Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Connexion internet : le ras-le-bol des archipels éloignés



PAPEETE, le 20/04/2016 - Les internautes des Tuamotu-Gambier ou des Australes dénoncent la qualité de leur débit ADSL. Un service qui ne répondrait plus à leurs attentes, des connexions au ralenti durant les heures de grande utilisation... Un couac pour les services publics mais aussi pour celles et ceux qui ont besoin de surfer sur le net durant leurs heures de travail. Du côté de l'OPT, c'est silence radio.

La vie dans les archipels polynésiens est belle et tranquille. S'il ne fallait se contenter que de cela, tout serait parfait. Mais voilà, les moeurs ont bien évolué et les Polynésiens se sont adaptés aux bienfaits que procurent les nouvelles technologies, comme l'accès à internet.

Et à ce sujet, les internautes des archipels éloignés sont loin d'être satisfaits du service rendu. "Ça fait deux ans que je suis retourné vivre sur mon île natale, Tubuai. J'ai remarqué qu'il y avait des problèmes de connexion. On m'a dit que cela durait bien avant mon arrivée", explique Terii Viriamu, directeur adjoint du service technique à la mairie.

Ces problèmes d'internet se font sentir notamment durant les heures de grande utilisation. "On sait par exemple que, de 8 heures du matin à 16 heures, et encore, la connexion est quasi inexistante ; mais, de 11 heures à 14 heures, la connexion est impossible. Pour réussir à se connecter, il faut compter aux alentours de 22 heures, où tu commences à avoir un réseau potable", confie Terii, avant de rajouter : "Tous les jours c'est pareil, mais il y a des jours où on n'a pas de connexion du tout, que cela soit en semaine ou en week-end."

Le personnel de l'Office des postes et télécommunication (OPT) sur place leur aurait conseillé de se rapprocher de Mana, car il n'avait pas de solution à leur apporter. Et pour Terii, qui a besoin d'internet pour son travail, l'attente est longue. "De 11 heures à 13 heures, ça rame. Le chargement de nos mails est compliqué et si on doit faire des recherches sur internet, eh bien c'est lent. On est obligés d'utiliser le net en dehors de ce créneau. Dans mon travail, j'ai besoin de naviguer sur le net pour des demandes de devis, par exemple. Mais aussi pour avoir des renseignements sur tel engin ou telle pièce… J'ai vraiment besoin de travailler avec le net et des fois c'est énervant." Avant de poursuivre : "Je paie 2 900 francs ma connexion pour un service minable."

À Makemo, le discours est le même. "Il suffit de surfer sur le web aux heures creuses pour constater que le débit ou l’accès est plus fluide qu’aux heures de grande utilisation, dès 17 heures, comme en week-end, les embouteillages sont perceptibles. Les installations et les moyens déployés sur l'atoll démontrent aujourd’hui leurs limites", explique une habitante, jointe par téléphone.

Et à quelques jours des jeux inter îles de Makemo, les inquiétudes sont nombreuses.

"Il serait donc nécessaire que les opérateurs prennent en compte les besoins des insulaires. Pour grand nombre d'entre eux, c'est le seul moyen d'être relié à des familles dispersées aux quatre coins des archipels, d'être connecté au monde, quand pour d'autres c'est un outil de travail précieux, indispensable pour les échanges avec les partenaires, les fournisseurs, les navires marchands et tout autre prestataire avec lesquels ils doivent être en lien permanent", souligne notre témoin.

Pour les pensions de famille, l'accès à internet est primordial pour leur activité. Et cette situation ne les rassure pas du tout.

Nous avons tenté de joindre des responsables de l'OPT et de Vini, ce mercredi, afin d'avoir plus d'informations à ce sujet, mais en vain. "Nous travaillons à une communication sur le sujet", nous ont répondu l'OPT et Vini.

En attendant, les internautes des Tuamotu-Gambier et des Australes devront prendre leur mal en patience.

Terii Viriamu,
Directeur adjoint du service technique à la mairie de Tubuai

"On n'arrivera jamais à résoudre notre problème tant qu'on ne nous dit rien"


"On aimerait vraiment que l'OPT se bouge et fasse quelque chose. On ne peut plus supporter cela, qu'ils trouvent une solution par rapport à ces problèmes de connexion. On ne sait même pas d'où cela vient. On nous dit de nous rapprocher de Vini sans plus. Je ne sais pas comment cela fonctionne à Tahiti, s'il y a aussi un problème de réseau et si les personnes vont voir directement Vini. On n'arrivera jamais à résoudre notre problème tant qu'on ne nous dit rien. De toute façon, la responsable de l'OPT tient aussi le même discours parce qu'elle n'a pas de solutions à apporter."


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 20 Avril 2016 à 17:04 | Lu 2782 fois







1.Posté par Popoti le 20/04/2016 17:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Directeur adjoint du service technique ?!
Et bien si tu étais plus compétent techniquement, tu comprendrais peut être les problèmes techniques liés au satellite

J'espère qu'au moins tu offres un meilleur service à tes administrés au lieu de rale

2.Posté par Le Vieux le 20/04/2016 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Internet a Tubuai, c'est plus facile d'en parler que je parler dedans. Ce n'est pas la liaison satellite qui est en cause. Mais le réseau terrestre, qu'il faudrait remettre a neuf tout autour de l'île. Les technicien de l'OPT Tubuai sont des personnes extraordinaires, d'une gentillesse et d'un dévouement sans égale. Mais il ne peuvent pas faire plus avec les moyens que l'OPT leur donne. Il manque des paires correctes tout autour de l'île. Qu'on leur donne des câbles avec suffisamment de paire et il me sera possible de télécharger des mises a jours qui en ce moment demandent plus de quatre jours de connections ininterrompues.

3.Posté par manoivi le 20/04/2016 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de connexion pour Air Tahiti, pas de connexion pour les DAB à la banque, le problème est quotidien, seules les factures arrivent bien. Et pour enfoncer le clou, on reçoit un mail : en 2018 avec le câble qui distribuera Tuamotu et Marquises ça ira mieux. Que fait on en attendant et les Australes dans tout ça. Et notre ministre des télécoms qui continue à nous bassiner avec ses autoroutes du numérique. Une honte, divisez par deux le nombre d'employés, leurs salaires et leurs retraites. Combien disait la Cours des Comptes, le salaire moyen d'un employé de l'OPT, pas de mots pour dire ce qu'on pense!!!! Déjà 5 tentatives d'envoi....

4.Posté par Tuams TUAMS le 21/04/2016 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et sans vergogne à l'opt pour mana.... on te vends le 1 mega tout en sachant que si le 512 fonctionne c'est déjà le paradis....cela s'appelle tout simplement une arnaque ! Restez et développez vos archipels disent les sirènes de Tahiti...ok alors donnez nous les moyen de le faire tjrs la même rengaine de ma part... inégalité de traitement pour les archipels éloignés ..la chienlie!!!! à dit un grand homme un jour !

5.Posté par TETUANUI Monil le 21/04/2016 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous avons remis à la délégation des sénateurs il y a 6 semaine:

"4/ EGALITE DE TRAITEMENT : LA MISE EN PLACE D’UN GUICHET UNIQUE FINANCE PAR LE GIRTEC POUR LE FONCIER, LA GENEALOGIE, LE CADASTRE, LES DOCUMENTS FONCIERS RELIE AUX 108 MAIRIES ANNEXES PAR LE CABLE HONOTUA L’accès au droit est primordiale. Notre Polynésie est aussi grande que l’Europe.. Notre moyen d’information et de recherche est très difficile. Nous avons besoin d’activer la mise en norme de notre système informatique dans les 108 mairies ou mairies annexes, d’autant plus que nous avons déjà chèrement payé nos câbles HONOTUA. "

6.Posté par TETUANUI Monil le 21/04/2016 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

10/La Polynésie est aussi grande que l’Europe. Son développement économique ne peut se faire qu’avec des moyens de communication modernes comme le HONOTUA dont la mise en place a été malheureusement très retardée pour des raisons irresponsables de la part des gouvernements et des ministres incompétents de la poste, à la limite même du s’en foutisme. La communication par internet doit être un préalable pour une bonne communication dans les 108 mairies annexes concernant les droits et les devoirs en matière foncière. L’accès au droit est un devoir. Encore faut il que les câbles soient bien installés surtout qu’ils ont été chèrement déjà payés. J’attire donc votre attention pour que vous interveniez afin que le gouvernement territorial prenne rapidement ses responsabilités pour nous brancher sur la bonne centrale à Hawaii et mettre en marche les installations sophistiquées de Papenoo. C’est au gouvernement à leur apporter chez eux l’information qu’il faut, dans tous les domaines. Faaitoito les amis de Tubuai et des Iles........

7.Posté par lebororo le 21/04/2016 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il va falloir revenir à la CB ou au radio amateurisme pour y accéder.
"Roméo Juliette" ou FO8KS puis FO5KS. (dans les 70' et +)
Les antennes sont performantes pour les éloignés.

8.Posté par emere cunning le 21/04/2016 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parlons en HONOTUA, DE L'ARNAQUE au prix que ça nous a coûté.
ET RELAXE GENERALE DES VOLEURS D'ALCATEL et de leurs complices !

9.Posté par lebororo le 21/04/2016 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même en CB, je pouvais parler de Sainte-Amélie à Sydney grâce à mes antennes...
sans l'aide de personne, grâce à la "simplicité".
Même avec une batterie pour alimenter mon "studio" (Romeo-juliette)

10.Posté par teiva 33 le 22/04/2016 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@popoti poste 1. Toi tu dois travailler à l'OPT Vini Mana... On ne parle pas du service technique des Australes, banane et même on en a rien à foutre, parce qu'il ne ferait chier que quelques centaines de personnes et uniquement cantonnées à son île, dans le cas présent, c'est des milliers de personnes sur toute la Polynésie à l'exclusion de Tahiti et les ISLV...
En 2006 on nous disait que lorsque le câble sera effectif entre Tahiti et Hawaii, cela allait libérer les satellites et nous aurions pour les non privilégiés de la Polynésie française (Tumaotu Marquises et Australes ) des débits aussi performant qu'avec le câble... C'était l'autre abrutis de président de l'Assemblée qui disait ça à l'époque puisqu'il vient de l'OPT ce clown... Aujourd'hui, le câble est effectif entre Tahiti, les ISLV et Hawaii, mais nous dans les Tuam's on rame encore plus qu'à l'époque ou tout le monde était satellite... Donc, soit vous êtes des "uns cons pétants" soit vous êtes des incompétents... en tout cas vous êtes l'un des deux !!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance