Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


CESE : Christian Vernaudon a démissionné de la présidence du groupe outre-mer



PARIS, le 30 mars 2017. Christian Vernaudon, représentant de la Polynésie française au Conseil économique, social et environnemental (CESE), a démissionné de la présidence du groupe de l’outre-mer au CESE. C'est Inès Bouchaut-Choisy, représentante au CESE pour la Collectivité de Saint-Barthélemy, qui l'a remplacé.

Christian Vernaudon, représentant de la Polynésie Française au CESE, a démissionné de la présidence du groupe de l’outre-mer au CESE. L'ancien P-dg d'air Tahiti Nui a occupé ce poste pendant un an et demi. "J'ai démissionné de la présidence du groupe outre-mer pour donner la possibilité à une femme de l'exercer", explique-t-il. "Ces 18 mois ont été chargés. Il y a eu beaucoup d'activités. J'ai effectivement mentionné aux autres conseillers que je souhaitais alléger la charge de travail et me concentrer sur mon travail de conseiller."

Inès Bouchaut-Choisy, représentante au CESE pour la Collectivité de Saint-Barthélemy, a été élue mardi à l’unanimité à la présidence du groupe de l’outre-mer au CESE. C'est la première femme à assumer ce poste.

Mercredi, le CESE a publié un rapport sur les violences faites aux femmes dans les Outre-mer que dans l'Hexagone. Ce rapport préconise la création de plus de places refuges pour les femmes victimes. Le Cese a souligné par exemple qu'à La Réunion, "les taux de violence sont du même niveau qu’en métropole alors qu’ils sont beaucoup plus élevés en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie" (études de 2002 et 2003).

Le bilan 2016 de la délinquance souligne aussi que les cas de coups et blessures volontaires dans la sphère familiale sont les plus fréquents en Polynésie (4,2 faits pour 1.000 habitants) et en Nouvelle-Calédonie (3,5), contre 1,5 pour la moyenne métropolitaine.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 30 Mars 2017 à 09:37 | Lu 3428 fois

Tags : CESE, OUTRE-MER






1.Posté par Kriss le 30/03/2017 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"J'ai démissionné de la présidence du groupe outre-mer pour donner la possibilité à une femme de l'exercer" : c'est un peu léger et misogyne comme prétexte .... il nous prendrait pas pour des c...ns encore une fois !

2.Posté par emere cunning le 30/03/2017 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a démissionné... pour laisser la place à une femme !!! Et on va te croire ?
S'il a tant et si bien travaillé, c'était l'occasion de nous faire un bilan de ce qu'il nous a apporté (sachant ce qu'il coûte).

3.Posté par moana le 30/03/2017 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup d'activités ?????lesquelles ? on peut avoir un bilan. c'est plus un fauteuil doré de la république qu'on peut assimiler à un quasi-emploi fictif. Je veux bien te remplacer.

4.Posté par nora le 31/03/2017 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si on revenait sur ses responsabilités pénales dans l'affaire du 777 ...

5.Posté par microstring le 31/03/2017 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« La politique puise sa source dans la perversité plus que dans la grandeur de l'esprit humain. »
Le Sottisier, de Voltaire
Sans commentaire...

6.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 31/03/2017 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame Inès BOUCHAULT-CHOISY,
"J'ai démissionné de la présidence du groupe outre-mer pour donner la possibilité à une femme de l'exercer" écrit le démissionnaire polynésien français autonomisé Christian VERNAUDON.
Je pense que cet adoubement, a fortiori comme premier être humain de sexe féminin à accéder à cette fonction, t'oblige, et que donc tu continueras à dénigrer, dans le cadre mis au goût du jour de l'esbroufe d'égalité affublée du sobriquet "réelle", Outremer (sic), le DROIT au RSA aux êtres humains colonisés français autonomisés de "la Polynésie française" relevant de l'article 11 du préambule de la Constitution de 1946 comme tout autre être humain et accordant, y compris aux étrangers de ces quatrième et cinquième françaises républiques, des moyens convenables d'existence.
Si j'étais dans l'erreur, tu pourras bien sûr consulter le dossier que ton mentor n'aura certainement pas détruit, auquel cas je pourrai bien sûr te transmettre copie des échanges que nous avons eus sur cette privation du DROIT au RSA pour les assujettis aux francs des colonies françaises du Pacifique, proscrits donc du DROIT au RSA dans le contexte donc, de l'esbroufe du droit à l'égalité réelle "...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance