TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Boxe professionnelle – Mi-lourds : Cédric Bellais et Arturs Kulikauskis à égalité !




Les deux boxeurs ont proposé un très beau combat
Les deux boxeurs ont proposé un très beau combat
PIRAE, le 6 septembre 2014. On se souvient du combat entre Cédric Bellais et Bilel Latreche qui avait enflammé la salle Babo Aitamai à Fautau’a, le 8 février dernier. Cédric s’était bien battu mais cela avait été insuffisant face à l’expérience de Bilel qui avait conservé sa ceinture de champion de France.
 
Cette fois-ci, le boxeur de 25 ans Cédric Bellais montait à nouveau sur le ring de Fautaua pour un combat de boxe professionnelle face à Arturs Kulikauskis, un letton. Ils se sont affrontés en catégorie mi-lourds de 78 kg, en 8 rounds de 3 minutes.
 
En début de combat Cédric prend un gros coup qui le fait vaciller et son adversaire, très tonique, place bien ses coups. Cédric ne ‘lâche’ pas pour autant et revient dans le match lors des reprises suivantes. Cédric est généreux dans les échanges, il dépense de l’énergie mais beaucoup de coups sont dans le vide car son adversaire esquive bien les attaques en étant très mobile.
 
Cédric va avancer sur son adversaire pendant tout le combat. Quelques coups vont passer et on sent son adversaire à sa portée. A plusieurs reprises le letton semble au bord de la rupture, contre les cordes, et se désaxe complètement pour ne pas être touché par la ‘foudre’ envoyée par le tahitien.
 
Le letton varie bien ses coups et semble, comme Cédric, bien préparé physiquement. Il touche Cédric régulièrement. Cédric continue d’avancer, on espère qu’une de ses attaques lourdes va finir par passer mais le Letton est très mobile. Il se montrera fuyant lors des derniers rounds.
 
Au final, l’arbitre lève simultanément les bras des deux boxeurs : le match se termine par une égalité. Hokini Bellais, le père de Cédric, laisse entendre qu’une défaite l’aurait empêché catégoriquement de tenter sa chance pour un titre WBF mais qu’avec une victoire et un match nul cela parait tout à fait envisageable. L’info sera confirmée dans les semaines qui viennent.
 
La fédération WBF (World Boxing Foudation) est une fédération professionnelle créée relativement récemment, en 2004. Elle est considérée comme une fédération mineure comparée à la WBA, l’IBF et la WBO et sert de tremplin aux boxeurs désirant se frotter aux meilleurs boxeurs de monde.
 
Le boxeur letton que Cédric vient d’affronter est un boxeur expérimenté, on peut dire que Cédric est passé très près de la victoire. Il a fait preuve également de beaucoup d’engagement, contrairement à son match contre le français Yohann Bloyer gagné de manière plus ‘timide’.
 
Les attaques de Cédric ont été puissantes, rapides. Le combat a été très intense et le public a été présent pour encourager notre champion. Cédric s’est montré pourtant lucide et détendu juste après le combat, certainement la ‘marque de fabrique’ d’un grand champion.

Cédric Bellais au micro de Tahiti Infos :
 
Tu as reçu un gros coup en début de combat ?
 
« J’ai reçu un sale coup lors de la première reprise. A la dernière minute, il y a eu un combat qui ne s’est pas fait donc du coup il fallait vite s’échauffer et au dernier moment on m’a dit ‘voilà, c’est à toi maintenant. Je n’étais pas bien chaud. Heureusement, je m’étais bien préparé et je suis bien revenu, malgré ce coup. »
 
Tu as pu ensuite revenir dans ce combat ?
 
« Mon adversaire a une boxe assez mouvementée, il bouge beaucoup, se désaxe beaucoup donc ce n’a pas été évident de bien placer ses coups. Comme on le sait, sur la boxe un coup peut faire la différence. Il fallait rester vigilant. »
 
Il est assez sec physiquement, cela lui a permis d’être agile ?
 
« Oui, mais moi aussi je m’étais bien entraîné pour, sinon je n’aurais pas pu tenir tous ces round en étant actif. Globalement, cela a quand même été. »
 
Tu as pris un peu de poids pour monter un peu en catégorie ?
 
« Oui, je suis monté un petit peu pour être dans une catégorie intermédiaire, en mi-lourds, en attendant la confirmation d’un championnat, donc les combats à suivre vont être également en mi-lourds. »
 
Cette victoire était à ta portée, on te sent un peu déçu ?
 
« Oui, j’avais de la volonté. Quand j’ai reçu ce sale coup, je me suis dit ‘non, je ne vais pas m’arrêter là, je vais aller jusqu’au bout’. J’étais prêt pour tenir la distance. C’est tout de même positif, car il a beaucoup plus de combats à son actif que moi. Il a boxé à un niveau assez élevé. Pour moi c’est quand même une expérience de boxer des gens de ce niveau. Il faudra voir pour la suite, pour grimper encore plus haut. »
 
Il était fuyant sur les derniers rounds !
 
« C’est ça, il était fuyant, il attrapait…Il se désaxait beaucoup pour éviter les coups donc j’avais du mal à le bloquer. »
 
Optimiste pour la suite de tes objectifs ?
 
« On va voir si c’est faisable pour le championnat pour tenter d’obtenir un titre WBF, d’ici 2-3 semaines on sera fixés. » SB

Rédigé par SB le Dimanche 7 Septembre 2014 à 12:53 | Lu 586 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki