TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Course à pied : Mur du son – Cédric Wane gagne la course et présente ses excuses pour la ‘polémique Painapo’.


Après sa victoire éclatante lors du Raid Painapo, Cédric Wane s’est à nouveau imposé lors du Mur du Son, une course sur route de 5 km. La course était organisée par l’association APA E REO NUI qui concerne les sourds et malentendants de Polynésie. Suite à la polémique qui a suivi le Raid Painapo qu’il avait fait sans embarquer d’eau, Cédric Wane a tenu à présenter ses excuses à la communauté sportive.



Au lieu d'applaudir il faut lever les mains au ciel et les agiter !
Au lieu d'applaudir il faut lever les mains au ciel et les agiter !
PIRAE, le 28 septembre 2015. Samedi, en fin d’après midi, a eu lieu la 2e édition de la course ‘Mur du son’, organisée par l’association qui défend la cause des sourds et malentendants APA E REO NUI, en partenariat avec l’association courir en Polynésie. Cette course a été proposée à l’occasion de la journée mondiale des sourds. Près de 180 personnes ont participé à cette course qui s’est faite sur un parcours de 5km entre la  Mairie de Pirae, Titioro, la route du Belvedere et la Mairie de Pirae.
 
Ce début de saison de course à pied est à suspense depuis l’annonce du retrait partiel de Georges Richmond qui était cependant présent lors de cette course. C’est le grand vainqueur du Raid Painapo Cédric Wane qui s’est imposé en bouclant le parcours en 17’10. Cédric avait été également été 2e lors du Raid Tahiti, derrière Teiva Izal qui cette fois-ci était absent.
 
Médaillé d’or en triathlon récemment aux Etats Unis, Frédéric Tête était également de la partie, il termine la course à la 2e place en 17’23 devant Georges Richmond, 3e en 17’26, juste devant Samuel Aragaw 4e en 17’28.
 
L’association APA E REO NUI concerne les sourds de Polynésie, de la petite enfance aux personnes âgées en passant par la famille, les proches ou toute personne sensible au monde de la surdité. Elle permet la rencontre, l’échange, le conseil, le soutien, l’organisation d’actions pour tenter d’améliorer le quotidien des personnes touchées par ce handicap.

Vaea Billy et son 'interface', comme il faut dire, Corinne Beaubert
Vaea Billy et son 'interface', comme il faut dire, Corinne Beaubert
Vaea Billy, la présidente de l’association s’est exprimée en langue des signes :
 
C’était important pour l’association d’organiser une telle course ?
 
« Oui. Au moment de la fermeture du centre spécialisé pour les sourds en 2011, l’association a été créée pour favoriser la communication entre les sourds qui se retrouvaient complètement isolés dans leur quartier. Ces enfants ne peuvent même pas regarder la télé car il n’y a pas de sous-titrage donc ils ne comprennent rien. Une fois adultes, lorsqu’ils doivent se rendre dans des services administratifs, ils sont encore accompagnés par un membre de la famille. »
 
« Notre association œuvre pour les rendre autonomes vis à vis de cela, tout comme tout ce qui concerne le permis de conduire et beaucoup d’autres améliorations possibles. Nous n’avons pas de subvention, nous sommes obligés donc de créer des évènements pour récolter des dons. La première action pour mettre les premiers francs dans l’association cela a été de proposer des cours de langue des signes que j’ai moi même assuré. »
 
Quel est votre champ de revendication ?
 
« On a rencontré le ministre de l’éducation pour lui faire savoir que les sourds avaient besoin d’accessibilité. Nous avons réfléchi ensemble mais, à chaque fois, il y a un problème de budget. Après réflexion, il faut positiver, des choses peuvent changer. Avec la DSP nous avons réussi à mettre un numéro d’urgence pour les sourds par SMS. On a pas fini de rencontrer des gens, on avance petit à petit. "

Un podium de stars, Frédéric Wane, Cédric Wane et Georges RIchmond
Un podium de stars, Frédéric Wane, Cédric Wane et Georges RIchmond
Cédric Wane au micro de Tahiti Infos :
 
Tu as fais la différence dans la montée ?
 
« Pour moi, c’était ça passe ou ça casse. Je pensais que sur le plat il n’y allait pas y avoir de différence de niveau. Je me suis dit que tout allait se jouer sur la montée. Dans ma tête, la fin de la montée c’était la fin de la course. J’ai donc tout donné dans la montée. Teiva Izal est le seul qui arrive à dépasser les gens en descente mais il n’était pas là aujourd’hui ! »
 
Tu t’installes dans cette position ‘d’homme à battre’ ?
 
« J’essaie de ne pas trop y penser. C’est facile de prendre la grosse tête ou d’avoir peur. J’essaie de ne pas changer mes habitudes. A part le coaching rien à changé dans mon mode de vie. J’ai toujours fait attention à ce que je mangeais, a bien dormir, je m’entraine par-ci par-là à heure variées, j’écoute mon corps comme je l’ai toujours fait. Ce sont les séances de coaching trois fois par semaine avec Kader Touati qui ont tout changé. »
 
Un dernier mot sur la polémique liée au fait que vous n’aviez pas embarqué d’eau lors du Raid Painapo ?
 
« Au niveau physique j’étais bien, contrairement à mon binôme, car j’avais bu à trois reprises à la rivière. J’avais vidé un coco plein avant de partir, j’avais tout calculé. Concernant le respect des règles, je regrette vraiment. Si c’était à refaire, j’aurais embarqué ces 3 litres et même 4, juste pour montrer l’exemple vu qu’il s’agissait de règles de sécurité. Au niveau équité, ce n’était pas juste pour les autres car c’était trois kilos en moins, je suis juste désolé. Je présente mes excuses sincères à toute la communauté sportive, cela ne se reproduira pas. »

Rédigé par SB le Lundi 28 Septembre 2015 à 11:15 | Lu 2703 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki