TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Bodybuilding – IFBB Tahiti Nui Cup : Tuarii Tapi s’impose devant une salle comble.


La maison de la culture a fait salle comble pour la Tahiti Nui Cup organisée par l’IFBB. C’était la 2e fois que la compétition était organisée dans cette salle de 800 places. Le public s’intéresse de plus en plus au bodybuilding et à ses variantes, à ces disciplines liées à la remise en forme et à la nutrition.



Lewis Tunutu s'impose dans la cétégorie Men's Physique + de 1m80
Lewis Tunutu s'impose dans la cétégorie Men's Physique + de 1m80
PAPEETE, le 7 septembre 2015. Le grand théâtre de l’Otac était quasiment plein vendredi soir pour la Tahiti Nui Cup proposée par les représentants locaux de la fédération internationale de bodybuilding, menés par Jerry Yeung. Le public est de plus en plus nombreux à se déplacer pour ce genre d’événement.
 
La catégorie reine reste le bodybuilding mais les catégories Men’s Physique ou Miss Bikini se développent de plus en plus. En bodybuilding, c’est une fois encore Tuarii Tapi qui s’impose face à Teiva Tetauira et Steve Cheung Piou. En Men’s Physique de plus d’1m80, c’est Lewis Tunutu qui s’impose face à Kevin Chang Sui Fat et Gurt Heitaa.

Rotui Orth s'impose en Men's Physique - de 1m80
Rotui Orth s'impose en Men's Physique - de 1m80
En Men’s Physique de moins d’1m80, c’est Rotui Orth qui gagne devant Jean Pierre De Guigné et Manuarii Amaru. Dans la catégorie Miss Bikini c’est Teura Temarii-Kimitete qui monte sur la première marche du podium, suivie d’Aurore Cottet et de la jeune Anaëlle Lopez.
 
Dans un pays où règne la ‘malbouffe’, certains ont opté pour des alternatives parfois radicales, des régimes extrêmes, pour ce qui est quasiment en train de devenir une nouvelle religion : Celle du sport, de la nutrition, de la beauté du corps, de l’exercice. Et ils sont de plus en plus nombreux.

Tuarii Tapi s'impose dans la catégorie mère, le bodybuiding
Tuarii Tapi s'impose dans la catégorie mère, le bodybuiding
Tuarii Tapi au micro de Tahiti Infos :
 
Qu’as tu pensé de la soirée ?
 
« Cela s’est très bien passé, il y eu une très bonne ambiance. Je suis satisfait car tout le monde a pris du plaisir sur scène, en back stage aussi d’ailleurs, c’est l’essentiel. D’un côté je m’attendais à gagner, d’un autre non, car on n’est jamais à l’abri d’une surprise. »
 
Comment s’est déroulée ta préparation ?
 
« Je ne cherche pas d’excuses mais le chikungunya m’a retardé pendant 3-4 mois notamment en raison de douleurs au poignets dues aux rechutes. J’ai eu ensuite une appendicectomie qui m’a retardé encore pratiquement deux mois. En gros, j’ai eu quatre mois de préparation. Cela a été donc un peu difficile, j’ai fait ce que j’ai pu. »
 
C’était important d’être présent et de jouer la qualification pour l’Arnold Classic ?
 
« Pour ma part, je ne l’ai pas faite dans l’objectif de la ‘Arnold Classic’. Quand je fais une compétition, c’est pour la faire tout simplement. Je voulais juste faire le meilleur résultat possible. »
 
Qu’est ce qui te plait, te motive dans cette discipline ?
 
« J’ai toujours aimé le bodybuilding depuis ma plus tendre enfance même si jamais je n’aurais imaginé arriver à ce stade. C’est mon coach qui m’y a poussé. J’ai déjà participé à l’Arnold Classic en Ohio en 2014, je n’aurais jamais pensé arriver jusque là. Je suis très satisfait. »
 
C’est quoi le plus difficile ? Cette salle comble cela t’a impressionné ?
 
« Le plus difficile, et je pense que beaucoup le confirmeront, c’est la nutrition. Surtout pendant les deux derniers mois. C’est assez strict. Du coup, les entrainements deviennent plus durs. C’est le mental qui permet d’y faire face. Si on veut, on peut. Pour la salle comble, je regarde les juges pour avoir moins de trac et je me focalise sur mes poses. »
 
Un remerciement ?
 
« Merci à tous, aux amis, à la famille et aux passionnés. On sent qu’il y a de plus en plus de monde lors des compétitions, cela fait plaisir. »

Teura Temarii s'impose dans la catégorie Miss Bikini
Teura Temarii s'impose dans la catégorie Miss Bikini
Annaëlle Lopez au micro de Tahiti Infos :
 
Satisfaite d’avoir pu gagner dans deux catégories ?
 
« Oui, carrément satisfaite. C’était vraiment un challenge pour moi de faire cette compétition. Avoir été 3e parmi toutes ces femmes en open, c’est vraiment quelque chose, je suis fière de moi. »
 
Quelques mots sur ta préparation ?
 
« J’ai commencé la musculation il y a un an, je me suis décidée à me préparer au début de l’année mais je n’étais pas encore consciente de tout le travail qu’il y aurait eu à faire. C’est au moment de la compétition de mars que je me suis rendue compte du boulot. Je me suis entraînée petit à petit, je me suis renseignée sur la diète, sur ce qu’il fallait faire pour la compétition et voilà. »
 
Qu’est ce qui te plaît dans cette discipline ?
 
« Ce qui me plait, c’est que dans cette discipline tout ne dépend que de toi. Plus tu t’entraînes dur, plus tu vas atteindre tes objectifs. Dans les autres sports, il y a le travail d’équipe, là c’est vraiment toi qui peut faire la différence, bien sûr avec du soutien. »
 
Un remerciement ?

« Oui, à mon coach qui a toujours été là pour moi, à ma cousine qui m’a super bien préparée pour être au top sur la scène, merci à mes amis, toute ma famille et à toute l’équipe de Red Zone qui a été là pour m’encourager ainsi que mon sponsor Fitness Island. »

Rédigé par SB le Lundi 7 Septembre 2015 à 14:06 | Lu 1452 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki