Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Deux mesures pour lutter contre l'érosion galopante des côtes françaises



CAYEUX-SUR-MER, 16 janvier 2014 (AFP) - Le ministre de la Mer, Frédéric Cuvillier, a annoncé jeudi des mesures destinées à planifier la relocalisation des activités et des biens exposés le long des côtes françaises au risque croissant d'inondations et de submersion dans les années à venir.

La production d'une "cartographie de l'aléa d'érosion côtière à l'échelle nationale", rendant compte de l'état actuel du littoral, avec une prévision de l'évolution des écosystèmes côtiers à 10, 40 et 90 ans, est la première mesure communiquée par M. Cuvillier de concert avec son collègue du Développement durable, Philippe Martin.

Il s'agit de faciliter la confection d'indicateurs nationaux homogènes qui devraient permettre de suivre l'évolution du trait de côte, a-t-il expliqué.

Près d'un quart du littoral français (métropolitain) recule du fait de l'érosion côtière, alors que les zones urbanisées représentant 23% des terres situées à moins de 50 mètres des côtes en recul, a rappelé M. Cuvillier en annonçant ces mesures à Cayeux-sur-Mer, juste au sud de la baie de Somme. Dans cette commune balnéaire, il est question de noyer volontairement le hable d'Ault, polder conquis sur la mer depuis des siècles, pour atténuer les risques de submersion dans les secteurs habités.

L'objectif est de "mieux intégrer les risques naturels dans une dynamique de recomposition spatiale des territoires littoraux", selon le dossier remis à la presse.

Seconde initiative annoncée par M. Cuvillier, le lancement d'un "programme de gestion intégrée" de tous les risques encourus par le littoral et ses habitants. L'objectif est d'améliorer la prévention des risques littoraux, via une politique coordonnée et cohérente de lutte contre l'érosion et de prévention de la submersion.

Le premier axe de ce programme est de planifier la relocalisation à long terme des activités et des biens exposés aux risques littoraux, du fait d'une hausse attendue du niveau de la mer et des tempêtes plus fortes et plus fréquentes qui devraient l'accompagner dans les années et les décennies à venir.

Rédigé par () le Jeudi 16 Janvier 2014 à 06:14 | Lu 303 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies