TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Affaires foncières: la conférence-débat de l'AJPF fait salle comble au CESC




Affaires foncières: la conférence-débat de l'AJPF fait salle comble au CESC
Suite à sa première conférence-débat du 19 septembre dernier, l'Association de Juristes en Polynésie française (AJPF) a poursuivi ses actions d'aide à l'accès au droit pour tous en tenant sa seconde conférence-débat mardi soir sur deux thèmes :
- "Le testament et les legs" présenté par monsieur Gaël SINJOUX, membre de l'AJPF et notaire assistant à Papeete. Diplômé du notariat, ce jeune polynésien est à l'initiative des rencontres AJPF avec les étudiants polynésiens des universités métropolitaines depuis 2005 ;
- "Les affaires foncières et le judiciaire", présenté par madame Catherine VANNIER, vice-présidente de l'AJPF, magistrat près le tribunal de Papeete et présidente de la section Nuku Hiva depuis 2008.

L'AJPF a ainsi réuni près d'une centaine d'auditeurs dans l'hémicycle du CESC, dont plusieurs personnalités civiles et politiques du Pays, telles que madame Raymonde RAOULX, monsieur Joinville POMARE, monsieur jean-Claude CLARK, monsieur Emile VERNIER, madame Unutea HIRSHON, ou encore madame Sandra LEVY-AGAMI.
Les débats ont été l'occasion pour l'auditoire d'échanger avec ces juristes experts sur des questions souvent d'ordre particulier.
Compte tenu de l'engouement manifesté par la population, d'autres conférences devraient suivre.

Les membres de l'AJPF ont remercié la Présidente Raymonde RAOULX
d'ouvrir l'institution pour permettre l'accès au droit pour tous

Rédigé par communiqué du CESC le Mercredi 9 Novembre 2011 à 19:03 | Lu 898 fois

Tags : CESC






1.Posté par poti''i le 10/11/2011 01:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OT et sa bande feraient mieux d'afficher toutes les terres qui cherchent ses propriétaires avant de les spolier. Ils n'ont pas le droit de passer outre nos droits. Je me pose maintenant des questions :
- Pourquoi veulent-ils absolument déposséder les familles de leurs terres ???
- Pourquoi mettre la pression en faisant voter les textes, évidemment en faveur des élus-voleurs ??? Pourquoi ne pas laisser le temps à ces familles afin qu'elles puissent réunir tous les actes nécessaires pour s'approprier de leur terre ?
- Pourquoi, ne veulent-ils pas chercher les vrais propriétaires des terres ???
- SVP, MESSIEURS ET MESDAMES LES ELUS(ES), FAITES LA LISTE DES TERRES ET AFFICHEZ-LES ! INFORMEZ LA POPULATION DU CONTENU DES TERRES AVANT DE LES SPOLIER !!!!!!!!!!!
Maururu
Poti'i


Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance