Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


De petites grenouilles tropicales entendent... par la bouche



De petites grenouilles tropicales entendent... par la bouche
WASHINGTON, 2 septembre 2013 (AFP) - Certaines petites grenouilles tropicales ne possèdent ni oreille moyenne, ni tympan, mais peuvent entendre par leur bouche, ont rapporté des scientifiques lundi.

Les grenouilles Gardiner vivent dans les forêts tropicales de l'archipel des Seychelles, un ensemble de 115 petites îles situées dans l'Océan indien, au nord de Madagascar.

La plupart des grenouilles possèdent des oreilles moyennes --la partie de l'appareil auditif qui comprend le tympan et les osselets-- à l'extérieur de leur tête.

Les tympans vibrent quand les ondes des sons leur parviennent, et renvoient ces vibrations à l'oreille interne puis au cerveau.

Mais ce n'est pas le cas des minuscules grenouilles Gardiner, qui font un centimètre de long, soit la taille d'une punaise.

Les chercheurs pensaient que ces petits animaux étaient sourds, jusqu'à ce qu'ils les testent en utilisant des sons pré-enregistrés du croassement d'autres grenouilles. Ils ont découvert que les grenouilles Gardiner mâles leur répondaient en croassant à leur tour, comme si elles pouvaient entendre.

Des images de radio ont montré que ni les poumons, ni les muscles des grenouilles Gardiner n'aidaient à transmettre le son aux oreilles internes.

A la place, les scientifiques ont découvert que la bouche de la grenouille Gardiner fonctionnait comme un amplificateur des fréquences de sons émises par l'autre grenouille.

Le système est aidé en outre par une toute petite membrane située entre la bouche et l'oreille interne.

"La combinaison de la cavité bucale et de la conduction par les os permet aux grenouilles Gardiner de percevoir effectivement les sons sans utiliser d'oreille moyenne", a expliqué Renaud Boistel de l'université de Poitiers en France et du Centre national (français) de la recherche scientifique (CNRS).

Les conclusions de cette recherche sont publiées dans les Annales de l'Académie américaine des Sciences, et s'ajoutent à ce qui déjà connu de l'évolution de la capacité auditive d'animaux comme les tortues et les grenouilles.

"Nous montrons que la présence d'une oreille moyenne n'est pas une condition nécessaire pour entendre, bien que ce soit la solution la plus polyvalente pour la vie (hors de l'eau)", ajoute l'étude.

Rédigé par () le Lundi 2 Septembre 2013 à 13:54 | Lu 259 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies