Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Défi des 100 doudous : plus que trois jours pour participer



PAPEETE, 20 juin 2017 - Le défi des 100 doudous, organisé au profit de l’association les Ptits Doudous de Paofai, prendra fin ce vendredi. Les volontaires une journée pour participer à cet événement qui a pour but d’adoucir la vie des enfants en milieu hospitalier.

La première association « les Ptits Doudous » a vu le jour à Rennes, lorsqu’un médecin anesthésiste s’est penché sur les conditions d’accueil des enfants devant être opérés. Partant du principe qu’un passage au bloc est toujours générateur d’angoisse et de stress, les soignants avaient alors mis en place un système de jeux et d’interactions ludiques afin de détourner l’attention du petit patient et lui épargner la prescription de médicaments. Fort de son succès, le projet a été dupliqué de nombreuses fois jusqu’à atteindre la Polynésie française.

C’est en novembre 2016, à la clinique Paofai qu’a été mise en place l’antenne des Ptits Doudous. Désormais, les enfants qui y sont opérés bénéficient d’un suivi supplémentaire qui englobe toutes les étapes d’une opération. Lorsqu’ils rencontrent le médecin anesthésiste au cours de la consultation préopératoire, les jeunes patients peuvent personnaliser le masque qui servira à les endormir lors de l’intervention. Avec des gommettes, les enfants déguisent et personnalisent l’objet avec lequel ils pourront repartir suite à leur opération. Le jour J, avant d’être conduits au bloc, les soignants leur donnent une tablette sur laquelle chacun des intervenants médicaux a un avatar. L’enfant peut également créer le sien à sa guise. Il devient le héros de son histoire et ses craintes. Ses angoisses se dissipent à mesure que son attention est détournée par le jeu. Cela permet aux patients de réaliser leur parcours, de la chambre à la salle de réveil. Au bloc, entouré des soignants qui le suivent depuis son admission, l’enfant retrouve son masque. Après l’opération, lorsqu’il est en salle de réveil, un doudou ainsi qu’un diplôme célébrant son courage lui sont remis.

Le doudou, donc, symbolise ici l’ultime étape de ce parcours toujours très complexe à éprouver pour le jeune patient. Constatant l’efficacité de la totalité du projet, de plus en plus de bénévoles s’intéressent au concept en tentant de fournir des doudous pour les plus jeunes mais aussi des coussins, des pochettes pour les plus âgés. Laure Tomé (contact ci-dessous), bénévole de l’association, a donc lancé un défi aux Polynésiens, fixant ainsi le nombre à atteindre à 100 doudous pour le 23 juin. Jusqu’à vendredi, chaque volontaire pourra, selon ses capacités, coudre ou acheter des doudous. Pour tous les amateurs de couture, rappelons que deux chutes de tissu suffisent. Les autres participants n’ayant pas de talents manuels peuvent acheter des doudous que l’association récupérera si besoin est.

La clinique Paofai opère plus de 500 petits patients chaque année. L’association des Ptits Doudous espère donc que le nombre de volontaires augmentera afin de développer cette méthode qui privilégie le détournement du psychisme de l’enfant afin de l’apaiser face à une situation douloureuse et angoissante.

Contact Laure Tomé
FB : Laure Tomé
(tél.) 87 72 96 68

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 20 Juin 2017 à 15:26 | Lu 1704 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance