Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Au Vietnam, une poignée d'éléphants pour sauver l'espèce



Dak Lak, Vietnam | AFP | mercredi 20/12/2016 - Découvert piégé au fond d'un puits dans le centre du Vietnam, Gold, bébé éléphant d'un an, porte maintenant, avec son compagnon de jeu Jun, une lourde responsabilité: ils font partie des derniers espoirs de survie de l'espèce dans le pays.

Les défenseurs de l'environnement espèrent qu'une fois remis sur pattes, ces jeunes pourront rejoindre le centre de reproduction à grande échelle qu'ils veulent mettre en place sur le modèle de ceux existant en Thaïlande et en Birmanie.

"Au rythme auquel cela va, dans une génération, nous pourrions avoir perdu tous les éléphants du Vietnam", a déclaré Tuan Bendixsen, directeur d'Animals Asia au Vietnam, qui gère le centre de Dak Lak.

"Leur nombre est de plus en plus faible et cela devient donc de plus en plus difficile", ajoute-t-il.

Ces dernières années, le taux de natalité des éléphants a gravement chuté: aujourd'hui, à Dak Lak, il y en aurait encore une centaine à l'état sauvage contre 550 en 1980.

En cause: la diminution de leur habitat et le manque de nourriture.

Quant aux animaux d'élevage - 80 actuellement dans la région - ce n'est pas mieux. Principalement utilisé pour transporter les touristes dans les forêts des hautes terres centrales du Vietnam, ils sont trop exploités pour avoir le temps de s'accoupler et passent trop de temps enchaînés quand ils ne travaillent pas.

Le premier objectif du Dak Lak Elephant Conservation Center est de créer un petit troupeau, explique Willem Schaftenaar, bénévole néerlandais.

"Les éléphants qui sont ici doivent être gardés dans les meilleures conditions et ne doivent pas servir pour les promenades", a-t-il ajouté.

Pour avoir plus de chance de créer un groupe, il faudrait convaincre les cornacs locaux d'emmener leurs éléphants pour la reproduction et ensuite permettre aux femelles de ne pas travailler pendant la gestation.

Une tâche qui ne sera pas aisée car pour beaucoup cela signifie perdre leur seule source de revenus. Et aussi le statut que leur confère l'éléphant qui est un symbole de prestige dans ce pays d'Asie du Sud-Est où ils étaient historiquement utilisés lors des défilés royaux mais aussi lors des combats.

nam-jv/tib/lb

Rédigé par () le Mercredi 21 Décembre 2016 à 06:00 | Lu 278 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies