Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Comme Roald Dahl, une firme nippone rêve de bâtir un ascenseur spatial



Image d'illustration
Image d'illustration
TOKYO, 22 février 2012 (AFP) - Une firme japonaise du bâtiment réfléchit à la construction d'un ascenseur capable d'emmener des passagers dans l'espace d'ici à 2050, comme le fameux "ascenseur de verre" utilisé par Charlie dans la nouvelle du Britannique Roald Dahl.

Obayashi est une entreprise des plus sérieuses. Elle achève actuellement la Tokyo Sky Tree, le plus grand édifice du Japon (634 mètres de haut). Elle a aussi participé à la construction du métro de Dubaï et du Stadium Australia, utilisé pendant les Jeux Olympiques de Sydney.

Elle envisage cette fois un chantier de toute autre nature: créer un ascenseur de l'espace en tendant un câble en nanotubes de carbone, une structure matérielle vingt fois plus résistante que l'acier. La cabine se déplacerait grâce à cette tige géante qui ne mesurerait pas moins de 96.000 km, le quart de la distance de la Terre à la Lune.

Si dans "Charlie et le grand ascenseur de verre", le héros de Roald Dahl est propulsé dans l'espace à cause d'une erreur de manipulation, Obayashi rêve d'envoyer régulièrement une trentaine de passagers en orbite autour de la Terre.

Son ascenseur d'un type très particulier monterait à la vitesse de 200 km/h, lui permettant d'atteindre, à l'issue d'une semaine de voyage, une station située à 36.000 km d'altitude.

Les "touristes de l'espace" resteraient sur cette plate-forme, mais les scientifiques embarqués pourraient continuer le voyage jusqu'au bout de la hampe.

"Les gens adorent les grandes tours, d'où l'idée d'en bâtir une dans l'espace. Nos experts en construction, climat, vitesse et effets des vents, disent que c'est possible", s'enthousiasme Satomi Katsuyama, directrice du projet.

Seuls hics: l'entreprise reconnaît n'avoir aucune estimation du coût de ce projet plus que pharaonique, n'a aucun investisseur potentiel en tête, ni aucune idée de l'endroit terrestre où le câble pourrait être arrimé.

hih/dan/hg/pn/kap/ros

Rédigé par AFP le Mercredi 22 Février 2012 à 05:35 | Lu 839 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance