustesse juridique de la démarche, la mission suggère que le Pays sollicite l’avis d’un cabinet d’avocats spécialisés dans le droit des concessions sur la question de la définition du périmètre des activités relevant du contrat de concession à EDT".

Rédigé par Mireille Loubet le Dimanche 8 Novembre 2015 à 22:03 | Lu 3511 fois







1.Posté par juju le 09/11/2015 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout est dis: "les prorogations successives du contrat de la concession de Tahiti-nord ont été consenties par le territoire à EDT, sans mise en concurrence, en contrepartie de l’instauration de fait d’un système de péréquation avec les autres concessions exploitées par l’entreprise. Cette situation a permis à EDT de se développer en Polynésie, notamment en étendant ses activités aux principales concessions (Secosud, Moorea ou Bora Bora), jusqu’à atteindre un quasi-monopole".


des dizaines d'années qu'on se fait enfler, et les factures mensuelles à 15k 18k 20K ça dérange pas les politico qui gagnent 800k c'est sur mais pour les gens au smig c'est juste innaceptable

2.Posté par TETUANUI Monil le 09/11/2015 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Apparemment, ça a l'air de changer. Il ne faut surtout pas s'emballer au vu de ce que le Président Marcel TUIHANI a insinué hier soir à la télé. Ce n'est pas encore tout à fait claire. Il nous faut de l'énergie renouvelable avec des sociétés allemandes.Ce sont eux les champions avec Merkel. Vas y Mate, il faut bâtir notre indépendance énergétique avec les énergies renouvelables et innovantes: l'HABITAT DURABLE EN BETON CELLULAIRE AVEC L'ENERGIE INDEPENDANTE SUR NOS TERRES INDIVISES (On a la jouissance pour une très longue durée , pas la propriété).

3.Posté par Teriivaea le 09/11/2015 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SA Marama Nui, Bilan 2014 : Trésorerie : 1 954 millions, Dettes financières a plus d'un an : 23 millions. Vraiment un bilan très singulier. Et avec ça on veut nous faire croire que le prix d'achat de l'hydroélectricité "conduit à une rémunération insuffisante de son activité et ne lui permet pas de réaliser les investissements qui permettraient une meilleur exploitation de son parc."

Mais de qui se moque-t'on? Des usagers polynésiens comme d'habitude. Jusqu'à quand l'autorité de tutelle, qui est sensée pourtant agir en notre nom et pour notre intérêt, va t'elle tolérer de son délégataire une telle mauvaise foi?

4.Posté par pif paf le 09/11/2015 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ENGIE est un GENIE.

Frottez la lampe !

5.Posté par MANUPATIA le 09/11/2015 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis pas très loin du SMIG, et pourtant j'ai des factures EDT à 4000 XPF environ le mois, avec 4 personnes sous le toit, avec un grand congélateur, un grand réfrigérateur + congèle , une machine à laver, et les ventilos qui tourne toute les nuits, et du courant à gogo quasiment tous les jours. A côté de ça j'ai une facture Vini avec mana intégré à 15000 et des poussière avec le super débit mana qui rame, qui est indisponible par moment. Et y'en a encore qui s'acharne sur EDT? le plus aberrant dans cette histoire c'est que ce sont les gens qui tournent autour de factures de 15 000 xpf pour un mois chez EDT( ce qui équivaut à 4 mois pour un consommateur comme moi) qui se plaignent. Avec un tel montant, on imagine déjà l'équipement dans votre maison, et c'est pas avec un Smig qu'on pourra s'équiper autant que ça. Faut arrêter vos délires là, si vous êtes pas content, couper votre clim, et mettez-vous au ventilo comme moi.

6.Posté par Hiro le 09/11/2015 14:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah bon il y a un monopole?
C'est tout le monde qui travaille 11 mois par ans et qui reçoit 15 salaires?

7.Posté par vahine le 09/11/2015 16:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non mais arrêtez là. Ok on a pas vraiment le choix de fournisseur mais jusqu''à présent ils sont bons dans ce qu''ils font. Il y a pleins de service gratuit, le dépannage rapide, un pro qui se déplace à n''importe quelle heure ... y en a pas partout.

8.Posté par Popoti le 09/11/2015 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Vahine,

Normal que le dépannage soit gratuit, nous payons cher ce service et, par ailleurs, EDT n étant pas une entreprise philanthrope, elle a tout intérêt à remettre rapidement le courant pour continuer à nous facturer.

D'autre part, les pseudo services gratuits nous sont facturés dans le prix du kilowatt.

9.Posté par Titirimatai le 09/11/2015 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Engie? bof! D'autres pollueurs qui se verdissement...
Enercoop la vraie énergie citoyenne!

10.Posté par BoraDream le 10/11/2015 07:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention à la manipulation politique. notre gouvernement ne reçoit aucune royalties d''EDT hormis les "loyers" des concessions ... Par contre il controle, encaisse à100% VINI et MANA et empêche les concurrents de s''installer. STOP AU MONOPOLE PARTOUT

11.Posté par pif paf le 12/11/2015 01:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Titirimatai

Pour info : ENGIE est le nouveau nom de GDF-SUEZ, la maison mère de EDT.
Il faut savoir que les différents gouvernements (Flosse, Fritch, etc.) ont accordé beaucoup de facilités à EDT pour maintenir leur monopole ... notamment au détriment du développement d'autres productions comme le solaire.

Quant à Enercoop, malheureusement, ils n'ont pas fournisseurs sur Tahiti.

12.Posté par Titirimatai le 12/11/2015 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pif paf

Oui je suis bien au courant de tout ça... On a Enercoop comme fournisseur d'énergie ici en Métropole et j'ai acheté des parts dans le fond d'investissement Energies Partagées. J'aimerai beaucoup qu'on puisse développer des projets citoyens en PF mais la politique...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance