Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Anciens combattants : un mémorial de la France libre pour ne rien oublier



Les plans de la future Maison de la France libre
Les plans de la future Maison de la France libre
PAPEETE, le 22/11/2016 - L'Amicale du Bataillon du Pacifique et la délégation de la Fondation de la France libre ont pour projet de réhabiliter la Maison de la France libre située à Vaininiore, près des anciens locaux de la Croix-Rouge. Un lieu où les familles des anciens combattants et le public pourront se retrouver afin de revivre les moments vécus par ces metua partis à la guerre pour le Pays. Ces travaux de réhabilitation représenteront près de 100 millions de francs.

"On aura une salle de cinéma, un snack, une salle de réunion, et un mémorial où on va mettre tous les souvenirs des unités qui ont fait la guerre. Un lieu sacré et fermé et qui pourra être utilisé uniquement durant les cérémonies dans l'année, comme le départ des tamari'i volontaires le 21 avril, le 18 juin qui est l'appel du Général de Gaulle, le 14 juillet pour la fête nationale, le 2 septembre où a lieu le ralliement des établissements français de l'Océanie à l'époque, c'est quand tous les jeunes avaient voté pour la France libre…", raconte Éric Noble, président de l'Amicale du Bataillon du Pacifique.

Ce projet, qui représente près de 100 millions de francs, permettra de redonner vie à ce bâtiment devenu vétuste. "Mon père s'en était occupé pendant près de 30 ans", explique Éric Noble. "Il était président de l'Amicale du Bataillon du Pacifique et il est mort à 62 ans, il y a plus de 30 ans de cela. Et John Martin, avant de mourir, m'a dit : ne nous laissez pas tomber ! Ne nous oubliez pas ! C'était vraiment un message fort pour dire qu'on n'ait pas fait ça pour rien. Il ne faut pas oublier qu'ils se sont battus pour notre liberté", poursuit-il.

La Maison de la France libre était un lieu où les anciens combattants aimaient se retrouver : "Ici, ils se sont remémorés leur guerre, il y a eu des fêtes extraordinaires, des mariages…", décrit Éric Noble. Pour les descendants de nos 'aito, il était important de remettre un peu de vie dans ces locaux. "Il y a quatre ans, nous avions remis à jour les 16 associations qui existaient, ensuite, nous avons repris ce bâtiment qui était à l'abandon, où certaines activités illégales étaient installées : prostitution, paka… C'était une honte pour nous", déplore-t-il.

L'Amicale du Bataillon du Pacifique et la délégation de la Fondation de la France libre ont donc décidé d'unir leurs efforts pour concrétiser ce projet de mémorial de la France libre. Et pour le mettre sur pied, il va falloir trouver des fonds. Ils organisent d'ailleurs un bal ce samedi 25 novembre à la salle philanthropique. "C'est pour financer le dossier de l'architecte, ce qui représenterait 5 ou 6 millions de francs. Bon, on n'atteindra pas du premier coût, mais on fera encore d'autres actions pour récolter des fonds", explique le président de l'amicale. Une présentation du projet se fera également le soir de ce dîner dansant.

Mais ces bénévoles feront appel également au Pays, à l'État et à la commune de Papeete pour les accompagner dans ce projet. "De la guerre de 1939-1945, il ne reste que quatre anciens combattants, dont Maxime Aubry. Il y a aussi Lucette Huc qui était infirmière pendant la guerre… on fait tout pour leur rendre hommage et leur dire merci", souligne Éric Noble.

Aujourd'hui, selon Éric Noble, une centaine de personnes ont adhéré à leurs associations, "mais on représente potentiellement 5 000 anciens militaires retraités", conclut-il.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations concernant le bal de samedi soir et toutes les actions qui seront mises en place par ces associations, vous pouvez joindre Éric Noble, le président de l'Amicale du Bataillon du Pacifique au 87 71 55 17.



Les membres du milieu associatif qui soutiennent le projet
Les membres du milieu associatif qui soutiennent le projet

Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 22 Novembre 2016 à 17:08 | Lu 1362 fois







1.Posté par circonspect le 23/11/2016 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beau projet à la mémoire de nos anciens qui se sont sacrifiés pour notre liberté.

Prévoir un très bon budget de fonctionnement avec un controle rigoureux,

il y avait par le passé, pour les anciens combattants pour se rencontrer, le cercle des Marins qui était très sympa et pratiques, mais qui hélas qui n'a pas survécu à une mauvaise gestion.
Mon père ancien combattant la fréquenté pendants longtemps le midi.
Bonne vie à ce futur projet.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance