Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Au coeur du Pérou, des ornithologues venus d'ailleurs donnent libre cours à leur passion



Au coeur du Pérou, des ornithologues venus d'ailleurs donnent libre cours à leur passion
MACHU PICCHU (Pérou), 08 déc 2012 (AFP) - Une boule de plumes écarlate jaillit de la forêt tropicale: un Coq-de-roche péruvien, Rupicola peruvianus, identifie à voix basse un expert du "Birding Rally Challenge Pérou", première compétition internationale d'observation d'oiseaux en Amérique latine.

Unis par une passion commune qu'ils qualifient eux-mêmes d'obsession, 24 ornithologues confirmés venus de 5 pays (Etats-Unis, Brésil, Grande-Bretagne, Afrique du Sud et Espagne) ont participé pendant six jours cette semaine à ce marathon particulier au coeur du Pérou.

En shorts et casquettes, munis de jumelles et bardés d'appareils photos, on pourrait les prendre de loin pour des touristes en goguette mais ces "birders" comptent parmi eux certains des plus grands spécialistes d'observation d'oiseaux dans le monde.

De la réserve naturelle de Tambopata, dans la région amazonienne, en passant par les sommets de la Cordillère des Andes, ils ont battu la campagne tous les jours dès 5 heures du matin pour enregistrer le plus grand nombre d'observations d'oiseaux.

"Je suis recouvert de piqûres d'insectes, j'ai les pieds en compote et j'ai été malade comme un chien à cause de l'altitude", s'exclame tout sourire Ryan Terrill, 26 ans, membre de l'équipe gagnante de la compétition et passionné d'oiseaux depuis l'enfance.

"Mais j'ai pu voir tous les oiseaux que j'avais toujours voulu voir", dit-il à l'AFP.

Son équipe, les "Tigrisomas", quatre étudiants en doctorat d'ornithologie à l'Université de Louisiane (LSU) de Bâton Rouge, est celle qui a couvert le plus de terrain et a totalisé en 6 jours l'observation de 493 espèces d'oiseaux.

"Le Pérou est l'un des meilleurs endroits au monde pour l'observation d'oiseaux en termes de biodiversité et aussi d'organisation", indique pour sa part à l'AFP Jordi Sargatal, auteur de plusieurs livres d'ornithologie et à la tête de l'équipe espagnole "Tramuntana Birding Team" qui a gagné plusieurs championnats européens d'observations d'oiseaux.

Arrivés derniers dans le "Birding Rally Challenge" péruvien, les Espagnols ont promis d'"étudier davantage" les espèces d'oiseaux sud-américaines en vue de la deuxième édition de la compétition qui se déroulera l'an prochain entre le nord du Pérou et la jungle amazonienne de Iquitos.

La dernière étape du Rally s'est déroulée dans la région de Cuzco (sud) et le palmarès annoncé à Macchu Pichu Pueblo, anciennement Aguas Calientes, au pied de la célèbre citadelle inca.

"Normalement, explique à l'AFP Dennis Osorio, coordinateur de l'événement, les compétition d'observation d'oiseaux se déroulent en une seule journée mais nous avons voulu montrer la diversité du Pérou qui compte 1.800 espèces d'oiseaux répertoriés, dont 117 endémiques".

"Pour la seule région de Machu Picchu il y a jusqu'à 700 espèces différentes d'oiseaux dont certaines uniques", précise-t-il.

"Ce qui a changé de manière spectaculaire ces dernières années, c'est l'interêt accru des Péruviens pour leur environnement", indique pour sa part Tom Schulenberg, un universitaire américain, auteur de l'ouvrage de référence sur les oiseaux du Pérou, un pays qu'il arpente depuis 35 ans.

Le rally a donné lieu à quelques surprises comme l'observation rare d'un "black swift apodidae", un oiseau migrateur de la famille des hirondelles, originaire d'Amérique du Nord, mais dont les routes vers le Sud sont peu connues.

La vice-ministre péruvienne du Tourisme, Claudia Cornejo, qui a remis le trophée gagnant représentant un Cotinga à col noir (Conioptilon mcilhennyi) a affirmé l'ambition du Pérou de devenir la première destination mondiale d'avitourisme, une manne qui pourrait générer 50 millions de dollars annuellement.

Avant de repartir dans leurs pays respectifs, les ornithologues consacreront leurs dernières heures au Pérou à une promenade en bateau au large de Callao pour observer ... des oiseaux pélagiques, qui passent l'essentiel de leur vie en haute mer.

ms/et

Au coeur du Pérou, des ornithologues venus d'ailleurs donnent libre cours à leur passion

Rédigé par Par Marie SANZ le Samedi 8 Décembre 2012 à 06:48 | Lu 562 fois






1.Posté par Tehei le 08/12/2012 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La grive en robe de soirée et visionnaire avec ça , du bleu aux yeux mdr

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies