Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Bosnie: un trafiquant de ferraille vole... un pont



Bosnie: un trafiquant de ferraille vole... un pont
SARAJEVO, 19 oct 2012 (AFP) - Après des plaques d'égoût et des gouttières, un trafiquant de ferraille bosnien de Brcko (nord-est) a volé un pont de fer pour revendre le métal sur le marché illégal, a-t-on appris vendredi de source policière.

"Quelques heures après avoir été informés de ce vol très insolite, nous avons interpellé à son domicile un suspect âgé de 29 ans,", a déclaré à l'AFP un responsable de la police locale, Mile Jurosevic.

"Nous avons également découvert dans la cour devant sa maison la structure métallique du pont, coupée en deux pour faciliter son transport", a ajouté M. Jurosevic.

Ce pont, long de douze mètres et pesant plusieurs tonnes, a été volé dans la nuit de mercredi à jeudi à Dizdarusa, une banlieue de Brcko, selon la même source.

"La construction métallique a été dévissée de sa base en béton et a été tractée sur plusieurs dizaines de mètres, jusqu'à la route la plus proche", avant d'être transportée sur un camion, a expliqué M. Jurosevic.

Le pont qui se trouvait dans une zone agricole traversée par une petite rivière, étaient utilisé par les agriculteurs, a expliqué à la presse locale une habitante de cette bourgade, Zejneba Pasalic, qui a découvert avec stupéfaction la disparition du pont et qui a alerté la police.

Le pont a été construit dans les années 1980 par des habitants de la localité, avec d'anciens rails de chemin de fer mis au rebus, a raconté Mme Pasalic.

En Bosnie, pays parmi les plus pauvres d'Europe où plus de 40% de la population active est au chômage, des centaines de personnes, voire des familles entières, ramassent de la ferraille pour la revendre sur le marché local au prix de 20 centimes d'euro le kilo.

Par ailleurs, la disparition des plaques d'égoût, enlevées puis vendues sur le marché illégal, est un vrai casse-tête pour les autorités locales.

Rédigé par AFP le Samedi 20 Octobre 2012 à 06:13 | Lu 841 fois






1.Posté par Tehei le 20/10/2012 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui vole un pont vole un paquebot !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 06:12 Sri Lanka: enquête autour d'un sari de 3 kilomètres

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance