Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Campagne de marquage de bars: le poisson livre quelques secrets à l'Ifremer



Campagne de marquage de bars: le poisson livre quelques secrets à l'Ifremer
LE CONQUET, 17 mai 2011 (AFP) - Une campagne de marquage de bars, sans limite dans le temps, débutée en septembre au large du Finistère par l'Ifremer et le Parc marin d'Iroise, a déjà révélé quelques informations sur le comportement du poisson, encore largement méconnu, selon Ifremer.

Sur 98 individus marqués, huit ont été capturés mais seules deux balises ont été restituées à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), a indiqué la responsable du programme pour l'Ifremer, Hélène de Pontual, lors d'un point presse mardi au siège du Parc marin au Conquet.

Les informations délivrées par la "marque archive", placée dans l'abdomen d'un des poissons, ont révélé que le bar pouvait parcourir "plusieurs dizaines de milles par jour" et régulièrement à des profondeurs de plus de 80 mètres.

Le bar, jusqu'alors connu pour fréquenter les eaux de surface, "plonge pour se nourrir ou suivre des courants ou des contre-courants qu'il utilise lors de ces déplacements", a indiqué Mme de Pontual.

Ces renseignements ont permis aux chercheurs d'établir une activité "relativement importante" du poisson mais ne permettent pas, pour l'instant, de "reconstituer la migration" de l'espèce entre le Golfe de Gascogne et la Mer du Nord.

"Cette première opération prouve la faisabilité de l'opération. Mais il est indispensable que les poissons nous soient retournés", a souligné la chercheuse. Les deux premiers spécimens ont été capturés dans le golfe de Gascogne et en basse-Normandie.

Mais la campagne ne pourra porter ses fruits qu'avec une participation des pêcheurs, professionnels ou plaisanciers qui ne sont pas toujours informés, selon elle.

Les poissons marqués sont identifiables grâce à un petit plastique rouge inséré au niveau de la nageoire dorsale et donne lieu au versement d'une récompense de 100 euros pour encourager la participation des pêcheurs. Une récompense supplémentaire de 1.000 euros sera attribuée plus tard par tirage au sort.

Une nouvelle campagne de marquage doit débuter à la fin de l'été prochain. L'opération pourrait être étendue ces prochains mois à une grande partie de la façade maritime avec l'ouverture d'autres parcs marins, notamment dans les estuaires de la Gironde et picards.

Le bar peut vivre une vingtaine d'années et mesurer jusqu'à au moins 80 cm. Quelque 10.000 tonnes sont pêchées tous les ans, dont la moitié par des professionnels et l'autre dans le cadre d'une pêche récréative.

En 2008, 254 tonnes de bars ont été capturées, principalement par des ligneurs dans le Parc marin d'Iroise, qui s'étend de la baie de Douarnenez à l'île d'Ouessant.

abl/gvy/bma

Rédigé par AFP le Mardi 17 Mai 2011 à 05:26 | Lu 444 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies