TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Billabong Pro Tahiti : Les Pro Surfeurs bientôt dans l’arène !


La Billabong Pro Tahiti va bientôt commencer à Teahupo’o, les 32 trialistes vont s’affronter pour tenter de gagner les 2 wildcards donnant accès au ‘Main Event’. La compétition principale est prévue entre le 14 et le 25 août, avec son lot de dramaturgie : Les performances attendues de notre ‘Spartan’ Michel Bourez, le retour à la compétition de Mick Fanning après son attaque de requin, les prouesses du ‘King Kelly Slater, l’absence de Ricardo Dos Santos assassiné au Brésil…



Qui va succeder à Gabriel Medina ?
Qui va succeder à Gabriel Medina ?
PIRAE, le 4 août 2015. La conférence de presse de la Billabong Pro Tahiti a eu lieu ce mardi matin dans les locaux de l’Ijspf. La 7e étape du championnat du monde de surf, qui en compte 11, se déroulera sur 3-4 jours de compétition compris entre le 14 et le 25 août inclus, en fonction des conditions climatiques. La dotation financière est de 500 000 dollars US.
 
Cette manifestation sportive de renommée mondiale est organisée par la WSL en partenariat avec la société privée Top Ocean Production de Pascal Luciani, la fédération tahitienne de surf présidée par Philippe Klima, le Pays, l’Ijspf, et la commune de Taiarapu ouest.
 
De nombreux sponsors locaux sont impliqués, comme Air Tahiti Nui, le Tahiti Tourisme, l’Opt, Vini, Jeep, Go Pro, Samsung Galaxy…Comme pour chaque épreuve du World Tour, une diffusion en direct sera proposée aux internautes du monde entier. (Plus de 7 millions par exemple pour le Rio Pro).

Michel Bourez a fait le spectacle en 2014 en surfant des 'bombes' avec une décontraction déconcertante.
Michel Bourez a fait le spectacle en 2014 en surfant des 'bombes' avec une décontraction déconcertante.
Michel Bourez est en phase de remontée au classement
 
Michel Bourez sera de la partie. Après un début de saison compliqué en raison de deux résultats moyens suivis d’une blessure l’ayant contraint au forfait sur deux épreuves, Michel avait pu prouver lors de la dernière compétition en Afrique du Sud qu’il avait pu revenir au top de sa forme, en se hissant jusqu’au round 5.
 
Michel est actuellement 25e au classement, il est en phase de remontée puisqu’il a gagné 4 places suite à la dernière compétition. Après plusieurs années de résultats en dessous de ses capacités à Teahupo’o, où il surfe à domicile, nous pourrons voir dans cette édition si la réussite décide enfin de pencher de son côté, pour poursuivre sa remontée vers le Top 10, lui qui avait terminé le championnat du monde 2014 à la 5e place.

Taumata Puhetini, un des favoris tahitiens pour les Trials
Taumata Puhetini, un des favoris tahitiens pour les Trials
Les Trials, une occasion pour les locaux de se faire remarquer
 
Comme chaque année, les Trials se dérouleront avant le ‘Main Event’, l’épreuve principale. Là aussi, la compétition se déroulera à l’intérieur d’une période d’attente comprise entre le 9 et le 11 août. Deux ‘wildcards’ seront octroyées, c’est à dire que deux surfeurs des Trials pourront intégrer le ‘Main Event’, le gagnant des Trials ainsi que le meilleur Tahitien.
 
Ces Trials seront composées de 32 surfeurs : Les huit meilleurs Tahitiens de l’édition 2014 Taumata Puhetini, Hira Teriinatoofa, Tikanui Smith, Kevin Bourez, Charles Teiki, Matahi Drollet, Tereva David et Kevin Johnson, 8 autres Tahitiens issus des pré-trials, 8 Wildcards WSL c’est à dire Nathan Hedge, Antony Walsh, Bruno Santos, Bruce Irons, Nathan Florence, Koa Rothman, Makua Rothman, Nick Von Rupp et les 8 Wildcards Billabong Jack Robinson, Ryan Callinan, Josh Moniz, Jack Freestone, Ian Gentil, Griffin Colapinto, Seth Monize et Taylor Clark.
 
Ce sera évidemment l’occasion pour nos surfeurs locaux de tenter de se faire remarquer. Le favori est Taumata Puhetini, il a déjà remporté ces Trials par deux fois et s’est imposé  lors du dernier WQS du Papara Surf festival. On peut remarquer le courage de Kevin Bourez qui participe à ces Trials après sa terrible blessure à la tête lors des Trials 2014. De nombreux surfeurs ont la capacité de créer la surprise, notamment Matahi Drollet, Tereva David ou encore Tikanui Smith pour ne citer que les quelques uns qui se sont illustrés dernièrement en session libre.
 
Malheureusement, la houle est mal orientée pour ces Trials, avec de surcroit un vent mara’amu qui ne présage rien de bon pour la qualité des vagues. Les organisateurs ont précisé qu’il n’est pas question pour l’instant de délocaliser la compétition en cas de conditions défavorables.

Attention à Owen Wright. L'actuel 4e au classement excelle à Teahupo'o
Attention à Owen Wright. L'actuel 4e au classement excelle à Teahupo'o
Attention à Owen Wright, excellent à teahupo’o
 
En ce qui concerne le ‘Main Event’, en dehors de la prestation de Michel Bourez qui sera bien évidemment très attendue au niveau local, la dramaturgie sera riche. Le retour à la compétition de Mick Fanning après l’attaque de requin dont il a été la victime en Afrique du Sud, les prouesses du ‘King’ Kelly Slater ou celles de John John Florence qui sort de blessure.
 
Gabriel Medina, champion du monde et tenant du titre à Teahupo’o, est 15e actuellement, devancé dans le Top 5 par deux autres Brésiliens, Adriano De Souza 1er et Filipe Toledo 4e. On retrouve en 2e position du classement général Mick Fanning, le seul des surfeurs à gros palmarès, suivi du héros de ‘l’aventure J Bay’ Julian Wilson l’Australien. Le français Jeremy Florès, actuellement 12e, fait lui aussi son retour après une terrible blessure au contact du récif indonésien.
 
En 4e position dans ce championnat 2015, attention à l’Aussie Owen Wright qui ‘cartonne’ depuis le début de saison et qui excelle à Teahupo’o, dans le carré final lors des deux précédentes éditions. Le grand absent des Trials et de cette Billabong Pro 2015 sera bien évidemment Ricardo Dos Santos. Ce double gagnant des Trials a été sauvagement assassiné au Brésil par arme à feu, un crime encore impuni comme le déplorait récemment son compatriote Adriano De Souza sur les réseaux sociaux.

Les membres de l'organisation avec les représentants des nombreux partenaires et sponsors
Les membres de l'organisation avec les représentants des nombreux partenaires et sponsors
La securite est le souci principal des organisateurs
 
 Suite à une édition 2014 historique par sa taille de vagues, les conditions de sécurité seront le souci majeur des organisateurs. Des gendarmes seront sur place prêts à photographier et verbaliser les contrevenants, des zones spécifiques seront délimitées pour les bateaux. Le public est invité à choisir des bateaux-taxi possédant le macaron de la compétition afin d’avoir la garantie d’être sur un bateau accrédité, adapté à la situation, à la réglementation.
 
Comme l’année dernière et malgré les polémiques de 2014 à ce sujet, les bateaux médias ne seront que 2 au lieu des 3 ou 4 habituels, avec un accès pour les médias locaux et indépendants limité et soumis à certaines conditions, ce qui n’a pas manqué d’être débattu pendant la conférence de presse. Des solutions permettant aux médias locaux de pouvoir suivre la compétition sont actuellement discutées. SB

Ricardo Dos Santos, le grand absent de l'édition 2015, à qui l'on ne peut que rendre hommage.
Ricardo Dos Santos, le grand absent de l'édition 2015, à qui l'on ne peut que rendre hommage.

Rédigé par SB le Mardi 4 Août 2015 à 14:24 | Lu 790 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki