Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Biogaz d'algues : première récolte pour un important projet pilote en Espagne



Biogaz d'algues : première récolte pour un important projet pilote en Espagne
PARIS, 8 août 2013 - Des toilettes au réservoir ? Un important projet-pilote de production de biogaz-carburant en Espagne, qui cultive des microalgues grâce aux eaux usées, vient de réaliser avec succès sa première récolte, ont annoncé jeudi ses promoteurs.

"All-Gas", un projet de 12 millions d'euros lancé en 2011 à Chiclana à la pointe sud de l'Espagne, revendique le titre de plus grand projet mondial de production d'énergie à partir d'algues cultivées grâce aux eaux des égoûts.

Mené par Aqualia, une filiale du géant espagnol du BTP et des services FCC, ainsi que cinq autres partenaires, le site pilote de 200 mètres carrés doit permettre de produire d'ici 2016 des biocarburants pour faire circuler 200 voitures roulant au gaz.

"La récolte d'algues a eu des résultats remarquables: la biomasse obtenue montre un potentiel énergétique particulièrement élevé (...) avec une capacité de production de méthane d'environ 200 à 300 litres de gaz par kilogramme de biomasse", indique Aqualia dans un communiqué.

"Les microalgues permettent également une purification des eaux usées à un haut niveau", souligne-t-il.

Le projet, financé à 60% par l'Union européenne, consiste à nourrir les micro-algues avec les eaux usées, ainsi que du CO2, qui est ensuite recapté lors de sa séparation avec le méthane.

De nombreux projets énergétiques de recherche et développement sur les microalgues sont actuellement menés à travers le monde, les Etats-Unis ayant pris une longueur d'avance.

En France, des entreprises comme Fermentalg, la Compagnie du Vent (GDF Suez), Naskeo, X-TU, Ennesys ou encore Séché Environnement mènent ou ont mené des projets.

Cette a piste suscite beaucoup d'espoir, au moment où les agrocarburants de première génération (dérivés de cultures alimentaires) sont dans le viseur de Bruxelles et d'écologistes, qui les accusent de contribuer à la déforestation et à l'envol des prix des céréales et des huiles.

Mais elle se heurte encore à l'obstacle des coûts et de la production de masse. La cosmétique constitue actuellement le débouché le plus rentable pour les microalgues, selon les promoteurs.

Le pétrole fossile reste actuellement l'énergie quasi-exclusive du transport routier, avec des flottes très réduites de véhicules électriques, à l'hydrogène ou au gaz.

Rédigé par AFP le Jeudi 8 Août 2013 à 05:33 | Lu 395 fois







1.Posté par Tehei le 08/08/2013 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" on a pas d'idées , mais on a du biogaz ", alors tu vois ,chérie , arrêtes de dire que ça pue , c'est de l' OR !!!

2.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 08/08/2013 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand ils serons capables de produire en milliers de tonnes, les prix chuterons et cela pourrait être une bonne alternative au pétrole. L'avenir est de plus en plus, au reconditionnement, à la transformation et à l'utilisation de nos déchets, c'est à mon sens la meilleure voie pour la vie de la planète.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies