TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Billabong PRO 2012, belle victoire pour Mick Fanning, controverse sur le web




Billabong PRO 2012, belle victoire pour Mick Fanning, controverse sur le web
27 août 2012 : Exactement un an jour pour jour après l’alerte rouge et ses vagues dantesques, la phase finale de la Billabong pro à eu lieu dans de très bonnes conditions.
Après une attente interminable le swell a bien été au rendez-vous pour permettre à l’australien Mick Fanning, 31 ans, de remporter pour la première fois la compétition la plus convoitée du tour pro.

Il a pu réussir cet exploit lors d’une finale de rêve l’opposant à son compatriote et ami Joel Parkinson. Ce dernier lui a mis la pression dès le début de la série en scorant un 9.50 et un 8.87 sur ses deux premières vagues.
Fanning réussit au milieu de cette série de 35 minutes à prendre une vague notée 9.37 puis à prendre la tête avec une autre vague à 9.50 devenant ainsi avec Mark Occhilupo un des rares australiens à gagner cette compétition.
Il prend ainsi la tête du championnat du monde devant Joel Parkinson, John John Florence, Kelly Slater et Taj Burrow.
Les deux australiens ont battu en demi finale : L’hawaiien John John Florence (19 ans) pour Joel et le 3ème australien du dernier carré final, Owen Wright (22 ans).

A noter l’excellente performance du réunionnais Jeremy Flores qui est passé à deux doigts de la demi finale : Il s'est fait éliminer en quart de finale en toute fin de série par Joel Parkinson.
Le compétiteur français est sorti de l'eau très déçu, frappant sa planche de colère, ce que l’on peut facilement comprendre.
Ricardo Dos Santos a également subi la sévérité des juges lors de sa confrontation avec Mick Fanning. Même scénario que celui de Jeremy, il se fait dépasser de 0,23 points en toute fin de série.
Le choix des juges aura donc été particulièrement favorable aux australiens. Et ces deux grands champions que sont Mick et Joel auront démontré qu’il faut se battre jusqu’au bout, tant que la sirène n’a pas retenti, il est possible de revenir, lorsque les vagues sont au rendez-vous.
En parcourant le web on se rend compte que les critiques pleuvent, dénonçant des injustices récurrentes et désignant Jeremy comme le vainqueur légitime de sa série, d’autre critiques suggèrent que lorsque l’écart est trop faible, moins de 0,5 points, que les trois meilleures vagues soient prises en compte au lieu de deux.
Comme souvent lorsque le public est déçu de l'échec de son champion, il s'en prend aux juges. Mais cela ne doit pas gâcher la fête!

Max Wasna le vice président de la fédération tahitienne de surf s’est confié à Tahiti Infos, heureux de partager avec un public nombreux cette grande fête du surf dans de telles conditions :
« Chaque année est particulière, mais là c’est un bon cru. On a pas de code rouge chaque année, après cette attente pour cette dernière journée tout s’est très bien passé, tout le monde est content de ces superbes conditions »
« On est fier de Michel Bourez et Alain Riou. Michel n’a pas rencontré les conditions idéales pour sa série et c’est pas facile d’être jeune papa et de gérer tout ça, mais c’est pas fini, il y a le reste de l’année, fa’a ito ito Michel on t’adore »
« Le bilan est très positif, beaucoup de navettes ont été mises en place pour que le public puisse assister à la compétition en ce lundi. Félicitations à tous, aux bénévoles de la fédé, au staff billabong, la commune de Tairapu, les pêcheurs et un grand merci aux médias qui ont relayé l’information.»

Philippe Klima également s’est confié à Tahiti Infos à l’écart du brouhaha médiatique :
« Avec cette semaine de « waiting period » on peut dire que le malheur des uns fait le bonheur des autres avec de bonnes retombées économiques ! Finalement tout le monde est content. Hier nous avions eu de magnifiques arcs en ciels en quelque sorte un signe avant coureur de cette magnifique journée. »
« Chaque année il y a des améliorations, chaque année on apprend et on essaie de satisfaire au mieux le sponsor ».
« C’est malheureux pour Michel, mais c’est comme ça, c’est la compétition, Kelly Slater également s’est fait sortir, tout peu arriver c’est ce qui fait le piment de la compétition. »

Un grand merci à Billabong, à la fédération, à Philippe Klima et Pascal Luciani, Dume Guérin, Yann Duhaze ainsi qu’a Sarah Lienard pour sa disponibilité.

Article, Photos, ITW Symon B

Résultats:
1 – Mick Fanning (AUS) 18.87
2 – Joel Parkinson (AUS) 18.37
Demi finales :
1: Mick Fanning (AUS) 18.93 def. Owen Wright (AUS) 18.10
2: Joel Parkinson (AUS) 17.14 def. John John Florence (HAW) 15.17
Quarts de finales
QF 1: Mick Fanning (AUS) 19.07 def. Ricardo dos Santos (BRA) 18.64
QF 2: Owen Wright (AUS) 18.90 def. C.J. Hobgood (USA) 15.60
QF 3: Joel Parkinson (AUS) 16.50 def. Jeremy Flores (FRA) 16.43
QF 4: John John Florence (HAW) 16.17 def. Gabriel Medina (BRA) 4.17
Round 5
Heat 1: Ricardo dos Santos (BRA) 16.17 def. Taj Burrow (AUS) 10.27
Heat 2: Owen Wright (AUS) 18.96 def. Julian Wilson (AUS) 10.70
Heat 3: Jeremy Flores (FRA) 15.66 def. Kieren Perrow (AUS) 9.50
Heat 4: John John Florence (HAW) 16.66 def. Damien Hobgood (USA) 14.64


Rédigé par SB le Mardi 28 Août 2012 à 11:08 | Lu 1366 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par JULIEN le 29/08/2012 04:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Superbe image !!!

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki