Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Concession Secosud : l’UPLD parle de "favoritisme" et saisit la justice



Valentina Cross et Antony Géros, jeudi matin dans les locaux du groupe UPLD à Tarahoi.
Valentina Cross et Antony Géros, jeudi matin dans les locaux du groupe UPLD à Tarahoi.
PAPEETE, 16 février 2017 - Les souverainistes Valentina Cross et Antony Géros interpellent par courrier les élus décideurs du Secosud sur le thème de la "défense des intérêts des usagers". La justice, déjà saisie d’une plainte contre X pour favoritisme, est prise à témoin à propos d’une procédure qualifiée de "viciée".

Pour l’instant, tout est en place pour que l’offre d’Edt-Engie remporte la mise, avant la fin du mois. Le comité directeur du Syndicat pour l’électrification des communes du Sud de Tahiti (Secosud) doit se réunir le 23 février prochain afin de choisir son concessionnaire pour la distribution d’électricité sur les communes de Hitia’a o te Ra, Teva i Uta et de la Presqu’île, jusqu’en 2034. Pour l’instant deux sociétés sont engagées dans la dernière ligne droite d'un dialogue compétitif initié en 2015 : la société Edt-Engie, actuelle délégataire ; et la société Teva Rua Nui, portée par des investisseurs locaux. Toutes deux ont franchi toutes les étapes permettant de jauger leur capacité technique à honorer le marché. Celui-ci concerne aujourd’hui 11 508 abonnés et développe une consommation annuelle d’environ 50,9 Gigawatts/heure.

La procédure en cours doit s’achever par la conclusion d’une délégation de service public, avant le 28 février, faute de quoi les 35 110 habitants des quatre communes du Sud de Tahiti courraient le risque d'un black-out dès le 1er mars, à moins que l’Etat n’entre dans le jeu pour ordonner des réquisitions.

L’offre Edt-Engie devrait l’emporter. L’affaire n’était pas gagnée jusqu’à ce qu’en début de mois, par un jeu de chaises musicales opéré depuis le conseil municipal de Hitia’a o te Ra, deux "frondeurs" (Jacquie Drollet et Abel Tehotu) soient débarqués du conseil syndical du Secosud. Cette manœuvre a fait place à deux élus plus volontiers en accord avec Antony Jamet, lui-même favorable à la candidature d’Edt-Engie. La majorité du Secosud, jusqu’alors hostile à l’offre de la filiale polynésienne du groupe Engie, se trouve aujourd’hui en disposition favorable.

Et c’est notamment ce que dénoncent Antony Géros et Valentina Cross en pointant le caractère "totalement vicié" d’une procédure d’appel d’offres initiée en août 2015 : "On est en présence de deux offres économiquement très différentes", constate Valentina Cross. "Pourquoi autant de changements dans le seul but de maintenir un monopole au détriment des Polynésiens ?". Et l’élue de Teva i Uta de brandir une affichette, spécialement préparée pour l’occasion, sur laquelle figure un tableau comparatifs des offres tarifaires, largement favorable à Teva Rua Nui. "Avec tout ce qui se passe au sein du Secosud, poursuit Antony Géros, on n’a pas besoin d’être un grand juriste pour comprendre qu’il y a un délit de favoritisme. C’est trop flagrant !".

Un courrier est adressé aux huit membres du conseil syndical du Secosud, à une semaine de leur arbitrage. Son objet : "la défense des intérêts des usagers du Secosud suite à l’appel d’offres pour la future concession de distribution publique d’énergie électrique 2017-2034". Celui-ci détaille divers éléments troublants relevés dans la procédure au cours des deux dernières années : assistance à maîtrise d'ouvrage confiée à un bureau d'étude (Speed) lié commercialement à diverses filiales polynésiennes du groupe Engie ; pressions exercées par des "émissaires" du gouvernement sur les élus réfractaires à l'offre Edt ; remaniements au sein du conseil syndical du Secosud pour obtenir un vote favorable à la filiale du groupe Engie.

Le parquet de Papeete, destinataire d’une copie de cette lettre ouverte, est pris à témoin. La justice est déjà saisie dans ce même dossier d’une plainte contre X pour favoritisme et recel de favoritisme depuis le 8 août 2016. "Aucune suite n’a été donnée", déplore cependant Antony Géros.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 16 Février 2017 à 16:13 | Lu 3406 fois

Tags : SECOSUD






1.Posté par tautu le 16/02/2017 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tina 5 FCP du kWh c'est la moitié du prix le moins cher en Europe !!!! Tu es sûre qu'il n'y a pas un loup dans ton histoire ??? Tu nous prendrais pas pour des chaplins des fois ??? Enfin je suis content pour toi , tu viens de trouver un job de commerciale chez teva !!!! Un peu de sérieux .....

2.Posté par SIRE le 16/02/2017 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même à 5F sandra network ne fait pas mieux dans l'enfumage.

et l'année suivante c'est 8F puis 12F puis 20F par manque de réalisme industriel.

Le délit est de faire croire qu'un business plan marche du premier coup, quelle faiblesse.

3.Posté par Pierre Carabasse le 17/02/2017 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a un truc qui colle pas sur la proposition de Teva Rua Nui. Pour le "Petit consommateur", il propose 5 F pour la tranche de 0 à 30 kWh, alors que EDT Engie propose 16,55 F pour la tranche de 0 à 240 kWh. Sur ma dernière facture, j'ai consommé en moyenne 234 kWh ; je payerai donc 3.873 F. Quel prix vais-je payer à Teva Rua Nui qui limite son 1er prix à 30 kWs ?

4.Posté par TARTONPION le 17/02/2017 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

question : ça s'arrête quand les magouilles ?? c'est quand qu'on arrête de nous prendre pour des cons ?
Je tiens à remercier Valentina et Antony pour leurs démarches . ça au moins c'est un pas vers la vie moins chère de tous les polynésiens ! il est important de soutenir une cause quand elle est juste !

5.Posté par John le 17/02/2017 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

+1000 à tous ceux qui ont repéré l'embrouille de Teva Rua : proposer des prix "cassés", mais seulement sur les premiers kWh. Et après ? Eh ben, après il faut faire confiance à Tina, puisqu'elle vous dit que c'est moins cher! Mais vu ses calculs foireux sur la baisse du prix des carburants il y a quelques mois, vous en pensez quoi, vous?

6.Posté par Pierre Carabasse le 17/02/2017 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

§ 5, bonjour John, je pense que notre chère Tina devrait demander conseils auprès d'experts avant d'entamer des procédures comme pour les comptes d'EDT. Ce n'est pas un reproche, chacun son métier, les experts comptable ça existe...

7.Posté par John le 17/02/2017 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Carabasse : à ce niveau je crois que le problème ce n'est pas l'expertise, c'est la bonne foi...

8.Posté par pif paf le 17/02/2017 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une autre solution : la nationalisation d'EDT !
... après création d'une nation.

9.Posté par Pierre Carabasse le 17/02/2017 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 8, "nationalisation d'EDT ?" et ensuite des subventions payées par les contribuables pour éviter la faillite; comme ATN, l'Établissement Vanille, la caisse de soutien du coprah, la société de pêche hauturière (j'ai oublié le nom), etc....

10.Posté par emere cunning le 18/02/2017 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le parquet de Papète pris à témoin, mais y'a pas quelqu'un ! Yes, depends who's on the brink.

@ Pierre Carabasse,
On a rien sans rien, et au moins on sait que notre argent a été bien investi.
Et si tu nous parlais plutôt d’EDF, en quasi faillite du fait des dettes de l’ETAT FRANÇAIS (actionnaire principal à 85%) qui ne les rembourse plus. Sais-tu que la dette d’EDF France s’élève à 74 MILLIARDS D’EUROS ramenés officiellement à 37 MILLIARDS D’EUROS par des manips comptables (tout ce qu'il y a de classique, of course), ET CE, sans prendre en compte les 55 MILLIARDS D’EUROS (voire 100 au rapport 2016 de la Cour des comptes) de travaux de mise aux normes de ses centrales vieillissantes qui urgent et de celles à fermer et démanteler, du programme de développement d’énergies renouvelables, etc...

11.Posté par Pierre Carabasse le 18/02/2017 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@10- Bonjour Emere. EDF je ne connais pas, j'ai quitté la France, il y aura bientôt 54 ans. Par contre j'ai eu l'occasion d'éplucher les comptes, certifiés exacts par un commissaire aux comptes, d'EDT Engie et je n'ai rien trouvé d'anormal ou de répréhensible ; je peux même dire "chapeau EDT". Pour les comptes de certains établissements publics (EPIC, SEM,...), là il y a beaucoup à dire, il suffit de lire les rapports de la Cour des Comptes.

12.Posté par emere cunning le 19/02/2017 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Pierre Carabasse (fin qui n’est pas passée hier),
La meilleure : non seulement l’Etat ne rembourse plus ses dettes, mais il a englouti les réserves prévues pour démantèlement des six centrales hors service et il s’est octroyé ces 10 dernières années 2 MILLIARDS D’EUROS annuels de... dividendes sur les bénéfices !!! Normal tu me diras, je veux juste qu'on m'explique (pas futée en la matière) comment une boite qui se traîne une dette aussi colossale peut dégager des bénéfices !
Une dernière : sais-tu que son CE géré par 4000 permanents dispose chaque année de 500 MILLIONS D’EUROS pour les cantines, VACANCES ET LOISIRS des employés... la vie est belle !
Allez, pas de quoi s'affoler, les français qui se vantent de payer si peu leur électricité seront toujours là pour assumer leurs dettes.

13.Posté par emere cunning le 19/02/2017 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Pierre,
moi aussi, je l'ai quittée il y a bien longtemps, mais ça m'inquiète (quoi que pensent certains).
Tant mieux pour EDT. Etant nulle en la matière, tu me rassures ; thanks.
Quant à ATN, l'EPIC Vanille et autres, je me console en me disant que ces établissements semi publics sont encore "jeunes" et que les débuts ne sont jamais faciles.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance