TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Ballon rond – Festival des îles : L’unité du Pays à travers le football et ses variantes.


Le Festival des îles a été inauguré mardi soir à Pirae en présence des plus hautes instances du Pays. Une fête du football qui s’est prolongée en soirée avec la finale du tournoi de futsal Top Nike remportée 2 à 0 par Punaauia contre Faa’a ainsi que le Trophée de Champions en foot à 11 remportée au tirs au but 4 à 2 par Pirae contre Tefana.



L'unité du Pays à travers le football
L'unité du Pays à travers le football
PIRAE, le 31 mars 2015. La cérémonie d’ouverture de la 7ème édition du Festival des îles s’est déroulée mardi soir au stade Napoléon Spitz en présence des représentants du gouvernement. Le président du Pays et maire de Pirae Edouard Fritch a fait un discours devant les délégations ainsi que M. Reynald Temarii, l’instigateur de ce festival, appuyé par le président de la fédération de football Thierry Ariiotima.
 
M. Gaston Flosse était également présent. M. Temarii en a d’ailleurs profité pour évoquer le besoin de stabilité politique pour que le Pays puisse avancer.
 
Plus de 1400 athlètes provenant de 26 îles ont fait le déplacement pour venir s’affronter lors de matchs de foot à 11, de futsal ou de beachsoccer, une véritable fête du football. Les 462 matchs au programme sur 4 sites de compétition ont déjà débuté et dureront jusqu’au samedi 4 avril, le jour des finales.
 
Si l’on compte l’ensemble des délégations c’est plus de 1700 personnes qui participent à cet événement, dont presque 900 en provenance des îles, avec cette année une délégation marquisienne importante. Rapa, finaliste l’année dernière en futsal, n’est malheureusement pas au rendez vous cette année en raison d’une panne du bateau Tahiti Nui.
 
La soirée a débuté par le discours de Reynald Temarii, cheville ouvrière de ce festival sportif ayant pris une ampleur considérable, qui réussit à réunir les 5 archipels de Polynésie Française autour d’une passion commune, le football et ses trois variantes.
 
Les 353 bénévoles ont été maintes fois remerciés par M. Temarii, appuyant sur le fait qu’ils sont à 80% en recherche d’emploi : ‘S’il avait fallu les payer, ils auraient représenté un budget de 15 millions fcp’. Les Hiro’s ont ensuite proposé une chanson, hymne à la sauvegarde de l’identité polynésienne ‘mange ton ma’a, habille toi local, n’oublie pas ta langue…’.

Le président du Pays Edouard Fritch et Reynald Temarii, cheville ouvrière du festival
Le président du Pays Edouard Fritch et Reynald Temarii, cheville ouvrière du festival
Après une longue prière chantée suivie de l’hymne du Pays, le président du Pays a déclaré ouvert le festival. La communauté marquisienne a proposé un haka, comme toujours spectaculaire, suivi d’une brève ‘danse du cochon’.
 
C’est ensuite simultanément qu’ont été proposées la finale du tournoi de futsal Top Nike opposant Punaauia 1 à Faa’a ainsi que le Trophée des champions opposant Pirae à Tefana en foot à 11, Pirae ayant gagné la coupe de Tahiti et Tefana le championnat.
 
Une finale Top Nike qui a tenu toutes ses promesses avec une ambiance de folie. Il n’y a pas eu de but lors de la 1ère mi temps de 30 minutes, mais il y eut beaucoup de tension, de beau jeu ainsi qu’un sauvetage sur la ligne spectaculaire par Punauia. En 2ème période c’est Punaauia qui finalement réussit à prendre l’avantage 1 à 0 puis qui remporte cette finale 2 à 0.
 
Lors du trophée des champions, il n’y a pas eu de buts pendant le match. A noter les absences à Pirae de Marama Vahirua en voyage et de Raimana Li Fung Kuee le meilleur buteur du championnat, ou encore celle de Sylvain Graglia pour Tefana, suspendu. Il aura fallu attendre la séance de tirs au but pour que la balance penche en faveur de Pirae, qui s’impose 4 à 2 grâce à un tir du gardien de but de Tefana au dessus de la barre du but orange.

Thierry Ariiotima remet le Trophée des champions à Heimanu Taiarui
Thierry Ariiotima remet le Trophée des champions à Heimanu Taiarui
Thierry Ariiotima au micro de Tahiti Infos :
 
Ce festival a pris une grosse ampleur ?
 
« Lorsque nous avions organisé la 1ère édition à Moorea, on s’était retrouvés avec à peu près 120 athlètes. Avec Reynald, on n’imaginait pas arriver à ce stade, avec cet engouement que l’on a pu voir dans les îles. Cela fait chaud au cœur de voir comment ils se préparent, c’est impressionnant. Cela ne peut que motiver la fédération tahitienne de football à continuer à œuvrer pour que ce festival des îles existe encore de longues années. »
 
« Aujourd’hui, je suis très satisfait de cette cérémonie d’ouverture émouvante, on a eu la chair de poule de voir tous ces sportifs avancer à l’unisson. Maintenant, il faut que les matchs se déroulent dans la meilleure ambiance possible. Il n’y a pas eu de ‘casse’ pour l’instant, j’espère que cela va continuer tout au long de la semaine, pour le bien de notre football. »
 
« Nos jeunes des îles et de Tahiti ‘explosent’, s’épanouissent dans ce tournoi, j’espère que demain on pourra trouver des champions qui pourront s’expatrier en France ou dans des clubs étrangers, pourquoi pas. »
 
Grosse ambiance du côté du futsal ?
 
« Le futsal a été mis en place il y a environ 5 à 6 ans sur Tahiti. On est intervenus dans les quartiers, les îles, je pense que c’est vraiment le sport qu’il leur faut. Au futsal, il y a deux équipes de 5 joueurs sur le terrain, il faut une salle et c’est parti, toute la population sera derrière pour venir aider. »
 
« Ce qu’il faut voir derrière, c’est l’action sociétale pour désenclaver ces quartiers, lutter contre l’obésité, le pakalolo, qui est un gros problème à Tahiti, il faut le dire ouvertement. On s’est attaqué à ces problèmes et on récolte aujourd’hui ce que l’on a semé. C’est normal qu’il y ait du monde, le foot à 11 se regarde aussi beaucoup à la télé ! »
 
On a pu voir également un beau match de football ?
 
« On a voulu montrer aux îles les deux meilleures équipes du territoire, celles qui participeront du 11 au 26 avril à l’OFC League, c’est important de voir où en est notre football local. Ce soir j’ai trouvé que les deux équipes se retenaient un peu, je pense que les joueurs sont préoccupés par l’échéance de la semaine prochaine, ils devront affronter les équipes calédoniennes, néozélandaises, c’est en tous cas mon avis personnel. Ils ont essayé de ne pas se blesser et de roder les nouveaux joueurs qui participeront à cette OFC League. » SB

Ballon rond – Festival des îles : L’unité du Pays à travers le football et ses variantes.

Rédigé par SB le Mercredi 1 Avril 2015 à 14:49 | Lu 458 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par tuturu le 02/04/2015 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec un salaire d'un million et demi par mois
Reynald peut être la cheville ouvrière de ce festival

On continue à se moquer des sportifs footballeurs

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki