Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Comment pousser les touristes à dépenser plus



PAPEETE, le 29 mai 2015 - Le tourisme est sans doute le meilleur espoir pour développer l'économie de la Polynésie, mais dans nos îles il est en crise depuis des années. Le ministère du Tourisme devrait dévoiler une nouvelle stratégie à long terme dans le mois à venir, qui inclurait le lancement des travaux du Tahiti Mahana Beach en 2016.

Avant de partir en Chine avec le président rencontrer des investisseurs, Jean-Christophe Bouissou organisait la semaine dernière l'ultime comité de pilotage destiné "à passer en revue toute la définition de notre politique sectorielle du tourisme", ainsi que le premier comité de suivi du Tahiti Mahana Beach.

Concernant le futur complexe touristique de Outumaoro, le gouvernement aurait reçu cinq dossiers à son Appel à manifestation d'intérêt (AMI) et serait en train de terminer le cahier des charges. Dès le 15 juin, le processus de sélection du groupe qui sera chargé de construire le complexe débutera. Le début des travaux pourrait être pour 2016 assure Jean-Christophe Bouissou, désormais ministre du Tourisme après avoir transmis le portefeuille de la Relance à Teva Rohfritsch.

L'autre dossier sur lequel travaille le ministère est donc le plan stratégique pour le développement économique et touristique du Pays. Trois documents devaient être rendus en mai par le cabinet de consultants Kahn&Associés engagé pour l'occasion, concernant l'économie générale et le tourisme en particulier.

Multiplier les activités touristiques

Si le destin post-remaniement ministériel des deux plans commandés au cabinet concernant une réforme importante de notre économie reste inconnu, le plan stratégique concernant le tourisme avancerait bien. L'étape suivante "sera une communication que je ferai (dans le mois) en Conseil des Ministres qui reprendra les priorités que nous estimons être nécessaires… Pour développer le tourisme en maintenant le pouvoir d'achat des Polynésiens" assure Jean-Christophe Bouissou.

Ces priorités devraient être très vastes, puisque le ministre a cité : "l'infrastructure, l'organisation, la commercialisation de la destination, l'élaboration des offres produit…" Le plus gros morceau serait ce dernier point, l'offre produit. Il s'agit "de faire connaitre le produit polynésien, qui est en fait un ensemble de produits proposés en termes d'activités pour les touristes."

Pour l'homme politique, "ça va se concrétiser ces prochaines années avec un certain nombre de structures qui vont se mettre en place, des textes de loi, des budgets qui vont être consacrés au financement des infrastructures… Pour concourir à l'objectif d'augmenter substantiellement la fréquentation touristique de la Polynésie et les dépenses touristiques."

Mais Jean-Christophe Bouissou met un bémol : "Au-delà de la promotion de la destination, la Polynésie c'est tout un monde, de l'artisanat, de la plongée et d'autres activités qui n'existent pas. Car on ne souhaite pas que ceux qui viennent en Polynésie restent dans leur chambre ou sur des bateaux de croisière. Il faut qu'ils dépensent, et donc démultiplier l'offre d'activités touristiques. Ça passera par des soutiens à l'implantation d'un certain nombre d'activité. Si on ne se soucie pas de l'intérieur de l'île et d'investir dans des sentiers et d'autres activités culturelles, il est bien clair que les touristes ne sortiront pas du Tahiti Mahana Beach. Il faut faire preuve d'imagination."

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 29 Mai 2015 à 17:21 | Lu 3014 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

52.Posté par emere cunning le 03/06/2015 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mako, Xénos (suite)
Pour les transports publics, il n’aurait pas du écouter ceux qui réclamaient (sans jamais les prendre) ces bus banals et encombrants ; il aurait été préférable de parfaire nos « trucks » plus typiques (my opinion). Les hôtels en ont profité pour supprimer leurs minibus pourtant plus sécurisants pour les touristes.
Par contre, la propreté de Papeete et des communes, c'est l'affaire du maire ; encore que G Flossse s’en soit aussi mêlé ne voyant rien venir à l’horizon (front de mer, arrivée des paquebots, avenues, sites touristiques, jardin botanique, musées et marae et bien d’autres spots). Idem la sécurité publique qui est l'affaire du Haut Commissaire. Même ceux qui débarquent de Hereheretu’e savent ça. Au fait, n’était ce pas vous qui lui reprochiez tantôt de trop en faire ?

51.Posté par emere cunning le 03/06/2015 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mako, Xénos,
Qui a parlé de les enfermer dans leur hôtel ? « Pourquoi G Flosse s’en est occupé ? » Parce que nos forts en gu*ule bien connus ne faisaient RIEN que blablater et qu’il lui fallait dénicher de vrais investisseurs et les inciter à s’intéresser au tourisme, à construire de beaux hôtels pour la clientèle aisée, MAIS de proposer aussi des petits bungalows agréables pour ces pensions de famille jusque là INEXISTANTES destinées justement aux petites bourses qui veulent découvrir notre façon de vivre et notre culture. Puis il a eu la perle aussi partie de ZERO à l'époque, et la pêche, l’artisanat, l’agriculture, le coprah et la vanille AND SO ON. Tous ces secteurs qui vivotaient ont créé des emplois ici ET SURTOUT dans nos îles jusque là négligées.

50.Posté par Rick le 03/06/2015 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En résumé, tant que nos responsables politiques n’auront pas pris les mesures nécessaires pour faire baisser notre coût de la vie à des niveaux décents, tant qu’ils ne s’occuperont pas d’améliorer et pas qu’un peu le rapport qualité/prix du service publique, tant qu’une meilleure sécurité des biens et des individus à toute heure du jour ou de la nuit ne sera pas assurée, tant que l’insalubrité, la saleté, le laisser-aller seront présents, alors les amis, ce n’est pas la peine de venir nous entortiller avec des Mahana Beach ou autres projets du même genre, parce que tout bonnement ca ne marchera pas. Que ces messieurs-dames les élus fassent enfin leur travail ! Public et privé, chacun sa place, chacun son rôle et tout ira dans le sens du progrès et du développement durable.

49.Posté par Tamatoa le 03/06/2015 06:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les travaux sur la marina du front de mer sont là pour témoigner que quelque chose se fait…Mais lorsque vous tournez la tête de l’autre cote, mon vieux il y a du boulot. Notre capitale mériterait un bon lifting, parce que tous ces bâtiments insalubres, délabrés et déglingués sont du plus mauvais effet pour notre tourisme. Si on y ajoute le fait que la plupart de magasins sont rideaux fermés ou sur le point de l’être, que les restaurants sont au plus mal, que l’ambiance n’est pas la plus gaie qui soit et que le soir venu il vaut mieux éviter de s’y retrouver, n’est-il pas justifié de demander pourquoi cette ville de Papeete à si peu progressée en espace de 40 ans ?

48.Posté par Mike le 03/06/2015 05:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on est parmi le top-5 des destinations les plus chères du monde et lorsque la qualité, la sécurité et la propreté, partout et quelque soit l'heure du jour ou de la nuit, ne sont pas au rendez-vous, alors soyons sérieux, ce n'est même pas la peine d'aller plus loin. Tous les professionnels du tourisme ont tiré la sonnette d’alarme sur ces aspects il y a des décennies. On aura beau avoir les plus beaux hotels du monde, mais si à coté c'est insalubre et dégueu, s'il n'y a rien à voir et rien à faire, si on tabasse, on vole et on viole les touristes chaque fois qu'ils vont en ballade le soir, alors il ne faut pas être surpris que ça ne marche pas, parce que même avec toute la meilleure volonté du monde ça ne peut pas marcher comme ça.

47.Posté par Xenos le 02/06/2015 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@mako post 46 : Entièrement d'accord avec ta remarque très pertinente. Si la base : propreté, sécurité publique, tranquillité, infrastructures etc n'y sont pas, on construira sur du vent. Et c'était bien là le rôle du président.

Au lieu de ça, des projets mégalomaniaques et désastreusement chers - ATN a coulé le tourisme avec ses prix hors de proportions.

Une autre catastrophe, c'est la défisc, qui pousse à faire des projets à court terme, uniquement lancés pour pomper les subventions. Nous avons par ici qq spécialistes dans le domaine...

46.Posté par Mako le 02/06/2015 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere P41, Les touristes ne se déplacent pas aussi loin pour admirer des paysages enfermés dans un hôtel, aussi beau et magnifique soit-il ! Ils veulent découvrir notre réalité, notre façon de vivre, alors pour ce qui est de l’infrastructure et la capacité hôtelière, pourquoi est-ce GF qui s’en est occupé ? Il me semble que c’est l’affaire du privé ? C’est aux hôteliers de s’en occuper. Par contre il aurait été plus judicieux qu’il se soit occupé un peu plus de la sécurité publique, de la propreté des villes, des transports en commun, des lieux d’intérêt touristique, des infrastructures publiques, du coût de la vie et de la main d’œuvre, de l’économie du pays, bref, de toutes ces missions qui sont normalement de la responsabilité des nos élus et de nos gouvernants…non ?

45.Posté par Maito le 02/06/2015 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici une petite histoire qui devrait nous faire réfléchir : A propos des taxes à l’importation qui nous sont répercutées sur le prix total des biens qu’on achète, eh bien, nous payons de la TVA sur des taxes ! …Eh oui, nous payons depuis des années, des impôts sur des impôts !

44.Posté par Le Vieux le 02/06/2015 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Sam P 40 : Oui la Polynésie Française, (considérée comme un pays a part entière ??? On se demande pourquoi !!) Est dans le top 5 des pays les plus chers au mooonnnde. On est pas peu fier croyez-moi.

43.Posté par emere cunning le 01/06/2015 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mata,
ouais ben, tant qu'à être gonflée, je pousserais bien l’arrogance à te rappeler quelle cie aérienne régnait en seul maître sur notre destination il y a 40 ans de cela, à te filer la liste des 3 ou 4 hôtels et restaurants qui existaient à Tahiti et Bora exclusivement, des rares paquebots qui croisaient dans nos eaux une fois toutes les st glinglin, des 2 ou 3 goélettes qui desservaient nos îles encore vierges et magnifiques…ET je crois bien que j’aurais tout dit de cette époque où la France s’occupait de notre économie et de notre tourisme tout juste bon pour son CEP/CEA. Mais je pense que je perds mon temps quand tu pousses la malhonnêteté à nous comparer à la France avec tout ce qu’elle signifie, alors je ferais mieux de m’arrêter là.

42.Posté par emere cunning le 01/06/2015 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mako (suite)
Je pense aussi (au risque de me faire lyncher) que notre précédent président du pays G Flosse s’est saisi du problème par le bon bout en s’occupant d’améliorer notre capacité hôtelière et de trouver les investisseurs à son projet du Mahana Beach prioritaire et urgent, de suivre de plus près l'évolution de notre cie aérienne, de revoir nos dessertes maritimes dans les îles qui méritent toutes d’être visitées. Bref ! Un millier de problèmes que nous ne réglerons pas si facilement.

41.Posté par emere cunning le 01/06/2015 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mako,
Je me trompe peut-êre, mais je trouve que c'est toujours le même blabla. C'est évident qu’il nous faut multiplier les activités touristiques A DES PRIX RAISONNABLES afin d’inciter nos touristes à varier les destinations et en voir un maximum pour repartir nous faire la meilleure pub qui soit. Mais c’est aux hôteliers et prestataires privés qu’il revient de faire preuve d’imagination et de parfaire leur « produit ».
Il me semble que l’action d’un ministre se situe à un tout autre niveau comme de réfléchir à nos taxes auxquelles tu fais allusion et aux marges de nos commerçants (si tu te souviens de ce cadeau déjà fait pour les vins et alcools à nos hôtels et restaurants qui n’ont pas joué le jeu bien longtemps).

40.Posté par Sam le 01/06/2015 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Info : http://www.votretourdumonde.com/les-5-pays-les-plus-chers-du-monde/

39.Posté par Sam le 01/06/2015 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant de penser à comment les faire dépenser plus, il faudrait d’abord penser à comment les faire venir ! Le projet Mahana Beach n’est pas mauvais, il est même coherent et necessaire. Mais au risque qu’il ne reste désespéramment vide de clients, on ferait mieux de le considérer comme l’aboutissement d’une série de mesures et des reformes économiques qui sont à prendre maintenant et avant de se lancer. Pas après ni même pendant. Si nos responsables politiques ont toujours mis la charrue avant les bœufs, il serait grand temps que ça change car il y va de la survie de tous.

38.Posté par Arsenik le 01/06/2015 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment pousser les touristes ..... En leur interdisant les spots de surf bien sur !
Ha non ca c'est pour les pousser dehors LOL. Le monde du surf, comme du bateau etc...est petit et l'info circule.

Mais bon il ne faut SURTOUT rien dire , pas être négatif. Tout va bien, tout est merveilleux c'est le plus beau et meilleur pe'i de la planète....jamais critiquer on est les meilleurs des best of the world !!!

37.Posté par Charles le 01/06/2015 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si on veut sincèrement et véritablement sortir de la crise et développer notre industrie du tourisme, alors il faut rapidement reformer notre fiscalité. Supprimer totalement les taxes et les droits d'entrée pour faire baisser notre coût de la vie en rendant toute la Polynésie un vrai port franc. Il n’y à que ça qui puisse nous permette d'être compétitifs par rapport à d'autres destinations. La nouvelle fiscalité devra être directe, bien plus juste et prélevée à la source. Fini, terminé l'opacité et la naïveté qui à régnée jusqu'à présent. Combien de gens croient encore que nous serions dans une espèce de paradis fiscal ? C’est carrément grotesque !

36.Posté par Mata le 01/06/2015 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere P32 : T’es gonflée tout de même ! Au lieu de critiquer la brindille dans l’œil du voisin, vous devriez vous inquiéter de la poutre qui à barré votre vue depuis 40 ans ! Qu’avez-vous fait pour le développement du tourisme durant tout ce temps ? A part maintenir des officines budgétivores en salaires administratifs ? Parce que 145.000 touristes à Tahiti, la perle du pacifique… c’est une calamité, une véritable honte ! C’est le nombre d’entrées dans un parc d’attraction en une matinée ! Toi qui n’arrêtes pas de critiquer la France et les français tu devrais aller voir la bas comment ca se passe, comment qu’ils font les faranis pour être depuis des années la première destination touristique mondiale. Si j’étais toi je me ferais plus petite et moins arrogante.

35.Posté par Mako le 01/06/2015 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Contrairement à ce que dit Emere P32, je trouve qu’au contraire la question posée par le ministre est on ne peut plus pertinente. Car il faut bien comprendre que le tourisme est une industrie comme une autre, rudement soumise à la concurrence internationale et ou le terme rentabilité n’est pas pris à la légère. Les chaines qui exploitent les hôtels, les compagnies aériennes, les croisiéristes et toutes les boites étrangères ne sont là que si elles gagnent de l’argent. Mais cet argent ne reste pas chez nous…il s’en va chez eux. Pour que cette industrie nous profite à nous, il faut créer du business local, restaurants, curios, excursions, etc. Mais pour développer du business local, le gouvernement devrait faciliter la création d’activité en taxant et en légiférant un peu moins.

34.Posté par emere cunning le 01/06/2015 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trouver de quoi "pousser les touristes à dépenser plus", voilà à quelles idées lumineuses ils sont payés, et se balader comme Oscarito et sa clique, of course. En plus, il m'a l'air tout fier de sa trouvaille !!!

33.Posté par Bing le 01/06/2015 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a quelques années j'ai acheté en metropole une voiture toute neuve que j'ai utilisé durant deux ans. Je l'ai faite venir chez nous et j'ai eu à payer des taxes à l'importation qui m'ont couté plus cher que ce que j'avais payé pour le vehicule tout neuf acheté chez le concessionaire en France. Rien d'étonnant donc que tout soit environ trois fois plus cher qu'ailleurs. On ne se rends pas bien compte de ce que ca répresente parce que toutes ces taxes ne figurent marquées nulle part, mais en réalité nos impots indirectes sont une veritable vacherie pour le developpement d'un pays et d'une injustice sans nom pour les plus petits salaires. Apres, nos gouvernants semblent étonnés que rien ne marche chez nous.

32.Posté par Actarus le 01/06/2015 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P22 : Taxes aéroport ? Nein, nein, nein, 1.600 cfp on ne peut pas dire que nos taxes d'aéroport soient trop cheres. Les taxes d’aéroport aux USA sont de loin beaucoup plus cheres. Je pense que ce que vous voulez dire c’est le coût à la touchée de notre aéroport. Ca oui, mais là ce n’est pas du tout pareil. Pour le reste et concernant la depense touristique, il y aura toujours des gens prêts à tout depenser pour se faire du bien, pour ramener des souvenirs, etc, surtout quand c'est disponible avec le sourire et quand ça vaut le coup.

31.Posté par Karl le 01/06/2015 07:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A force d’étouffer à coup de taxes le secteur privé celui-ci sera bientôt mort. Je me demande comment ils vont faire ensuite pour maintenir le secteur public quand il n’y aura plus rien ni personne pour le financer ?

30.Posté par teivatane le 01/06/2015 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce système tant décrié est fait pour engraisser les commerçants et les fonctionnaires, vous dites.....mais n'oubliez pas qui se trouve tout en haut de la chaine alimentaire......un bel exemple pris en photo ci dessus !!!!!!

29.Posté par Bruno FABRE le 31/05/2015 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tahaoa : mon post 9 avance des idées justement, quand je parle d'investissements judicieux je parle par exemple du Jardin botanique de Faaroa à Raiatea fermé depuis quelques années parce qu'il n'a pas été jugé prioritaire. Plus de 50% des visiteurs de Raiatea font le tour de l'île, ils y trouvent principalement le Marae de Taputapuatea mais ce n'est pas suffisant quand on raisonne en indice de satisfaction. Ce jardin est par ailleurs accessible en remontant en bateau la rivière de Faaroa. Ce jardin est magique mais fermé. Augmenter le taux de satisfaction c'est augmenter le flux touristique. C'est certainement une tâche moins glorieuse que de construire un Mahana beach, mais plus efficace à terme.

28.Posté par Tamatoa le 31/05/2015 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le diagnostique est simple. En 40 ans personne n’à eu le courage de reformer notre fiscalité et notre modèle économique issu du CEP. Aujourd’hui les gens comparent les prix avec ailleurs et il y a de quoi être dégoutés. Les touristes et nous-mêmes, sommes des consommateurs et face à des niveaux de prix pareils, les touristes ne viennent plus et nous on préfère se serrer la ceinture ou consommer ailleurs. Le résultat s’étale devant nous, c’est la crise. Pour faire en sorte que les touristes et nous-mêmes consommateurs on dépense plus, il faudrait peut être rendre les prix à la consommation plus attractifs, plus compétitifs, du moins à des niveaux qui soient similaires de ceux qui sont pratiqués ailleurs. Baissez les taxes et contrôlez les marges.

1 2 3
Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance