Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Aire marine protégée des Australes : Fritch confirme l'opposition du Pays



Edouard Fritch a reçu mardi matin Frédéric Riveta, maire de Rurutu, Georges Hatitio, maire de Rimatara, et Joachim Tevaatua, maire de Raivavae afin d’évoquer avec eux la problématique de la protection de la ressource halieutique et le projet d'AMP des Australes.
Edouard Fritch a reçu mardi matin Frédéric Riveta, maire de Rurutu, Georges Hatitio, maire de Rimatara, et Joachim Tevaatua, maire de Raivavae afin d’évoquer avec eux la problématique de la protection de la ressource halieutique et le projet d'AMP des Australes.
PAPEETE, 12 avril 2016 - Edouard Fritch a confirmé mardi, lors d'un entretien avec trois des cinq maires des îles Australes, l’opposition du gouvernement au projet d’Aire marine protégée échafaudé dans l’archipel en collaboration avec l’Organisation non gouvernementale Pew.

Le président de la Polynésie française a affirmé mardi, lors de son entretien avec les maires de Rurutu, Raivavae et Rimatara, l’opposition du gouvernement au projet d’Aire marine protégée (AMP) sur une surface maritime d’un million de kilomètres carrés aux Australes. Une fois créé, cette AMP reviendrait à verrouiller tout l'océan autour de l’archipel, à l'exception d'une zone de pêche libre dans la limite des 20 nautiques des côtes pour les pêcheurs locaux, et quelques zones de pêche réglementée sur des hauts fonds à proximité des îles.

Sous l'appellation Rahui Nui no Tuhaa Pae, ce projet a été façonné en collaboration avec l’ONG Pew et obtient du soutien de la part des élus et de la population de l’archipel. Mais le gouvernement lui préfère le projet d'une aire marine gérée plus inspirée par un équilibre entre préservation de la ressource et développement économique. Car, a rappelé mardi Edouard Fritch au sujet de ce projet d'AMP, "on est en train de s’enfermer. On ne peut pas interdire aux Polynésiens d’accéder à la zone économique de notre pays. On va commencer par les Australes, puis ce sera les Marquises, les Tuamotu, et on ne pourra plus pêcher nulle part alors que notre flottille de pêche participe au développement et à l’emploi".

Une aire marine gérée à l’échelle du pays, permettrait en revanche d'organiser la pêche côtière en concertation avec les communes, au travers de zones de pêche réglementée. Cette proposition a reçu un accueil favorable des maires des trois communes représentées et des discussions avec les services concernées seront prochainement organisées, ainsi que des réunions dans les îles des Australes.

Le président Fritch a souligné l’implication du Pays depuis plus de 20 ans pour la protection de la ressource halieutique, notamment avec la rupture des accords de pêche avec des armements étrangers depuis 1996.

"Depuis cette date", a-t-il observé mardi lors de cette réunion, "les étrangers ne pêchent plus dans notre zone et notre flottille ne pêche pas non plus dans la zone des Australes", en reconnaissant qu’il convenait de préserver la ressource.

Rédigé par JPV, à partir d'un communiqué le Mardi 12 Avril 2016 à 15:21 | Lu 1748 fois







1.Posté par Teva le 12/04/2016 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel dommage! Un beau projet concret refusé net par le gouvernement avant même d'en avoir discuter avec la population. Pour une fois que l'on parle des Australes! Le gouvernement devrait écouter les archipels, ils ont aussi le droit de dire ce qu'ils veultent pour leur îles!

2.Posté par Heinui le 12/04/2016 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Président dit que les étrangers ne pêchent pas dans la zone des Australes et que nos flottilles non plus. Alors pourquoi ne pas faire cette AMP, si ça dérange personne? Les Australes pourraient l'utiliser pour avoir plus de touristes, comme avec l'UNESCO.

3.Posté par Australes le 12/04/2016 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ceux qui veulent connaitre la position des maires et de la société civile des Australes sur ce sujet, vous pouvez retrouver leur intervention, lors de la conférence à Papeete le 6 avril, sur https://www.facebook.com/rahuinuinotuhaapae/

4.Posté par DavidR le 12/04/2016 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les étrangers ne pêchent plus dans notre zone et notre flottille ne pêche pas plus dans la zone des Australes, alors où est le problème d'une aire marine protégée? Ces politiciens ne comprennent rien à l'écologie, et à l'urgence de protéger et de restaurer les océans. Pour eux, il ne faut pas empêcher les gens de pêcher, la réflexion s'arrête là, les USA ont créé la plus grande aire marine au monde dernièrement, l'Europe a fixé pour objectif de créer des aires marines, mais le gouvernement Fritch dit NON. Je proposerai à l'Europe d'arrêter de donner du fric à la Polynésie!

Seul 1% des récifs sont protégés en Outre-mer, et les aires marines représentent encore moins, c'est scandaleux! Vers 2050, le thon ne se pêchera plus, parce que ces poissons auront sans doute disparu, sauf si on restaure les océans, la Polynésie doit contribuer à cet effort de conservation, au lieu de faire de la politique à la petite semaine.

5.Posté par Heiata le 12/04/2016 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Forcément, le Président Fritch part cette semaine en Chine pour aller négocier avec les investisseurs de Hao. Ces investisseurs semblent plus intéressés par nos thons que par des mérous d'élevage contaminés au plutonium et à la ciguatera. Hao est probablement une couverture. Alors des projets de grandes AMP dans notre ZEE, ça fait mauvais genre pour les négociations avec les chinois!

6.Posté par Le Vieux le 13/04/2016 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fritch tu viens de faire une très grosse erreur politique. Tu la verras et la mesureras aux prochaines échéance électorales ici aux Australes.

7.Posté par Moana le 13/04/2016 06:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on va ouvrir Hao pour les chinois et ils vont se GAVER DE POISSON PELAGIQUES en venant dans nos eaux...c est ca qu il veut le fritch...

8.Posté par Tematangi le 13/04/2016 06:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est Paris qui à donné l'ordre, ce l'état qui controle la ZEE et ne pas les marionettes en Faranésie.....même affaire aux Marquises....

9.Posté par Vehiatua le 13/04/2016 06:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bien! Maintenant j'attend de voir s'il va vraiment inviter l'Association Rahui no Tuhaa pae, et d'autres associations concernées pour la discussion très prochainement. Parce que s'il faut qu'on attende que le gouvernement se déplace dans les îles ben c'est pas demain la veille... J'attend aussi de voir l'explication des maires concernant le changement de leur position et par la même occasion celle de leur population...

10.Posté par Tuhaa Pae le 13/04/2016 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bizarre que personne n'ai cherché à savoir qui était cette ONG lobbyiste qui tire les ficelles : Pew Charitables Trusts. demandez aux pauvres pêcheurs bretons que cette ONG a fait passer pour des méchants français, demandez aux néo-zélandais qui contestent aujourd'hui la sanctuarisation de Kermadec encore une fois opéré dans l'ombre par PCT. Ces derniers peuvent se vanter de faire plier des gouvernements entiers. Que penser du fait que cette ONG appartient à un magnat du pétrole qui vient nous faire des leçons sur l'écologie, qui paie des frais de voyage à cette délégation des Australes pour venir sur Tahiti ou pour aller voyager à l'étranger. Les chemins vers l'enfer sont souvent pavés de belles choses. A bon entendeur.

11.Posté par Manutea le 13/04/2016 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Mais le gouvernement lui préfère le projet d'une aire marine gérée plus inspirée par un équilibre entre préservation de la ressource et développement économique. "

Lorsque nos dirigeant auront compris que ces termes peuvent être complémentaires et non opposés, que la préservation de la ressource peut permettre le développement économique (et sur le long terme), un grand pas sera franchi.

En espérant qu'ils s'en rendent compte avant que les stocks de poissons soient trop faibles, à l'image de ce qu'il se passe en méditerranée ou en asie du sud-est...

12.Posté par te aho api le 13/04/2016 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un guignol au perchoir du pays.

13.Posté par manoivi le 13/04/2016 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On parle écotourisme, mais ou logeront ces futurs potentiels touristes nés de cette AMP, il faut que la population se décide à ouvrir des hébergements.
Mais si on veut garder notre authenticité, il faut ouvrir des pensions de famille. Une pension de famille, c'est 15 à 17h00 de présence par jour, 7 jours sur 7, avis aux amateurs. Une pension de famille de qualité, c'est 50 à 60 MFCP d'investissement initial. Quelle reconnaissance on les pensions de famille de la part des maires qui pourtant cherchent, à juste titre, de l'autofinancement, Qui ramène des devises dans les Archipels sinon le tourisme, pourtant les ministères distribuent aux associations, aux pêcheurs, aux agriculteurs, aux artisans, aucun soutien aux actifs !!!!

14.Posté par Toki le 13/04/2016 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. FRITCH n'a rien compris aux enjeux environnementaux et économiques!!! Qu'il se renseigne ou qu'il change de conseillers parce que c'est juste une erreur de s'opposer à ce projet. M. FRITCH ne peut raisonnablement pas dire que s'ils suivent ce projet, ce sera la même chose aux Tuamotu et ailleurs en PF ou que cela sera néfaste pour les populations!!! c'est du n'importe quoi! A t il une étude qui confirme ses affirmations?

Comment peut il affirmer qu'il n'y a pas de thoniers aux Australes alors même qu'on observe la présence de DCP flottants là bas? c'est quand même pas la population locale qui créée ces DCP??? Quelle tristesse de constater que les politiciens se fichent pas mal de nos futures générations et n'ont qu'une idée en tête: se faire du fric et peu importe les dégâts que ça fera!

15.Posté par TETUMU le 13/04/2016 18:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

!! Enfin une personne qui parle de DCP !! Saviez vous combien de DCP dérivent dans notre aire marine rassemblent des milliers de tonnes de thons et les emportent vers l''''''''exterieur de notre Zee. Le pays et l état français devraient les interdirent !

16.Posté par TETUMU le 13/04/2016 18:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

!! Enfin une personne qui parle de DCP !! Saviez vous combien de DCP dérivent dans notre aire marine rassemblent des milliers de tonnes de thons et les emportent vers l''''''''''''''''exterieur de notre Zee. Le pays et l état français devraient les interdirent !

17.Posté par ninamu le 14/04/2016 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@post10 Tuhaa Pae: ton comm m'intéresse, as tu plus d'infos sur Pew? Je suis tout à fait d'accord avec toi!!! Quant au fait de créer une AMP aux Australes, l'idée n'est pas sotte du tout.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:04 Journée « Sport-armées-jeunesse » sur le DA 190

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance