Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Bras de fer Tapura-Tahoera’a sur fond de primaire à droite



"Nous avons foi en notre force et c’est également une élection importante sur le plan local, de savoir qui, du Tahoera’a Huiraatira ou du Tapura Huiraatira, aura eu plus de voix pour ces primaires", déclarait Gaston Flosse le mois dernier.
"Nous avons foi en notre force et c’est également une élection importante sur le plan local, de savoir qui, du Tahoera’a Huiraatira ou du Tapura Huiraatira, aura eu plus de voix pour ces primaires", déclarait Gaston Flosse le mois dernier.
PAPEETE, 9 novembre 2016 - Les formations politiques locales instrumentaliseront la primaire de la droite pour jauger leur force sur le terrain. Après le soutien à Nicolas Sarkozy exprimé par le Tahoera’a le mois dernier, le Tapura Huiraatira s'est exprimé mardi soir en faveur de la candidature d’Alain Juppé.

Les deux formations autonomistes se mesureront dans les urnes, lors du scrutin de la primaire de la droite et du centre organisée les samedis 19 et 26 novembre prochains. Seule voix dissonante dans le clan Tapura, celle du maire de Paea, Jacquie Graffe, qui déclare soutenir Nicolas Sarkozy pour la primaire.

On estime entre 12 000 et 15 000 le nombre d’électeurs qui se déplaceront dans l’un des 13 bureaux de vote mis en place pour cette élection, localement, alors qu’il pourrait y avoir jusqu'à 3,5 millions de suffrages exprimés à l’échelle nationale.

Le scrutin polynésien aura une importance minime sur le résultat final. Le combat qui se joue localement n'a que peu à voir avec le soutien au candidat qui mènera au plan national la campagne pour l’alternance à la présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017.

Les formations politiques locales ont besoin de se compter pour estimer leurs forces relatives en vue des prochains scrutins où s’affronteront des candidats polynésiens : les élections législatives des 11 et 18 juin 2017 et les territoriales de mai 2018.

Et c’est dans cette perspective que tout semble se mettre en place actuellement. Réuni mardi à Papeete, le conseil politique du parti présidé par Edouard Fritch a décidé à la majorité de soutenir la candidature d’Alain Juppé, en vue de la primaire de la droite et du centre.

Le soutien que porte le Tapura Huiraatira au maire de Bordeaux n’est pas très surprenant. Son annonce avant le soir du 27 novembre l’est plus. Le ministre du logement du gouvernement Fritch, Tearii Alpha, assume depuis fin novembre 2015 la présidence du comité local de soutien à Alain Juppé. On se souvient de l’accueil très favorable que lui avait offert Edouard Fritch, lors de sa visite officielle en Polynésie en juillet dernier. Mais le Tapura réservait jusqu’à présent son option pour ne pas handicaper les démarches entreprises par Edouard Fritch, au sujet de l’accord de Papeete et dans la perspective du toilettage statutaire. Si l’accord de Papeete est encore au stade de la discussion à Paris, on sait aujourd’hui que le projet de révision statutaire ne sera présenté qu’à la fin de l’année au Sénat et ne pourra donc être adopté avant avril 2017, compte tenu des vacances parlementaires. Il est devenu inutile pour le parti d’Edouard Fritch d’entretenir l’illusion naïve d’un possible soutien à François Hollande. Depuis longtemps l’entourage d’Edouard Fritch annonce qu’il sera derrière le vainqueur de la primaire à droite, tout en sachant que la probabilité est forte qu’il s’agisse finalement d’Alain Juppé.

Le maire de Bordeaux bénéficie de sondages d’opinion favorables le donnant de manière constante, depuis plusieurs mois, avec une confortable avance sur son principal challenger, Nicolas Sarkozy, au premier tour de la primaire : "Si comme nous le pensons Alain Juppé sort en tête de cette primaire, le Tapura Huiraatira sera à ses côtés pour bâtir un programme pour l’avenir de la Polynésie française", déclare le parti d'Edouard Fritch.

Gaston Flosse avait proposé en juillet son soutien à Alain Juppé. Ce dernier l'a décliné. Trois mois plus tard, le parti orange a jeté son dévolu sur Nicolas Sarkozy pour la campagne de la primaire de la droite et du centre, en contrepartie de la promesse d'une investiture Les Républicains aux trois candidats à la députation du Tahoera'a, si l'ancien président de la République sortait vainqueur du scrutin. Le vieux lion l’avouait volontiers, le mois dernier : "Nous avons foi en notre force et c’est également une élection importante sur le plan local, de savoir qui, du Tahoera’a Huiraatira ou du Tapura Huiraatira, aura eu plus de voix pour ces primaires".

Dans la même veine, Tauhiti Nena a annoncé son rapprochement avec le comité de soutien à Bruno Le Maire pour qui il fait campagne depuis quelques semaines. Le parti Tau Hoturau dévoilera fin novembre ses trois candidats pour les législatives de 2017 et ne cache pas ses ambitions territoriales.

La primaire à droite côté pratique

L’élection primaire de la droite et du centre est programmée les samedis 19 et 26 novembre prochains, en Polynésie française.
Tout le monde a la possibilité de voter à condition d’être inscrit sur une liste électorale. Pour l’ensemble du territoire polynésien, 13 bureaux de vote seront ouverts (voir ci-dessous) pour accueillir ce scrutin. Les électeurs devront sont invités à s’y rendre en fonction de leur commune d’appartenance.
Une contribution de 200 Fcfp sera demandée à chaque votant, par tour de scrutin. Le vote par procuration ne sera pas possible.

Localisation des 13 bureaux de vote


Electeurs de Papeete et Faa’a
Bureau à la mairie de Papeete

Electeurs de Pirae, Arue
Bureau à la mairie de Pirae

Electeurs de Mahina et Hitia’a o te Ra
Bureau à la mairie de Mahina

Electeurs de Punaauia et Paea

Bureau à la mairie de Punaauia

Electeurs de Papara, Teva i Uta et de la Presqu’île
Bureau à l’école primaire Nuutafaratea à Mataiea

Electeurs de Moorea-Maiao
Bureau à l'école primaire d’Afareaitu à Moorea

Electeurs de Bora Bora et Maupiti
Bureau à la mairie de Nunue, Bora Bora

Electeurs de Raiatea et Taha’a
Bureau à la mairie d’Uturoa

Electeurs de Huahine
Bureau à la mairie de Fare

Electeurs des Australes

Bureau à la mairie de Moerai (Rurutu)

Electeurs des Marquises
Bureau à la mairie de Taiohae (Nuku Hiva)

Electeurs des Tuamotu du nord
Mairie d’Avatoru à Rangiroa

Electeurs des Tuamotu du centre, de l’est et des Gambier
Mairie d’Otepa à Hao

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:54 | Lu 2126 fois







1.Posté par pif paf le 09/11/2016 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et personne pour soutenir Poisson alors ?

2.Posté par ldpdt le 10/11/2016 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ARUE on vote où ?

3.Posté par taramea le 10/11/2016 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les électeurs d'Arue voteront chez Schyle,

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance