TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Communiqué de Ia Ora Te Fenua: Une présidence de l’APF dictatoriale ! Un vote du budget 2013 à la hussarde




Le président de l’Assemblée de la Polynésie française, Jacqui Drollet, peut être fier de lui ! Il croit certainement de s’être assuré une bonne place sur la liste UPLD pour les prochaines élections territoriales, en dépit de la quasi-disparition de son mouvement, le Ia Mana Te Nunaa, sur lequel il s’est forgé une longue carrière.

Suivant à la lettre ses propres consignes , Jacqui Drollet a donc fait adopter, à la hussarde, le budget 2013 de notre pays, bafouant à chaque fois qu’il le pouvait le droit élémentaire des représentants de l’opposition. Rappelons que cet examen budgétaire est le dernier de l’actuelle mandature et compte tenu de la dureté de la crise économique et sociale que traverse notre pays, il convenait d’y apporter une attention particulière.

Or, que s’est-il passé ?

Nous avons assisté tout au long de la journée d’hier à un véritable déni de démocratie, orchestré par un président coupant la parole, lorsqu’il ne la refuse pas, accélérant la cadence des votes, et ce dans un seul but : décourager l’opposition pour soulager ses propres troupes déjà bien fatiguées…
Cette attitude dictatoriale, et parfaitement contraire au fonctionnement normal de notre institution, a été particulièrement révélatrice au moment d’aborder les dépenses d’investissement pour l’année prochaine.

Sur les chapitres 904, 905 et 906 relatifs au développement de nos ressources propres - un sujet cher à nos décideurs actuels - l’amendement co-signé par l’ensemble des groupes de l’opposition demandant le retrait pur et simple du dispositif TPC ( Tahiti Pearl Consortium), ainsi que la redistribution des crédits (500 millions de Fcfp) qui lui étaient normalement dédiés, vers des projets autrement plus porteurs en matière de relance économique, n’a même pas pu être lu par notre représentante, Maina Sage, et encore moins débattu comme il est d’usage.
A nos yeux, cette simple anomalie dans la procédure adoptée par Jacqui Drollet constitue à elle seule un motif de recours devant la juridiction compétente. (voir pièce jointe)

Enfin, sur le fond, il est regrettable que les différents groupes de l’opposition n’aient pas eu l’opportunité, et encore moins le temps, d’exposer leur point de vue respectif sur le modèle économique et de société qu’il convient de mettre en œuvre pour les années qui viennent. Autant dire qu’à Ia Ora Te Fenua, nous sommes en totale opposition avec les recettes fictives contenues dans ce budget, sans parler des orientations prévues à cet effet que nous considérons comme de la poudre aux yeux. Raison pour laquelle nous avons voté CONTRE.

Le président du groupe Ia Ora Te Fenua à l’assemblée
Jean-Christophe Bouissou

20121212092418016.pdf 20121212092418016.pdf  (91.26 Ko)


Rédigé par () le Mercredi 12 Décembre 2012 à 12:20 | Lu 369 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki