Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Bora Bora : une fillette meurt suite à une absence de soins (màj)



BORA BORA, le 20 juillet 2016 - Une fillette de 16 mois est décédée suite à une absence de traitement médical adapté comme l'ont annoncé ce matin nos confrères de La Dépêche.

La petite fille était tombée malade entre le 12 et le 14 juillet. Sa famille ne jugeant pas nécessaire de l'amener chez un médecin lui a administré des soins à base de plantes. Voyant que son état ne s'arrangeait pas, les parents de l'enfant ont décidé de l'emmener vers un autre membre de la famille.

Celui-ci a tout de suite décidé de l'envoyer au dispensaire. Le médecin a tenté de réanimer la fillette qui avait perdu connaissance. En vain. L'enfant est décédé. Le professionnel de santé a constaté un certain nombre de pathologies pouvant entraîner des fièvres qui n'avaient pas été traitées.

Au vu de ses observations, le médecin n'a pas délivré de suite un permis d'inhumer. Une information judiciaire a été ouverte. Celle-ci devra déterminer les responsabilités de chacun dans la manière dont la petite fille a été traitée.

Une autopsie a été pratiquée sur le corps. Les premières observations indiquent que le décès serait dû à une infection généralisée.

Le chef de prévention retenu est la privation de soins par ascendant sur mineurs et s' accompagne de l'aggravation du fait que le mineur n'ait pas survécu.

Les responsables de ce drame encourent jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.

Il arrive parfois que des parents pratiquent la médecine traditionnelle pour soigner leurs enfants. Rares sont les cas qui se terminent par un décès, mais il est toutefois recommandé, en particuliers pour des enfants en bas âge de favoriser la visite chez le taote, surtout en cas de fièvre.


Rédigé par Amelie David le Mercredi 20 Juillet 2016 à 08:29 | Lu 5181 fois







1.Posté par RAVA'I ROA le 20/07/2016 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et combien meurt à l hôpital d infections nosocomiales, staphylocoques dorés etc ?
par manque de soins ? manque d hygiènes ? manque de compétences ? manque de moyens? ou simple négligence ?
Et là aucun procès, aucun article sérieux des médias, aucun responsable .

2.Posté par paku le 21/07/2016 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par Chaval le 21/07/2016 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Rava'i Roa, le jour où tu auras besoin de soins urgent ne va pas à l'hôpital, reste chez toi et soigne toi avec tes plantes qui utilisées sans connaissance peuvent s'avérer dangereuses encore plus que des médicaments. Il ne faut pas critiquer bêtement, si cette enfant avait été amené tout de suite chez un médecin, elle serait encore avec nous. Bon sang on n'est plus au moyen âge, le ra'au Tahiti est bon quand il est sagement utilisé par des anciens qui connaissent comment traiter certaines affections, mais ce n'est pas la panacée.

4.Posté par RAVA'I ROA le 21/07/2016 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque t auras un nombre de ta famille qui ressortira de l hosto entre 4 planches pr y être entré pr une grippe... on en reparlera !..
PS : 5% de patients hospitalisés meurent d une infection nosocomiale !..tu trouves cela normal ?

5.Posté par RAVA'I ROA le 21/07/2016 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...ce n'est pas une critique, c'est un fait !
Et personne n'en parle, je trouve ça scandaleux !

6.Posté par simone grand le 21/07/2016 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la demande de différents ministres de la santé et élus politiques, j'ai fait une étude sur les soins traditionnels.
Comme je n'apporte aucune recette magique mais un projet d'éducation sur le sens des soins pratiqués, ça n'intéresse pas. En 2002, il y eut des soins meurtriers à Bora-Bora; pour autant personne ne veut que les mécanismes funestes ne soient démontés et expliqués aux habitants.
Bizarre! Vous avez dit Bizarre.

7.Posté par Finele le 21/07/2016 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffff 5% de patients hospitalisés contractent une maladie nosocomiale et non en "meurent". Le risque n'est pas nul à l'hôpital mais ces infections sont pris très au sérieux et beaucoup de prévention est faite. Après je suis très attristé pour cette famille. Le ra'au tahiti peut être très efficace mais quand on voit que ça ne marche pas, il ne faut pas trop attendre...surtout avec des enfants aussi jeunes...

8.Posté par RAVA'I ROA le 21/07/2016 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Finele,
Pff ? ...Alors, selon l étude "Burden BMF" réalisée par "Santé publique France" , on compte 158 000 cas d infections à BMR/année..dont 16 000 infections invasives, et 12 500 patients en meurent, soit (8%)..
Encore pr ton pff, mon père décédé en à peine 1mois d hospitalisation pour grippe.. t'en veux d autres exp ?
Explications des médecins ?..aucune, à part des condoléances !

9.Posté par Finele le 21/07/2016 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est 8% des patients hospitalisés qui meurent d'une infection nosocomiale ou 8% des patients parmis ceux qui ont contracté une infection nosocomiale ? C'est pas tout à fait la même chose. Et puis les chiffres varient énormément sur le sujet car difficilement quantifiables. Mais là n'est pas le sujet de toute façon. Je comprend que tu sois en colère, je le serai aussi. Et je sais très bien que les infections nosocomiales sont un gros problème de santé publique et sont prises très au sérieux je t'assure. Mais ce n'est pas pour autant une raison pour cracher sur tout le système de santé, il sauve énormément de vie il ne faut pas l'oublier.

10.Posté par yote le 22/07/2016 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

désolé pour ton père mais une grippe ce n'est pas rien contrairement à ce qu'en pensent les gens, notamment les personnes âgées alors si en plus la personne a d'autres problèmes de santé ( asthme, cardiopathie....) ben y'a malheureusement un risque de pas ressortir de l'hôpital....Si ton père a été hospitalisé pour une grippe c'est que déjà à la base il y avait des complications non ? La question n'est pas tant la qualité des soignants ou l'hygiène mais le développement de souches bactériennes résistante aux antibiotiques connus et là le problème c'est notre hyper-consommation de médoc ainsi que des traitements pas suivis jusqu'au bout....

11.Posté par RAVA'I ROA le 22/07/2016 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ma question est :
Prquoi dans un cas, une personne prend 30 ans de prison de réclusion criminelle, alors leur but était aussi de sauver cette malheureuse petite fille, et d'un autre côté (une moyenne) 12500 morts/année sans explications ni enquêtes ni poursuites ni responsables, rien !..
En attendant 12500 morts ce n'est pas rien ?
Vs parlez de bactéries résistantes aux antibiotiques, alors pourquoi ne pas associer les 2 médecines ?..
J'ai ma petite idée sur le sujet mais bon, aux médias d ouvrir le débat, chacun son job!

12.Posté par coyote le 22/07/2016 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Ravai,

A ton avis la pharmacie, à la base elle vient d'où ? Moi je suis européen et j'utilise des remèdes traditionnels d'ici sans appréhension pour des petits trucs mais je ne ferai pas soigner mon futur cancer au ra'au tahiti.....après des tradi-praticiens charlatans y'en a aussi parce que des conneries du genre soigner une brûlure avec de la pâte dentifrice ( comme remède ancestral ça se pose là!), une morsure de chien avec les poils de l'animal qui t'a mordu....ben ça c'est du n'importe quoi !

13.Posté par RAVA'I ROA le 25/07/2016 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Coyote,
De quoi vs parlez ?..La patte dentifrice, poils de chien n ont jamais fait partie des remèdes traditionnels "Raau Tahiti", ne dites pas n importe quoi !
Et mon avis ou le votre n'a pas d importance. Ce que je m étonne c'est qu'aucune information judiciaire n est ouverte lorsqu un patient suivis à l'hosto meurt d une infection nosocomiale. D'ailleurs vous ne trouverez que très peu d'information à ce sujet, et pourtant 12500 MORTS/AN, si cela ne vous choque pas, moi si !.. Je ne crache pas non plus sur le système de santé, je m'interroge sr la sincérité de la médecine à reconnaitre leurs erreurs surtout lorsqu elles entraînent des décès. A moins que cela est considéré comme perte et profit !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance