Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Australie: entrée en vigueur de la taxe carbone, honnie des groupes miniers



Australie: entrée en vigueur de la taxe carbone, honnie des groupes miniers
SYDNEY, 01 juil 2012 (AFP) - Une taxe carbone payée par les entreprises les plus polluantes d'Australie est entrée en vigueur dimanche, après des années de débats houleux alimentés par les grands groupes miniers et l'opposition conservatrice.

La loi sur cette taxe, qui vise à lutter contre le changement climatique, avait été adoptée par le Parlement en novembre dernier, malgré l'opposition forcenée des grands groupes miniers, qui estiment qu'elle va étouffer le secteur.

A partir de ce dimanche, les quelque 350 principaux émetteurs de CO2 devront payer une taxe d'un montant fixe de 23 dollars australiens (18,6 euros) par tonne carbone.

"Pendant de longues années, notre pays s'est demandé quel était le coût du carbone et comment agir face au changement climatique. Nous avons trouvé" une réponse, a déclaré la Première ministre Julia Gillard à l'Australian Broadcasting Corporation (ABC).

A partir de 2015, cette taxe cèdera la place à un schéma d'échange de quotas d'émissions (ETS) en Asie-Pacifique, à prix variables, fixés par le marché.

La Nouvelle-Zélande et l'Union européenne disposent déjà d'un système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre.

Le gouvernement travailliste espère ainsi inciter les plus gros pollueurs à réduire leurs émissions. Il table sur une réduction de 159 millions de tonnes par an d'émissions carbone, d'ici 2020, par rapport aux niveaux prévus s'il n'y avait pas eu de taxe carbone.

L'opposition conservatrice affirme que cette taxe va provoquer une hausse des dépenses des ménages et affaiblir le secteur minier. Elle a promis de l'annuler dès qu'elle reviendra au pouvoir.

Cette taxe "est un boa constricteur qui va tuer une entreprise après l'autre", a assuré à ABC le député de l'opposition Warren Truss.

"En tant que gouvernement travailliste, nous n'avons pas fait ça sans raison, nous l'avons fait car nous pensons que c'est crucial pour l'avenir de l'Australie", a répliqué Julia Gillard.

Le gouvernement s'attend à ce que les entreprises répercutent cet impôt sur le prix de leurs services et produits. Pour amortir cela, une large partie de la collecte de la taxe sera reversée aux ménages via prestations sociales et baisses d'impôts.

L'Australie a l'un des taux d'émission de CO2 par habitant les plus élevés au monde et est aussi un grand exportateur de charbon.

Son secteur minier, source des plus grandes fortunes du pays, profite à plein du boum de la demande des pays émergents, dont l'Inde et la Chine.

Rédigé par AFP le Samedi 30 Juin 2012 à 19:59 | Lu 347 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies