Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Clipperton : un inventaire inédit de la biodiversité par 14 scientifiques internationaux



Le Député Philippe FOLLIOT et Christian Jost à Clipperton. Crédit photo : S. Dugast
Le Député Philippe FOLLIOT et Christian Jost à Clipperton. Crédit photo : S. Dugast
PAPEETE, le 9 mai 2015. Une mission scientifique internationale « Passion 2015 » s’est déroulée du 14 au 29 avril sur l'île de Clipperton.

Quatorze scientifiques venus de l’outre-mer français, de métropole et du Mexique ont réalisé un inventaire de la biodiversité, de mesures de l’atoll et du lagon et de collectes d’espèces sur l'île de Clipperton. Cela leur a permis de rapporter des données inédites et de mieux comprendre l’évolution de cet atoll et de son écosystème, et au-delà celle des relations entre milieux insulaires et océans.

"Clipperton est comme une micro-planète, le reflet en tout petit de ce qui passe à l’échelle du globe", constate le géographe Christian Jost, professeur à l’Université de la Polynésie Française (UPF), chef de la mission Passion 2015. "L’érosion et la submersion partielle de ses côtes qui s’amplifie, la lutte pour la survie, la suprématie changeante d’une communauté d’espèce au détriment des autres, les impacts, positifs ou négatifs pour l’écosystème, de l’introduction d’une espèce invasive, - cochon, rat, blattes… -, les poissons projetés plus fréquemment par l’océan dans le lagon fermé, réceptacle de la fiente de plus de 130 000 oiseaux, la reconquête en moins de dix ans de plus de la moitié des 200 hectares de terre émergée par la végétation au détriment du territoire des fous masqués –dont l’île abrite la plus grande colonie au monde-, une faune et une flore récifales au final très peu diversifiées, un platier raboté en permanence par les blocs et les galets arrachés à la côte et charriés par le ressac… Bref, Clipperton illustre de façon très pédagogique, très parlante, les pressions toujours plus fortes et leurs impacts sur les écosystèmes marins, insulaires et littoraux. Cette île unique traduit les états alternatifs d’équilibre et de déséquilibre, les changements que connaît aujourd’hui la planète."


Les scientifiques de l’expédition PASSION 2015 dirigée par le Pr C. Jost et le détachement du RIMAP commandé par le Lieutenant G. Bagros.
Les scientifiques de l’expédition PASSION 2015 dirigée par le Pr C. Jost et le détachement du RIMAP commandé par le Lieutenant G. Bagros.
Cette expédition s’est achevée par la visite de deux invités embarqués sur la frégate de surveillance « Prairial » venue récupérer après 10 jours en totale autonomie les chercheurs et le détachement militaire qui en a assuré la logistique et la sécurité.
Soulignant une fois de plus la nécessité de mener des études scientifiques et d’assurer des missions de souveraineté sur ce territoire de France, Philippe Folliot, député du Tarn (81) et membre de la commission Défense à l’Assemblée Nationale, a rendu visite à la mission scientifique. Il a tenu également à montrer l’attachement de la Nation à cette possession. C’est d’ailleurs la toute première visite d’un élu de la république française, qui était accompagné de Madame Régine Lopez, conseillère politique à l’ambassade de France au Mexique.

« Clipperton ne doit pas rester en jachère. Il est important pour notre pays de valoriser ce territoire, d’y exercer notre souveraineté et de planifier son avenir. Nous nous devons de trouver des solutions viables et surtout innovantes. Ce voyage sur place m’a montré les atouts et les handicaps de ce bout de France qui, rappelons-le, confère à la France une souveraineté sur une Zone Economique Exclusive (ZEE), dont la superficie est plus vaste que celle de la Métropole »,
a souligné Philippe Folliot, ardent défenseur des outre-mer, soutien actif de la mission « Passion 2015 » et co-auteur de l’ouvrage « France sur mer : un empire oublié » publié par les éditions du Rocher.

Le Député Philippe Folliot et le Commandant de la FS Prairial à la stèle de la République française, Cérémonie marquant la souveraineté française (28/04/2015). Crédit photo : S. Dugast
Le Député Philippe Folliot et le Commandant de la FS Prairial à la stèle de la République française, Cérémonie marquant la souveraineté française (28/04/2015). Crédit photo : S. Dugast

Découverte en 1711, Clipperton est une terre française inhabitée depuis la seconde guerre mondiale à laquelle est associée une zone économique exclusive de 431.00 km2 dans l’une des régions les plus riches en thonidés au monde.

Les biologistes marins examinent les spécimens récoltés.
Les biologistes marins examinent les spécimens récoltés.

Plus de 50 000 points GPS du relief de l'île ont été établis pour réaliser un  modèle numérique de terrain (MNT), une carte des reliefs.
Plus de 50 000 points GPS du relief de l'île ont été établis pour réaliser un modèle numérique de terrain (MNT), une carte des reliefs.

Relevés, identification et mesures des vestiges, restes et déchets sur l'île.
Relevés, identification et mesures des vestiges, restes et déchets sur l'île.

Pendant 14 jours, les biologistes marins ont collecté et identifié des espèces sur le platier corallien.
Pendant 14 jours, les biologistes marins ont collecté et identifié des espèces sur le platier corallien.

le Samedi 9 Mai 2015 à 09:39 | Lu 2193 fois







1.Posté par Mathius le 09/05/2015 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et grâce à flosse ( qui a fait voté l'assemblée la rétrocéssion a la France cette île) la Polynésie a perdu cette immense richesse en nodules et terres rares, et il vient nous raconter qu'il aime son Pays, moi je suis content pour mon pays mais Oscar au fait, il c'était abstenu lors de ce vote... Est ce qu'un journaliste pourrait lui demander pourquoi?

2.Posté par TIHOTI le 10/05/2015 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour Mathius : l'atoll de Clipperton a été rattaché aux E.F.O. en 1936 seulement et n'a jamais fait partie de la polynesie "maohi" dans l'histoire .Cette terre est devenue Francaise en 1936 après moult debats et revendications ( voir wikipedia d'où je prends ces sources) Donc il est inexact de dire que Flosse a "retrocédé " cette atoll a la France alors quand fait la France a recupéré un bien qu'elle possédait depuis la decouverte en 1711 a l'origine par des marins francais ..... il faut rendre a César ce qui est a César au moins au nom de l'histoire ! Quand aux supposées richesses , tout reste a faire !!!

3.Posté par Mathius le 10/05/2015 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tihotiEn voilà une belle désinformation de ta part.
effectivement si l'atoll a été racheté par la France en 1936 il fut rataché administrativement a la Polynésie et pour qu'il redevienne de compétence d'état lors de la mise en place du statut d'autonomie interne, il a fallu un vote par l'assemblée territoriale de la Polynésie sous Gaston flosse. à la ligue des droits de l'homme nous avions prévenu Oscar de la manipulation de flosse lors de la séance de rétrocession a l'assemblée, ce dernier a préféré de s'abstenir. Pourquoi? Seul je crois que Leboucher du tavini avait voté contre le retour de cet atoll a la France.
Il commencerait temps que dans se pays que les historiens et les politologues fassent réellement leur travail pour lequel ils sont payés.

4.Posté par Wladimir le 11/05/2015 04:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P1-P3

C'est bien la France qui a découvert cet atoll au début de 1700 et même si administrativement elle fut rattaché à la Polynésie pour simplifier la bureaucratie, elle n'en demeure pas moins française . Toutes les histoires d'îles, de possessions outre-mer, sur d'autres continents donnent lieu à des débats internationaux à n'en plus finir.

Si Gaston Flosse à voulu une rétrocession rapide, c'est tout simplement qu'il voulait se séparer d'un atoll qui occasionne des frais et ne rapporte rien car se trouvant à plus de 5200 km de Tahiti.
Que voulez-vous faire de cet atoll ? Un second Mahana Beach`?

5.Posté par Mathius le 11/05/2015 05:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wladimir, la France a rien trouvé du tout, le Mexique revendique cet atol depuis toujours, et ensuite si elle était resté à la Polynésie, il faut savoir qu'économiquement cette île est aussi riche en ressource soumarine que la Polynésie toute entière.
Pourquoi crois tu que la France est prêté à envoyér l'armée pour garder ce bout de corail.
Pour finir avec ta logique la majorité des îles de la Polynésie s'appliqueraient a ton raisonnement.
Un peu de sérieux .

6.Posté par Pito le 11/05/2015 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon dieu que de débats steriles pour un bout de terre dont notre Fenua n'a que faire !!!!!

7.Posté par Mathius le 11/05/2015 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pito tu es bien de la génération essais nucléaires pour être aussi ignorant des économie avenir.

8.Posté par Wladimir le 13/05/2015 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que veut dire "le Mexique revendique cet atoll depuis tourjours". Avant 1813 le future Mexique était l'Espagne et, donc, il n'a pu revendiquer ce territoire qu'à partir de 1813 au grand maximum. La France était déjà propriétaire de Clipperton depuis + de 100 ans et jamais l'Espagne n'a revendiqué Clipperton. Est-ce la Polynésie qui se trouve à 5200 km de l'atoll qui devrait engager des recherches pour y exploiter les recherches sous-marines que vous supposez extrèmement riches. En son temps la France n'a pas saisi l'occasion pour des recherches autorisées au niveau de l'ONU et maintenant cela n'est plus possible car l'autorisation ne sera jamais plus accordée. Croyez-vous que la Polynésie l'obtiendrait? Evidemment Gaston est parfaitement au courant donc il a fait procéder à cette rétrocession à la France!

9.Posté par Mathius le 13/05/2015 05:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wladimir tu continues ton faux raisonnement, déjà ce n'est pas 5200 km mais la moitié, les Marquises 5200 km?
Mais avec ton faux raisonnement tu calcules à partir de la capitale de la colonie.
Mais si Tahiti était sous protectorat les Marquises sont bien une colonie. Bref rien n'est simple lorsqu'il s'agit du bien de stratégie.
Moi je ne fais que la démonstration que Flosse n'est rien d'autre qu'une marionnette payé à défendre les intérêts particuliers francais et non polynésiens. Point barre.
Déjà continuer à choisir Tahiti comme capitale économique est un non sens, tout développement est pratiquement impossible vu les distances. Les Marquises ou Clipperton oui Tahiti non...à Combien se trouve Clipperton des marquises?
Le temps me donnera raison. Tu offriras les mouchoirs?

10.Posté par TIHOTI le 13/05/2015 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Mathius : soit tu confonds avec une autre ile ou alors regarde bien ou se trouve Clipperton : c'est presque en face du canal de Panama , au large , donc pile-poil face a l'amerique centrale donc a plus de 5000 km de Tahiti , Wladimir a tout a fait raison comme de dire que le Mexique n'a jamais été proprietaire dde cet atoll . C'est l'ONU si cher a Oscar qui a attribué a la France ce bout de terre après moults debats et recours....Là aussi faut respecter l'histoire...A la limite ce serait presque plus près des Antilles que de chez nous !!!

11.Posté par Mathius le 13/05/2015 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon j'apprends par des érudits que les marquises sont à 5000 km de Clipperton, je comprends mieux l'échec scolaire en Polynésie.

12.Posté par Mathius le 13/05/2015 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nuku Hiva, aux îles Marquises, terre française la plus proche,de Clipperton est à 4 018 kilomètres . L’archipel de Hawaii est à 4 930 kilomètres..... Tahiti plus de 6000klm mais qui paie le fioul des marquises a Tahiti capitale économique de Polynésie?
C'est vrais la France est à 12000 km de Clipperton et en rien a faire du développement économique de sa collectivité au centre du pacifique, la Polynésie.. en plus des demis polynésiens diplômés ni comprennent rien en stratégie économique mais prétendent avoir raisons.... Génération flossiste Temaru dur dur pour l'avenir de ce pays.

13.Posté par TIHOTI le 14/05/2015 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mathius il faut bien lire , j'ai dit a 5000 km DE TAHITI et non des Marquises !!! Quand au reste de ta diatride je n'ai pas tout compris....Mais je connais ma geographie ...!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 16:15 Bulibasha : le Patriarche maori

Samedi 24 Juin 2017 - 14:33 Un week-end pour fêter l'orange à Punaauia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance