Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Cour d'appel : l'agent EDT se mettait l'argent des clients dans la poche



PAPEETE, le 21 avril 2016 - Condamné à 18 mois ferme pour abus de confiance en première instance, un agent d'accueil EDT trouvant la sanction trop lourde était rejugé ce matin en appel. Le parquet général a requis la confirmation de la peine, la décision a été mise en délibéré.

Agé de 54 ans, le prévenu avait trompé son employeur en profitant de sa position d'agent d'accueil pour mettre en place un stratagème visant à détourner, à son profit, l'argent de la clientèle la plus modeste et la moins instruite d'EDT. L'escroc encaissait pour son compte certains paiements en liquide et basculait ensuite les clients ainsi arnaqués en mode prélèvement automatique pour brouiller la comptabilité. Les clients se faisaient donc détrousser d'un côté, et menacés de coupure de courant par EDT de l'autre. L'arnaque avait fonctionné pendant plus d'un, entre 2009 et 2010, et l'agent indélicat avait réussi à se mettre pas loin d'1 million de francs dans les poches.

Condamné à 18 mois de prison ferme en première instance en avril 2015, l'agent aujourd'hui à la retraite avait fait appel de la sanction, jugée trop lourde. Un droit, mais qui a sensiblement agacé le parquet général ce jeudi à l'audience, notamment au regard de "l'originalité" de ce dossier : licencié par EDT après les faits, l'agent arnaqueur avait réussi le tour de force de faire condamner son employeur à lui verser 2 millions de francs pour licenciement abusif en raison de son statut de salarié protégé. Argent qui lui sert aujourd'hui… à indemniser EDT. A défaut d'être un gage de bonne moralité, être salarié "protégé" a parfois du bon. La cour d'appel a mis sa décision en délibéré au mois de juin.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 21 Avril 2016 à 18:11 | Lu 7755 fois

Tags : COUR D'APPEL






1.Posté par circonspect le 21/04/2016 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

… Statut de salariés protégé permettrai d'être malhonnete ? ! ...

Je ne comprend pas vraiment les textes de lois d'aujourd'hui,

il devrait montrer l'exemple par son statut et non pas le contraire ?

2.Posté par moana le 22/04/2016 05:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avoir un salaire et des avantages en nature confortables et volé des pauvres, il n'y a vraiment plus de valeurs dans notre Polynésie (voir agression patron led). de plus se faire indemnité pour licenciement abusif , notre justice marche de travers depuis déjà longtemps.shame, shame......

3.Posté par Mathius le 22/04/2016 06:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien dans ce genre d'affaire que nous pouvons voir immoralité syndicale et l'attitude scandaleuse de certains juges,
Espérons que la cours d'appels le rappelle en augmentant sa condamnation.

4.Posté par emere laputa le 22/04/2016 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à EDT d'avoir licencié ce malfaisant en dépit des risques ! Et courage aux pauvres victimes !!!

5.Posté par Chaval le 22/04/2016 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'EDT devrait enquêter et rembourser les victimes des préjudices subis, mais faut-il rêver ?

6.Posté par Elodie le 22/04/2016 19:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel honteux personnage ! 😖

7.Posté par Lecouillon le 22/04/2016 21:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un agent qui touche un salaire confortable et voilà qu il se permet de voler les petites Tetuanui
Et de plus le système qui le protège .y a t il une justice dans ce bas monde ???

8.Posté par EDT For Ever le 23/04/2016 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Chaval, EDT a bien sûr remboursé les victimes.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance