TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


BBTV : l’envoi dans les îles des plantes-hôtes interdit




PAPEETE, 19 avril 2017 - L’île de Tahiti est déclarée infestée par le Banana Bunchy Top Virus (BBTV). Depuis mercredi, un arrêté gouvernemental interdit le transport des plantes-hôtes vers toutes les îles de Polynésie.

Observé pour la première fois à Tahiti en novembre 2016, à la suite de signalements de dégâts observés par des horticulteurs dans leurs parcelles de ‘ōpuhi, le Banana Bunchy Top Virus (BBTV) est une maladie importée qui menace potentiellement une partie importante de la flore locale. Le BBTV se transmet de plante en plante par un puceron et se propage en utilisant du matériel végétal infecté (boutures, rejets, bulbes, prélevés sur des plants malades). Aucun remède n’est connu contre cette infection végétale qui pourrait décimer les plantations de musacées (bananes, fe'i), de zingibéracées ('ōpuhi, torche, curcuma, gingembre…), les aracées (taro, 'ape, taruā…), les commelinacées (misère), les heliconia (oiseaux du paradis), et les cannacées (canna).

> Lire aussi : Le Banana Bunchy Top Virus : Les plantes locales en danger

Pour éviter la propagation du virus dans les îles encore indemnes, le Conseil des ministres a pris un arrêté déclarant Tahiti infestée par le "Bunchy top"et interdisant le transport des plantes-hôtes vers toutes les autres îles de Polynésie. Cette restriction réglementaire, qui vient compléter une campagne d’information et de sensibilisation du public, sera appliquée très strictement par le service en charge de la biosécurité.

Présent dans de très nombreux pays voisins de la Polynésie française, le"Bunchy top" est la maladie virale la plus grave pour les bananiers et les plantains. Il n’existe ni variété résistante connue, ni traitement pour lutter efficacement contre ce virus.

Rédigé par JPV avec communiqué le Mercredi 19 Avril 2017 à 15:18 | Lu 5524 fois






1.Posté par Teina le 19/04/2017 16:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mesures inefficaces d''interdiction car le nombre de personnel de lutte phytosanitaire est faible pour contrôler tous les avions et bateaux. De plus le contrôle visuel des bagages et containers est inoperant tant que le SDR ne soit pas équipé de scann

2.Posté par Le Vieux le 19/04/2017 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce fait très grave est surtout a imputer a irresponsabilité, la cupidité et la malhonnêteté des deux ( horticulteurs ) je ne sais pas si on peut donner ce titre a ses personnes. Il faut faire un exemple avec leurs têtes pour sensibiliser l'ensemble de la population.

3.Posté par DIKé le 19/04/2017 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On dit merci qui? A Mme mirza peut-être, ou une de ses copines jardinières de mes 2.. En Calédonie, quasiment tous les bananiers ont du être détruits. sauf ceux de mon ami qui avait une plantation isolée de tout, subventionnée, dans un endroit désertique, dans le Sud, à gauche avant le parc de la Rivière Bleue. Pendant des années plus de bananes, si quelques unes à 800 F le kg. Même maintenant c'est nul. J'espère que mon billet de mauvaise humeur va passer dans le Tahiti Pacifique de cette semaine. Elle savait pas mme mirza? Au bagne à vie!

4.Posté par DIKé le 19/04/2017 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme je l'ai écrit Mercedes et son ICE pour la Jetset tahitienne, c'est une enfant de choeur à côté des criminelles et criminels qui en dépit des interdictions ont fait entrer des plantes interdites d'importation en tout connaissance de cause.
Sale avenir pour la Polynésie!

5.Posté par Jean pierre Beaulieu le 20/04/2017 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il serait plus que temps d'être un peu sérieux, mais toutes ces interdictions sont de la poudre aux yeux tant qu'il y aura des passe droit pour certaines personnalités peu scrupuleuses, bien souvent des femmes d'ailleurs (femme de) que l'on laisse passer de peur des représailles ultérieures.

6.Posté par Faut pas pousser! le 20/04/2017 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis toujours nos chers horticulteurs et horticultrices fonctionnaires et autres ramènent des plantes interdites. Combien ont été chopées avec des rejets de plantes planqués sur soi jusque dans les petites culottes.
On peut aussi applaudir nos mirza tang and co.

7.Posté par Numéric le 20/04/2017 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une merde de virus ou bactéries! une fois qu'elle est installé c'est pour la vie, on ne s'en débarrassera jamais! et nos enfants? ils mangeront quoi si ca continue? Ils ont pensé à ca?
Il faut appliquer une sanction exemplaire pour dissuader les prochains! sans quoi! ca recommencera!

8.Posté par REY Ethode le 20/04/2017 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une loi est applicable à tout le monde, et plus encore à ceux qui l'ont écrite
2 + 2 = 4
Il faut revenir aux fondamentaux et arrêter ces passe-droits

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance