Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Canada: les provinces contre le gouvernement fédéral sur le climat.



Montréal, Canada | AFP | vendredi 17/07/2015 - Les premiers ministres des 13 provinces et territoires du Canada ont déploré l'isolement du gouvernement fédéral dans la fixation de ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'approche de la COP21 à Paris.

Au printemps, le gouvernement canadien avait unilatéralement fixé à 30% l'objectif de réduction de ses émissions de GES d'ici 2030 par rapport à 2005 en prévision de la conférence de l'ONU sur le climat en décembre à Paris.

Vendredi à l'issue de leur rencontre à Saint-Jean de Terre-Neuve, les Premiers ministres provinciaux ont pressé "le gouvernement fédéral de s'engager concrètement avec les provinces et les territoires afin de voir comment le Canada pourra atteindre ces cibles".

Les responsables locaux veulent connaître "sur quels critères repose l'établissement de telles cibles", souvent déconnectées des objectifs déjà établis par certaines provinces.

Ils ont réaffirmé leur engagement en faveur d'une "transition accélérée vers une économie plus sobre en carbone".

Les Premiers ministres provinciaux veulent néanmoins coopérer pour aider le Canada à atteindre son objectif.

En reconnaissant que, face au changement climatique, "le coût de l'inaction est plus élevé que celui de passer à l'action", les leaders provinciaux ont annoncé, dans un communiqué, vouloir investir davantage dans "les technologies vertes, les énergies renouvelables et les produits faibles en carbone". Ils ont plaidé également pour l'établissement d'un prix commun pour le carbone.

"L'exploitation continue de l'énergie éolienne, la capture et la séquestration du CO2 et des innovations visant à réduire la dépendance au gazole" pour certaines régions font partie des solutions envisagées pour réduire l'empreinte carbone du Canada.

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper avait décidé de sortir du protocole de Kyoto en 2011.

L'organisation environnementale Greenpeace a accueilli avec scepticisme les engagements des provinces. L'ONG a appelé ces responsables à proposer un "plan d'action ambitieux et basé sur des objectifs scientifiques, qui favorise l'énergie propre, les modes de transport durables et l'accès à des emplois liés à l'économie verte dans tout le Canada".

Rédigé par AFP le Vendredi 17 Juillet 2015 à 14:20 | Lu 138 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies