Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Des relations sexuelles avec une ado "d'âge mental de 5-6 ans"



Le tribunal correctionnel a condamné ce mardi un homme pour avoir eu des relations sexuelles en 2016 avec une adolescente, âgée de 14 ans.
Le tribunal correctionnel a condamné ce mardi un homme pour avoir eu des relations sexuelles en 2016 avec une adolescente, âgée de 14 ans.
PAPEETE, le 28 mars 2017. Un homme, âgé de 30 ans, a été condamné ce mardi par le tribunal correctionnel pour avoir eu des relations sexuelles en 2016 avec une ado, alors âgée de 14 ans, dont l'âge mental a été estimé par un expert à "5-6 ans".

Le prévenu a brillé ce mardi par son absence d'abord mais aussi par son casier judiciaire, déjà long à égrener alors qu'il n'a que 30 ans cette année : "vol en réunion, recel de biens volés, détention de stupéfiants, tentative de vol en réunion…" Ce mardi, il a été jugé par le tribunal correctionnel pour avoir eu des relations sexuelles en 2016 avec une adolescente, âgée de 14 ans. "Une enfant extrêmement fragile sur le plan psychologique et attardée" a souligné le président du tribunal correctionnel. L'expert qui a rencontré la jeune fille estime son "âge mental à 5-6 ans".
Le prévenu est arrivé dans la famille de sa victime lorsqu'il s'est mis en couple avec l'ainée. Accueilli dans sa belle-famille, "il s'est permis d'avoir des relations sexuelles" avec la troisième enfant de la famille a souligné le président du tribunal correctionnel.

Lors de l'instruction, le prévenu n'a pas nié les faits mais a assuré que l'adolescente était consentante. Les faits ont été révélés à la gendarmerie après que la jeune adolescente a disparu du foyer familial pendant un mois. Ce mardi, elle n'était pas non plus à l'audience. Sa maman, en larmes, pensait la voir au tribunal pour l'audience.

Il y a une semaine, l'homme mis en cause a emmené avec lui l'adolescente. Depuis la maman ne sait pas où est sa fille. "Ne vous inquiétez pas on va les retrouver" lui glisse le procureur de la République. "Je veux le mettre en tôle. Je ne veux plus le revoir", arrive à peine prononcer la maman entre deux sanglots. Le procureur de la République a requis 3 ans de prison ferme à l'encontre du prévenu assorti d'un mandat d'arrêt. Le tribunal correctionnel l'a finalement condamné à 18 mois de prison avec mandat d'arrêt.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 28 Mars 2017 à 17:27 | Lu 10015 fois

Tags : JUSTICE, TRIBUNAL






1.Posté par un chat un chat le 29/03/2017 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce ne sont pas des "relations sexuelles" si l'ado n'a pas l'âge ni la capacité d'être consentante, vous connaissez ce mot et c'est important de l'employer.

2.Posté par Jean pierre Beaulieu le 29/03/2017 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

18 mois pour ce qui s'apparente à un viol de pédophilie ???? La justice dans toute sa splendeur, c'est à vomir.

3.Posté par Teuira le 29/03/2017 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une seule solution...la castration chimique....le top c une grande bassine d'eau avec 10 piranhas..faire asseoir le violeur a poil...3 secondes et si recidive ( ce qui m'etonnerait) ...10 secondes....fin des recidives

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 01:22 "AiME" : et danse l'amour !

Vendredi 22 Septembre 2017 - 01:20 Fifo 2018 : clôture des inscriptions le 14 octobre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance