TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Communiqué de Heiura les Verts : "Lettre ouverte à M. Gaston Flosse"




JE NE LE CONNAIS PAS ! C’est en ces termes que vous pointez d’un doigt accusateur M. BARRILLOT, chef de service de la Délégation polynésienne pour le Suivi des Conséquences des Essais Nucléaires (DSCEN). M. BARRILLOT représenterait-il un danger pour votre gouvernement Tahoêraa et ses trois députés, Jean-Paul TUAIVA, Jonas TAHUAITU, Edouard FRITCH ?

La DSCEN représente un budget annuel de 30 millions de F.CFP. M. BARRILLOT en est l’unique salarié. La délégation s’est vue renforcée cette année par un jeune polynésien en Corps Volontaire au Développement (CVD) pour une durée de 12 mois. La contribution de ce service aux économies justifierait-elle sa disparition ? Mais comme nouveau Président du Pays vous semblez si soucieux de faire des économies, sans doute avez vous drastiquement négocié les indemnités de votre nouveau directeur de cabinet fraîchement débarqué de sa lointaine France. Ce dernier a accepté t-il de venir travailler quasi… bénévolement ? Les polynésiens souhaiteraient savoir.

La Délégation polynésienne pour le Suivi des Conséquences des Essais Nucléaires est aujourd’hui la seule mémoire quasi exhaustive que nous ayons sur la période des essais nucléaires. C’est elle qui conserve et actualise les travaux réalisés sur les conséquences économiques, sanitaires et environnementales par la Commission d’enquête de l’Assemblée de Polynésie française en 2005. Sans la délégation, les polynésiens n'auraient jamais su que sur la trentaine de capteurs installés pour surveiller Moruroa... seule une petite dizaine fonctionne encore, témoignant qu'en fait l'Etat ne surveille plus grand chose. Sans la délégation, les polynésiens n'auraient jamais su que les barrières récifales de Moruroa et Fangataufa menacent de s'effondrer et de provoquer un Tsunami, notamment sur Tureia... Sans la délégation, les polynésiens n'auraient jamais obtenu la déclassification de documents jusque là placés sous le joug du secret défense. Sans la délégation, les polynésiens n'auraient jamais pu sensibiliser les jeunes à ce que furent les essais nucléaires au travers de l'exposition des témoins de la bombe. Sans la délégation, les polynésiens n'auraient jamais pu mettre à jour les mensonges incessants de l'Etat sur la période des essais nucléaires. Sans la délégation, la mémoire de tous les polynésiens contaminés n’auraient jamais pu être défendu. Les polynésiens ne connaîtront jamais les résultats de l'étude sur les modifications du patrimoine génétique liées aux essais nucléaires.

La Loi Morin votée en 2009 notamment par Edouard FRITCH et Michel BUILLARD, alors députés UMP, avait pour vocation l’indemnisation des victimes des conséquences des essais nucléaires. La réalité de cette loi est inique, à tel point que, voilà un an, lors de la campagne des législatives, vos trois nouveaux députés s’étaient engagés à améliorer cette loi Morin, et à défaut, de proposer un autre texte. Leur silence et leur absence depuis leur élection sont à la hauteur de leurs convictions ! Ils proposent de créer une Commission d’évaluation de la loi Morin ! Il s’agit évidemment d’une nouvelle combine pour enterrer tout espoir de modifications. L’évaluation de cette loi a déjà été faite ! Et les résultats de cette évaluation sont sans appel. Le texte de loi est organisé de tel sorte qu’elle ne peut indemniser quasiment personne. L’évaluation recommande d’ailleurs de modifier entièrement le texte car la seule modification des décrets d’application serait sans conséquence ! Comme sénateur, vous devriez le savoir ! Mais qu’à cela ne tienne, cette commission d’évaluation permettra aux familles polynésiennes d’enterrer d’ici là leurs proches malades de cancers liés aux conséquences des essais nucléaires ! Mais n’est-ce pas là l’objectif recherché ?

Pour vous monsieur Gaston FLOSSE, la délégation semble dissimuler le spectre de l’opposition, des associations anti-nucléaires, voire de l’église protestante maòhi. Lors de l’entretien préalable avant licenciement, selon les dirigeants de l’association MORUROA E TATOU, le ministre de tutelle, Geffrey SALMON, était incapable de donner la moindre raison objective justifiant cette procédure. A quand d’autres licenciements dans notre administration ? Non, monsieur Gaston FLOSSE vous n’avez pas changé.

Des 100 millions de F.CFP qu’auraient coûté la délégation depuis sa création, c’est une somme importante, pour la recherche de la vérité et la transparence ! Nous assumons entièrement nos orientations politiques prises avec l’UPLD. 100 millions de F.CFP au regard des différents détournement de fonds et abus de biens publics dans lesquels vous êtes condamné et certains membres du Tahoeêraa sont impliqués, sont bien insignifiants. Vous cherchez à prendre votre revanche. Chaque polynésien peut légitimement être inquiet.

Heiura les Verts.

Rédigé par () le Jeudi 13 Juin 2013 à 05:52 | Lu 1568 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par george le 14/06/2013 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vive le tahoeraa ^^nous on est déja au boulo alors allez crachez votre haine aiileurs

2.Posté par Roger NYMO le 14/06/2013 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour ce communiqué !

(http://sanurezo.org/spip.php?article143)

3.Posté par Gabs le 15/06/2013 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus de DSCEN, plus de Barillot, plus d'infos sur les conséquences des essais nucléaires !!!
Il ne reste plus qu'à attendre que tous les malades décèdent un par un et hop... plus personne à indemniser !!!
En fin de compte, il ne s'est jamais rien passé !!!

Au fait, à combien Flosse a-t-il été condamné pour la seule affaire des "emplois fictifs" ?
Ah oui !!! le Tahoeraa est au boulot, n'est-ce pas george ? ... à la maison ???

4.Posté par Thé bleu star le 16/06/2013 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sacré Georges, la soupe orange est toujours aussi bonne à avaler. Quel travail l fait le TH a part récupérer tous les dossiers bleus comme le projet chinois .....le Tauturu utuafare......le rond point de Punaauia .....les fonds en réserve pour le social...oups c vrai, il vous a promis tant de merveilles. Tellement menteur professionnel qu'il arrivera a vous faire avaler un boa sans que vous vous en apercevez.

5.Posté par PMGI le 17/06/2013 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien que quelqu'un ait le courage de siffler la fin de la récré. Parce que la mascarade de la commission bleue a assez duré! A trop en faire un fond de commerce "éternel", les coquins de "Moruroa et t'as tout" ont fini par se décrédibiliser (en admettant qu'ils l'aient été un jour!) C'est bien beau de vouloir le beurre , l'argent du beurre, la crémière , mais quand on veut se tirer avec sa fourgonnette autant ne pas lui rouler en plus sur le pied!
Par exemple, même au Japon, on sait depuis 70 ans qu'il n'y a pas de modification du patrimoine génétique héréditaire.

6.Posté par Thé bleu star le 17/06/2013 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PMGI : si embaucher Girardin à plus d'un million par mois c siffler la fin de la récré et bien je ne voudrais pas jouer dans cette cour. Pauvre fenua bande d'incapable sous entend le vieux, je ne peux pas vous confier un tel poste, vous êtes trop nul en plus avec Brigitte, fermés les robinets, je ferais ce que je voudrais. Allez les toutous....Wolf waouf

7.Posté par george le 19/06/2013 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Thé bleu star le Tahoeraa n'a pas repris les dossiers de l'UPLD, il fait ce que votre gouvernement n'a pa su faire: LA PRATIQUE, LE TRAVAIL... c'est fini le blablabla et les beau discours bleu, maintnent NOUS on travail.
Le Tahoeraa et Gaston FLOSSE ont tenu leurs promesses: donner de l'emploi (pas a toute la population, c'est impossible). C'est pourquoi vous nous attaquez sur des choses insensés.
L'UPLD n'a rien fait pour nous, à part remettre à neuf l'APF, maison de MR DROLLET; ravager la présidence qui, depuis le retour de Gaston FLOSSE, est digne de porter ce nom..VOUS AVEZ ENVOYER NOTRE PAYS DANS LA M****.

Ciao ciao

8.Posté par Gabs le 20/06/2013 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis certain que le george a été embauché en tant que planton ou jardinier à la présidence car avec ses fautes d'orthographes et sa grammaire d'école primaire, je doute qu'il soit rédacteur ou conseiller technique dans un ministère... quoi que... avec tous les emplois fictifs du vieux, on ne sait jamais !

9.Posté par soblue le 21/06/2013 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

george tu es à mourir de rire!!

10.Posté par Fredvn le 24/06/2013 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble que toutes les catastrophes prevues a Mururoa ne sont pas completement justes. Ce n'est pas maintenant qu'il faut crier au loup. Pendant toute la periode des essais nucleaires, La Polynesie et le Polynesiens se sont voiles la face. Personne ne criait au loup, mais encaissait regulierement les loyers des maisons et autres revenus....
Bref l'argent tombait dans les poches sans aucune arriere pensee...
Aujourd'hui que le robinet est ferme, on parle de contaminations et surtout d'indemnites. Mururoa est a surveiller et pour cela il faut une equipe serieuse. Donc des salaires et des compensations a la hauteur de leurs capacites a faire du bon travail de surveillance et de maintenance du materiel de controle en place a Mururoa. Cet organisme de surveillance ne devrait meme pas dependre de la Presidence de la Polynesie, mais d'un service de la metropole au frais de la metropole.

11.Posté par honugirl le 24/06/2013 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les suites et concéquences des essais nucléaires devraient être l'affaire de tous les polynésiens. Mais le Tavini se l'ait approprié pour servir la cause indépendantiste.
Et maintenant ils font de l'angélisme: "oh comme c'est vilain d'avoir renvoyé monsieur Barillot!". C'était pas attendu?

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki