TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Communiqué du Tavini: "La réinscription pour les nuls"




Communiqué du Tavini: "La réinscription pour les nuls"

Rédigé par () le Mercredi 27 Février 2013 à 07:05 | Lu 332 fois






1.Posté par Vitamine C le 27/02/2013 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

super !
ils auraient du plutôt intituler
Echange "Réinscription pour les nuls" contre "Développement économique pour les nuls" ....

2.Posté par polynesianblood le 27/02/2013 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au moins là, c'est claire.

réinscription = développement = emploies

il suffit de regarder la CALEDONIE aujourd'hui, même des Polynésiens partent là bas pour de l'embauche.


3.Posté par Maohi987 le 28/02/2013 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@polynesianblood,
On ne peux pas comparer la Nouvelle-calédonie à la Polynésie.
L'économie de la Nouvelle-Calédonie est l'une des plus fortes et des plus dynamiques de l'outre-mer français, avec un PIB estimé à un peu moins de 6,5 milliards d'euros, soit un PIB par habitant particulièrement élevé, supérieur à ceux de pratiquement tous les États et territoires du Pacifique insulaire.

Ce dynamisme économique est lié aux ressources du sous-sol. La Nouvelle-Calédonie détient entre 20 % et 30 % des réserves mondiales connues de nickel.

4.Posté par Maohi987 le 28/02/2013 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@polynesianblood,
On ne peux pas comparer la Nouvelle-calédonie à la Polynésie.
L'économie de la Polynésie française est essentiellement une économie de services, avec un secteur industriel restreint et un secteur agricole en difficulté. La majeure partie des biens consommés sont importés. Les exportations sont très limitées, et essentiellement constituée par les produits perliers (voir graphe). Les produits de base sont ainsi à prix fixés ou à marges fixées par le gouvernement. Par ailleurs, les dépenses de l'état au titre de ses missions régaliennes, et dans une moindre mesure de ses dotations contribuent à hauteur d'un tiers du PIB, sans pour autant y effectuer aucun prélèvement direct.

Pour faire simple, la France donne mais ne prend rien tout reste dans les caisse du pays.

Alors explique moi comment on fera demain.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mars 2017 - 12:18 Hommage à Henri Emmanuelli

Sports | Présidentielles 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki