Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Du sursis pour un voleur d'angelots qui dressait un mausolée pour sa chienne



Du sursis pour un voleur d'angelots qui dressait un mausolée pour sa chienne
NANCY, 30 septembre 2011 (AFP) - Un homme de 37 ans a été condamné vendredi à Nancy à 15 jours d'emprisonnement avec sursis pour avoir volé des dizaines d'angelots et de vierges dans les cimetières de l'agglomération de Nancy, qu'il disposait autour de l'urne funéraire de sa chienne.

A la barre du tribunal correctionnel, l'homme a expliqué avoir été bouleversé par le décès de plusieurs proches depuis le début de l'année, ainsi que celui de sa chienne, avec qui il vivait depuis une dizaine d'années.

Selon lui, ce sont les antidépresseurs qu'il prenait depuis mars qui l'ont conduit à commettre ses méfaits, en juillet et en août.

"Je n'ai pas supporté mon traitement médical. Après mon arrestation, je l'ai arrêté et je suis redevenu moi-même", a-t-il dit.

Les enquêteurs avaient découvert au domicile du voleur une centaine d'angelots et de vierges, tous repeints avec un produit doré ou argenté, "car ils étaient plus beaux comme ça", a expliqué le trentenaire.

Les statuettes étaient disposées autour de l'urne funéraire de Lady, la chienne défunte, "tel un monument funéraire", a détaillé le président du tribunal.

Durant l'enquête, un expert psychiatre avait conclu à l'altération du discernement du prévenu, en observant que ce dernier était "imprégné de croyances religieuses, notamment illustrées par de nombreux tatouages sur son corps".

Le voleur a par ailleurs expliqué qu'il avait acheté une partie des angelots, mais qu'il s'était résolu au vol par manque d'argent, notamment après les dépenses liées à la crémation de sa fidèle compagne.

"Dans les années 90, on avait les vols de nains de jardin. Là, c'est encore plus pathétique", a fait remarquer le procureur, Grégory Weil, qui a réclamé un mois d'emprisonnement avec sursis.

Pour sa part, l'avocat de la défense, Me Alexandre Rolland, a demandé de "tenir compte de la personnalité particulière" de son client.

pab/cyj/fm

Rédigé par AFP le Vendredi 30 Septembre 2011 à 05:45 | Lu 421 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Septembre 2017 - 02:06 Les poissons ont de la personnalité

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance