Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Biaisée, la physique quantique? 100.000 internautes font mentir Einstein



Vienne, Autriche | AFP | vendredi 02/12/2016 - Quelque 100.000 internautes se sont mobilisés à travers le monde pour faire mentir Albert Einstein qui jugeait "biaisées" certaines conclusions de la physique quantique, a annoncé vendredi l'Académie des sciences autrichienne.

Les participants étaient invités à bombarder les serveurs de l'expérience "The big Bell test" de 0 et de 1 qu'ils choisissaient arbitrairement, de façon à obtenir une suite plus aléatoire encore que si elle avait été générée par un logiciel.

L'objectif était de démontrer que la réalité du phénomène d'intrication théorisé par le physicien danois Niels Bohr et contesté par Albert Einstein, selon lequel des particules continuent à interagir entre elles même séparées par de très grandes distances.

La confirmation de ce phénomène par des moyens uniquement informatiques restait sujette, selon les détracteurs de la théorie quantique, à un biais potentiel lié au fonctionnement même des générateurs de suites aléatoires.

"L'expérience que nous avons menée depuis Vienne a permis de prouver, à l'aide des données générées de façon aléatoire (par les internautes), que l'intrication existe bien, et que le monde est bien aussi +fou+ que le prétend la physique quantique", a indiqué l'un des responsables de l'expérience, Thomas Scheidl.

L'expérience, qui a associé une douzaine de laboratoires à travers le monde, de l'université de Brisbane (Australie) à celle de Nice (France) en passant par celles de Shanghai (Chine), Boulder (Etats-Unis) et Rome, devait recueillir la participation d'au moins 30.000 personnes pour être jugée concluante.

Un vif débat scientifique avait opposé dans les années 1930 Einstein à Bohr, dont les conclusions contrevenaient à la théorie de la relativité conçue par le physicien d'origine allemande. Dans un échange resté dans les annales, Einstein avait affirmé à Bohr que "Dieu ne joue pas aux dés", ce à quoi Bohr avait répondu "Qui êtes-vous, Einstein, pour dire à Dieu ce qu'il doit faire ?".

phs/mct

Rédigé par () le Vendredi 2 Décembre 2016 à 06:41 | Lu 416 fois






1.Posté par etienne le 02/12/2016 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourtant, presque un siecle plus tard, on connait tous Einstein...qui a entendu parler de Bohr avant cet article ?

2.Posté par lebororo le 02/12/2016 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les religions et leurs croyances font partie du monde...
Soyons propres et respectons le vrai monde "naturel". ♥

3.Posté par microstring le 02/12/2016 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est quoi la physique quantique ? C'est pour chanter ?

4.Posté par Teiva33 le 02/12/2016 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A poste 1: Moi, j'ai entendu parler de Niels Borh dès la première ou en terminale !!!
Il faut savoir que la fameuse formule E=MC2, n'est pas d'Einstein, mais du mathématicien français Henri Poincaré...
Et puis, il ne fait pas oublier que la femme d'Einstein était elle aussi une scientifique, et on lui attribue aussi beaucoup de découverte que l'on pensait d'Einstein !!!

5.Posté par Fiu!!! le 02/12/2016 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un modèle mathématique quel qu'il soit, employé en physique appliquée ne peut que décrire une partie d'une réalité physique observable.
Il est par définition, incomplet et peut s'avérer inexact, voire faux, au fur et à mesure que l'évolution des moyens d'observation permet d'en vérifier la validité. Sans parler des erreurs de mesures et d'interprétation des résultats.

Un modèle statistique permet d'anticiper un certain nombre de phénomènes mais est loin de les décrire exactement.

La théorie de l'intrication est donc loin d'être encore validée. Les réticences d'Einstein restent encore d'actualité.

Quant à l'intervention de Dieu dans l'affaire, laissons aux deux intéressés leurs convictions religieuses qui n’ont pas à interférer avec le domaine des sciences.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies