Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Climat : « partager les réussites » des outre-mer



L’aire marine éducative de Tahuata, présentée par Pascal Ehrel, a été citée en exemple lors du colloque sur les outre-mer et les changements climatiques.
L’aire marine éducative de Tahuata, présentée par Pascal Ehrel, a été citée en exemple lors du colloque sur les outre-mer et les changements climatiques.
PARIS, le 15 octobre 2015- Lors d’un colloque à Paris, Edouard a demandé « des réponses concrètes » et « une vraie écoute » des grandes nations à l’égard des Etats insulaires du Pacifique.

A 45 ans jours du début du sommet mondial de Paris pour lutter contre le changement climatique, George Pau-Langevin s’efforce de faire entendre la voix des outre-mer. Lors d’un colloque consacré ce jeudi au réchauffement climatique dans les outre-mer, la ministre a régulièrement cité la Polynésie française en exemple.
Elle rappelé que les territoires ultramarins peuvent être l’une des premières victimes, comme certains atolls polynésiens qui « sont directement menacés » , mais aussi « des avant-postes en matière de recherche. » Et de citer le premier Swac en Polynésie, les serres agricoles recouvertes de panneaux solaires à la Réunion pour alimenter un millier de foyers ou encore l’expérience de l’énergie thermique des mers à la Martinique. Pour la députée Maina Sage, il faut « sortir de la logique de compétition entre nos territoires. L’important, c’est de partager la réussite au service de tous. »

Parmi les exemples à suivre, Pascal Ehrel a présenté l’aire marine éducative de Tahuata, aux Marquises, pour « connaître, vivre et transmettre » le lien avec la mer. Cinq autres AME vont voir le jour en Polynésie et cette idée est devenue un label pour les écoles primaires. Dans ce domaine, George Pau-Langevin espère que les Marquises pourront « servir de modèle ». Les contributions des outre-mer pour lutter contre le changement climatique seront réunies dans un « Agenda des solutions ultramarines» en vue de la Cop21. Mais George Pau-Langevin rappelle que quelle que soit l’issue de ce sommet mondial, « le travail ne fera que commencer ».





COP21: Edouard Fritch hausse le ton

Jeudi à Paris, Edouard Fritch s’est fait le porte-parole des petits Etats insulaires du Pacifique face à la menace du réchauffement climatique. En ouverture d’un colloque consacré à cette thématique dans les outre-mer, le président du Pays s’est montré particulièrement ferme en vue de la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra fin novembre, à Paris : « Vue du Pacifique insulaire, vous vous battez pour un delta de carbone supplémentaire, alors que nous nous battons dès à présent pour protéger nos terres et nos lagons. » De ce sommet mondial, il attend « des réponses concrètes » et « une vraie écoute des grands pays » . Et de marteler : « Nous formulons le vœu que nous, petits Etats invités à la COP21, ne soyons pas des faire-valoir ou les spectateurs alibis d’une grande messe médiatique planétaire au service des grandes nations. »

Edouard Fritch rappelle que la Polynésie a initié sa transition énergétique mais il juge « inacceptable » que le Pays ne soit éligible ni aux fonds nationaux ni aux fonds internationaux, comme le Fonds Vert pour le climat et « compte sur le gouvernement pour réparer instamment cet oubli ». Il souhaite aussi qu’une plus grande part de ce fonds Vert serve à la protection des océans. Et d’aller plus loin encore : « Je demande à la France, grande puissance maritime, grâce notamment à la Polynésie française, de rendre hommage à l’océan et, qu’à l’instar du défi de Bonn pour les forêts, la COP21 engage, ce que nous pourrions appeler, le « Défi de Paris pour les îles et les Océans ». »

allocution_edouard_fritch___seminaire_mom.docx ALLOCUTION EDOUARD FRITCH - séminaire MOM.docx  (21.41 Ko)


Rédigé par Serge Massau le Jeudi 15 Octobre 2015 à 15:19 | Lu 610 fois






1.Posté par pif paf le 15/10/2015 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est bon Fritch.
Sa politique :
- construire des remblais sur le lagon (Mahana Beach)
- Importer du ciment pour agrandir le port de Papeete, pour accueillir des navires encore plus grand et faire encore plus d'importations, etc.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance