Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Des militaires au cœur d'une arnaque aux déménagements



S'agissant de militaires de métropole en fonction, l'incompétence du tribunal correctionnel de Papeete a été soulevée ce mardi par les avocats. L'affaire pourrait donc rebondir à Paris.
S'agissant de militaires de métropole en fonction, l'incompétence du tribunal correctionnel de Papeete a été soulevée ce mardi par les avocats. L'affaire pourrait donc rebondir à Paris.
PAPEETE, le 11 octobre 2016 - Une vaste affaire de petits arrangements entre déménageurs et transitaires de la place et mettant en cause près de 200 militaires et gendarmes en mutation devait être jugée, ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Papeete. Mais le dossier pourrait finalement être délocalisé à Paris, les avocats ayant soulevé la question de sa compétence.

Le tribunal correctionnel de Papeete a mis sa décision en délibéré et annoncera le 6 décembre prochain s'il s'estime compétent, ou non, pour juger ce dossier dont le préjudice avoisinerait les 12 millions de francs pour le Trésor public. Il est reproché dans cette affaire à environ 200 militaires et gendarmes en fin de mission en Polynésie française d'avoir sciemment surfacturé leurs frais de déménagement pour la métropole avec la complicité de cinq déménageurs et transitaires de la place, "en vue d'obtenir de leur administration un remboursement supérieur au prix réellement payé".

"Pour s'assurer de conserver leur part de ce marché très juteux, les sociétés en question étaient mises en concurrence de cette façon pas très scrupuleuse", explique un proche du dossier qui évoque une pratique "bien installée" à l'époque. Les faits visés par la procédure ont été commis durant les années 2011 et 2012.

En échange d'avoirs, de remises de chèques ou d'avantages en nature non mentionnés sur les factures, les transitaires gonflaient ainsi les devis. Les militaires et gendarmes concernés encaissaient en retour de leur administration métropolitaine, selon les cas, entre 500 et 1 500 euros de trop perçu.

Un précédent à Nouméa

Seuls les transitaires étaient convoqués à la barre du tribunal de Papeete, ce matin, poursuivis pour complicité de l'escroquerie. Les militaires, considérés comme les auteurs principaux du délit, faisant quant à eux l'objet d'une procédure distincte devant une juridiction spécialisée relevant du tribunal de grande instance de Paris. Dans l'attente que des poursuites soient éventuellement engagées contre ces dernier, l'ensemble des avocats présents à l'audience, y compris le conseil de l'agent judiciaire de l'Etat, ont estimé que l'affaire n'était pas en état d'être jugée pour les transitaires et qu'elle devrait en outre, in fine, être débattue dans sa globalité devant la juridiction parisienne. Réponse le 6 décembre.

C'est un ancien salarié qui avait vendu la mèche sur ces pratiques largement répandues outre-mer. D'abord confiée localement à la section de recherches de la gendarmerie, l'enquête avait été transmise par le parquet de Papeete à l'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN). Le tribunal correctionnel de Nouméa, en août dernier, avait lui aussi eu à connaître un dossier du même ordre concernant 102 militaires dont 18 gendarmes. Cette fois, ce sont les sociétés de déménagement qui s'entendaient entre elles pour se partager le marché et s'assuraient de la discrétion des militaires en leur offrant des cadeaux en nature. Le tribunal correctionnel de Nouméa s'était déclaré incompétent pour juger l'affaire au mois d'août dernier.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 11 Octobre 2016 à 16:44 | Lu 8333 fois

Tags : JUSTICE, TRIBUNAL






1.Posté par mathius le 11/10/2016 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas nouveau comme combine

2.Posté par circonspect le 12/10/2016 04:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Se sont des personnes qui devraient montrer l'exemple ! ...

Ont ils des excuses, car l'exemple vient dans haut voir le comportement de Mr Cahuzac ! ... et autres ...

C'est honteux ! ...

3.Posté par Mano le 12/10/2016 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces magouilles existaient déjà il y a plus de trente ans et concernaient tous les fonctionnaires expatriés, quelle que soit leurs destinations,
La seule différence, c'est qu'aujourd'hui, justice, gendarmerie, douanes, sont devenues les bras armées de Bercy, de simples collecteurs d'impôts,
Mais il faudrait que ces fonds soient correctement redistribués, qu'ils ne servent pas essentiellement aux prochaines campagnes politiques!!!

4.Posté par Filou713 le 12/10/2016 08:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certains déménageurs ont deux tarifs, celui pour les fonctionnaires et celui pour les privés. Devinez le quel est le plus cher.
Cela fait des décennies que ça dure.

5.Posté par tatiana le 12/10/2016 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tahiti, Paradis pour se faire de l'argent facile. En plus d'avoir un salaire x2 en venant en Polynésie et + les avantages en nature qu'ils ont droit, ça ne leur suffit toujours pas. Ces expatriés, sont là pour avoir le beurre, l'agent du beurre et la fermière. A quand de vrai controle.

6.Posté par patou le 12/10/2016 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et c'est juste ca que vous découvrez, quand vous voyez des gendarmes qui essayent de soudoyer des douaniers pour ne pas payer les taxes douanières en leur disant: "allez mon gars on est aussi de la maison laisse passer quoi!!!!" LOL
ou des militaires qui se louent leur voitures entre eux pendant leur séjour. Des voitures qu'ils ont ramenés pour se faire de la tune alors qu'il ne les utilisent que pour les louer et qu’après ça roule en vélo ou en mobylette....Mais le gouvernement et l'état ne me dites pas qu'il sont aveugles et ne voient rien quand même.

7.Posté par Numéric le 12/10/2016 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un scandale! Quand je vois tout le pognon des fonctionnaires d'état indexés! qui viennent en polynésie se faire du 5/5 qui ne rapportent pratiquement rien pour l'économie du territoire tellement ils sont avares, qui se plaignent par dessus le marché, avec toutes sortes de critiques pour notre fenua, alors que les fonctionnaires territoriaux qui sont aussi payé par la France en quelque sorte n'ont aucun avantage d'indexation, surtout pour ceux des iles ou il y a 35% de vie plus chère que Papeete, franchement je ne suis pas étonné que du coté du tavini, les rangs ne cesse d'augmenter!

8.Posté par mathius le 12/10/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Numérique ,mais tu as des independantiste qui profite du systeme, il suffit de regarder leur colonialisme envers les archipels lorsque Temaru etait président. Exemple les Marquises. Est ce qu'un historien pourrait enfin arrêter de manger dans les soupes pitocratiques pour faire honnêtement son travail? Bof, tout le monde s'en fou.🤑🎉🍧💀

9.Posté par terminator le 12/10/2016 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fonctionnaires, militaires = la caste des toujours plus.............

10.Posté par simone grand le 12/10/2016 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a pas de petits profits.
Une cousine me racontait que dans les années 1970, des fonctionnaires rapatriaient des conteneurs de bouteilles vides d'eau minérale pour pouvoir les déconsigner en métropole.

11.Posté par Cool Ruler le 12/10/2016 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A numéric, "je ne suis pas étonné que du coté du tavini, les rangs ne cesse d'augmenter ! ". Pourquoi, ils sont passés de 10 à 11 ???
Sinon, suis bien d'accord avec toi sur l'inégalité engendrée par l'indexation. Et celle des locaux encore plus...

12.Posté par simone grand le 12/10/2016 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dommage que la jeune chercheuse qui avait commencé un travail sur les expat ait été réorientée vers les mariages popa'a/locaux.
Je pense que c'est hors la tutelle de profs fonctionnaires d'Etat que l'on pourra enfin effectuer des études ethnologiques sur les fonctionnaires d'Etat.

13.Posté par wakrap le 12/10/2016 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on a défini le vol comme moral pourvu qu'il soit réalisé par l'impôt, il n'y a plus ni morale ni limite. Pour moi les 84% d'indexation sont immoraux, donc l'impôt les finançant le sont aussi et quand on trouve moral de vivre de ces 84% quoi d'immoral à en rajouter un peu. Qu'il est loin le temps de Robin Hood, qui reprenait l'argent aux percepteur pour le rendre au peuple.

14.Posté par Bernard_PF le 12/10/2016 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@numeric, tu te fous de qui, là ?
Va donc demander à tonton Oscar le montant de sa retraite de douanier (ITR à 75%)...
Faut arrêter, des fois.

15.Posté par Roro LEBO le 12/10/2016 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

triste pour le petit peuple...
Regardez les voitures...

16.Posté par TAAHOA le 12/10/2016 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à Poste 15 Roro LEBO : Peux tu argumenter !

17.Posté par tortue verte le 12/10/2016 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont qu'à faire comme pour les profs : une somme forfaitaire kilométrique, point barre. Beaucoup plus simple.

18.Posté par lithard françois le 12/10/2016 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela n'est pas nouveau,il y a déjà eu des scandales de ce genre à TAHITI, j'espère que la justice virera tous ces militaires voleurs. Je suis moi-même militaire en retraite de l'administration et j'ai eu à faire avec ces dossiers dans les années 80.

Mais il faut aussi considérer que si cinq transitaires sont à la barre, cela veut dire que la quasi totalité de ces gens, du fenua, sont aussi des voleurs et qu'il serait bien de leur interdire d'exercer ce genre de travail.

L'indexation n'est pas de 84% mis de 75% ce qui est de toute façon anormal.

19.Posté par Roro LEBO le 12/10/2016 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aimerai revenir dans les 70' où tout le monde se respectait et s'aimait bien aussi.

20.Posté par emere cunning le 13/10/2016 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi est ce que la justice ne convoque pas ces voleurs ? Pourquoi leur ferait-elle la faveur d’un dépaysement ? Vous imaginez G Flosse leur faire l’affront de zapper leurs (parodies de) procès, avoir droit au dépaysement ? Goodness, it would be the end of the world.
Eh voui, force est de constater, une fois de trop, que la justice frrrançaise ménage et protège ses escrocs et voleurs. En l’occurrence, NON PAS des petits militaires qui ont bon dos avec leur maigre baluchon, mais SES FONCTIONNAIRES D’ETAT, JUSTICE, POLICE ET GENDARMERIE. Non contents d’avoir droit au déménagement de containers d’affaires aller-retour, ils fabriquent des fausses factures pour se faire du fric sur le dos des contribuables !

21.Posté par emere cunning le 13/10/2016 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette affaire n’est rien de moins que du VOL EN BANDE ORGANISEE. Elle est d’autant plus grave que les voleurs sont des personnes investies de l’autorité publique. Radio cocotier disait même que leurs « déménageurs » étaient des gradés à la retraite qui en savent kek chos' pour être passés par là ! Voilà qui explique que ces escrocs n’aient pas été traînés à la barre, qu’il faille dépayser l'affaire et planquer toute cette crasse loin d’ici. Difficile de la déballer aux yeux des polynésiens pour après leur faire la leçon.
Plus scandaleux, le préjudice de l'Etat qui ne s'élèverait qu'à 12 millions Fcfp ! Faites-moi pas rire… DEPUIS LE TEMPS QU’ILS DEFILENT ET S’EN METTENT PLEIN LES POCHES !

22.Posté par emere cunning le 13/10/2016 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oupss, I forgot to congratulate the "journalist" qui titre sur les... militaires plutôt que les gendarmes ; a better scoop, no ? Et il nous cause de simples "petits arrangements entre transitaires et déménageurs", ou de "combines" tel celui la Dépêche de france (et Mathius, of course) !!! Et s'ils reconnaissent que "la PRATIQUE (rien que ça) est bien installée"... ça n'a coûté que 12 millions FCP à l'Etat… DEPUIS LE TEMPS QUE CES VOLS ONT COURS ALLER RETOUR. Sûrement pour ça qu’ils tiennent tant à leur chère liberté de parole !

23.Posté par teremiti le 14/10/2016 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est la routine quoi dans ces affaires de déménagements, cela dure depuis des décennies. tous les déménageurs il me semble pratiquent les mêmes prix et puis ils veulent tous l'argent de la France et se disent qu'elle est riche. Des anciens militaires à la retraite prennent le post de commerciaux dans les sociétés de déménagements, bien sûr que c'est sans doute le cas, comme cela il connait tout le monde.
quand il s'agit de l'argent de la France on a du mal à être honnête, il n'y a qu'à voir le gaspillage et les abus au sein des armées pour les choses basiques.
pauvre france

24.Posté par teiva le 14/10/2016 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

12 000 000 pour deux cents personnes soit 60 000 par personne on est loin des arnaques quotidienne et des milliard détourné par qui on sait , c'est pas l'affaire du siècle au pays de la corruption , l'affaire de la vaisselle 7 000 000 pour une personne chercher l'erreur

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance