TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Communiqué de l'UPLD: "QBO: le retour"




Communiqué de l'UPLD: "QBO: le retour"

Rédigé par UPLD le Lundi 18 Mars 2013 à 16:58 | Lu 558 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par tauarai le 19/03/2013 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Message au "scribouillard "du tavini et gende de son peretiteni..

ne pas répondre aux élus de ce pays sur la question du bien fondé de ce consortium avec des chinois opaques à souhait.. 1ère erreur et mépris mais cela on en a pris l'habitude

Répondre forcé sur ce consortium par la voix de son VP (ton patron direct).. sur le site du tavini exclusivement, c'est l' aveu de panique suite aux "médisances" des élus autonomistes.. seconde erreur révélatrice d'un amateurisme généralisé qui fait peur..

Planter des cannettes d'aluminium est sans doute plus productif et utopique que créer un conservatoire du uru.. et faire une journée du uru est de la pure démagogie comme souvent au tavini mais cela marche car c'est au niveau intellectuel de votre électorat et plein de "shalala" surtout le maintenir dans l'ignorance ce peuple car cela permet a d'arrogant demi de se faire passer pour plus ma'ohi qu'ils ne sont.

conclusion.. ho'o aia ma

pärahi

2.Posté par BigDew le 19/03/2013 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme d'habitude, le tavini est à côté de la plaque. Selon lui, il ne faut pas critiquer le projet chinois car les chinois sont les premiers à se manifester. Ah bon, il suffit d'être les premiers pour avoir l'accord du gouvernement indépendantiste? Ensuite, il ne faut pas critiquer le projet chinois car Quito est resté muet sur le panga. Quelle logique les gars. S'il fallait critiquer chaque décision, chaque projet, chaque aventure commerciale, on en aurait pour toute l'année.
Tavini: le problème n'est pas l'exploitation ou l'élevage pour les chinois. Le problème est qu'on n'a pas besoin de chinois pour investir ici. Pas besoin de chinois pour faire des écloseries de rori ou de poissons et mettre en place des rahui! Il suffit d'avoir la volonté politique et gérer les 15 milliards que la France nous envoie. Encore une fois, le tavini et Brotherson ont raté une occasion de se taire! Ce qui dérange le tavini est que Quito dise la vérité et n'a pas peur de le dire, contrairement à leurs complices du Tahoeraa.

3.Posté par eppo le 19/03/2013 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est pas le projet chinois d'aquaculture qui m'inquiète.....
ce qui m'inquiète c'est que l'interlocuteur des chinois pour ce projet d'envergure, très technique/scientifique/juridique soit monsieur Temaru himself, sa fille et keitapu !!!
voilà le vrai danger: un amateurisme flagrant face à des enjeux politico-stratégique et environnementaux immenses !

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki