TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Affaire TNPG – La justice donne raison au COPF.


Un contentieux oppose d’un côté le COPF, la fédération de boxe et la fédération de voile et d’un autre Gerald Huioutu qui fut le chef de la délégation polynésienne aux derniers Jeux du Pacifique. Selon l’avocat du COPF, la justice aurait prononcé l’annulation de l’assemblée qui avait élu M. Huioutu au poste de président de l’association TNPG.



Les membres du COPF autour de leur président, Tauhiti Nena
Les membres du COPF autour de leur président, Tauhiti Nena
PIRAE, le 27 octobre 2015.Le président du comité olympique de Polynésie française a convoqué les médias ce lundi après midi, afin d’évoquer un contentieux entre le COPF et l’association TNPG. Le COPF est l’organisme qui chapeaute l’ensemble des fédérations sportives de Polynésie française.
 
L’association Tahiti Nui Pacific Games est l’association qui gère les moyens financiers attribués à la délégation pour les Jeux, pouvant servir à rapatrier certains athlètes pour les jeux et autres frais divers sur place, une enveloppe de 120 millions au total pour la dernière édition. Cette association avait fait l’objet d’un changement de président quelques mois seulement avant les Jeux.
 
Le COPF contestait la validité de cette élection et le manque de transparence de la gestion de l’enveloppe de 120 millions d’argent public, constatant également un manque d’équité. Selon l’avocat du COPF, le tribunal civil de première instance a finalement annulé l’assemblée de février 2015, Bernard Costa a donc retrouvé son poste de président de l’association.

Tauhiti Nena, président du comité olympique de Polynésie française :
 
« Le comité olympique dont je suis le président, reconnaissait l'association TNPG présidée par Bernard Costa, on sait que c'est une personne qui est compétente, qui fait les choses en toute transparence. Il y a eu ensuite seulement 3 mois avant les derniers Jeux du Pacifique, un 'putsch' d'une dizaine de présidents de fédé, et encore, puisque beaucoup n'étaient pas présents et avaient donné procuration. Ils ont voulu récupérer la gestion de cette association, avant les Jeux du Pacifique, pour les fonds. »
 
« Donc pour nous pas de souci, on est dans un pays libre, sauf qu'ils n'ont pas voulu que la fédé de boxe vote, ni que la fédé de voile vote, ni que le président du Copf n'intervienne, alors qu'au niveau du sport c'est quand même une institution qui est reconnue au niveau international, on était par ailleurs membre de droit de cette association. »
 
« On a donc amené l'affaire au tribunal par rapport à ces irrégularités, parce qu'ils n'avaient pas la majorité et parce que ce sont des voyous. »
 
« Ils n'ont pas accepté que la boxe ni la voile ne votent, alors qu'elles étaient pourtant représentées par leurs vice-présidents, il y avait également quelques présidents de fédé absents.  C'est sûr que si on avait su qu'il y aurait eu un putsch, on aurait fait le nécessaire, après c'était Bernard Costa qui gérait et pas nous. On ne fait pas un putsch à trois mois des Jeux du Pacifique. On a donc fait un référé au tribunal. »
 
« S'il y avait eu une bonne gestion de l'association, il n'y aurait pas eu de souci or pendant toute la période de préparation des jeux, on a eu aucune donnée. Il n'y a eu aucune transparence au niveau de la gestion, ni aucune équité dans la gestion. »
 
« Je prends exemple du budget prévisionnel où il y avait 10Mcp prévus pour le rapatriement des athlètes de l'étranger. Au volley ball, une douzaine d'athlètes ont été rapatriés et pris en charge par l'association, à la boxe il n'y a eu qu'un athlète qu'on a rapatrié qui a été médaillé d'argent aux Jeux et on n'a pas voulu prendre en charge son déplacement. C'est juste un exemple pour montrer qu'il n'y a eu aucune équité. »
 
« On a demandé à ce qu'ils n'aient pas le droit d'avoir des produits dérivés au nom du COPF et du conseil des Jeux. On a reçu un courrier du conseil des Jeux qui les informait qu'ils n'en avaient pas le droit, sous peine de poursuites. »
 
« Nous concernant, on leur a dit qu'ils n'en avaient pas le droit, sauf s'ils reversaient les bénéfices au COPF. Il y en avait pour six millions. Aujourd'hui, on a aucun retour. S'il n'y avait pas de recette, on leur a demandé à ce que les produits reviennent au COPF, ce qui est logique puisqu'ils ont utilisé le logo du COPF. »
 
« C'est très bien qu'il y ait eu une décision de justice qui nous donne raison et qui ait prononcé l'annulation de l'assemblée générale de l'association TNPG. L'ancien président Bernard Costa reprend les rennes de l'association. Elle condamne l'adjoint du chef de service de la jeunesse et des sports. »
 
« C'est quand même grave que l'adjoint du chef de service de la jeunesse et des sports, gère des fonds publics, gère cette association dans l'illégalité, avec des irrégularités en ce qui concerne la vente de produits dérivés, ce qui fera l'objet d'une autre plainte. L'association a son siège dans les locaux mitoyens du COPF, on ne les a pas vus pendant 7 mois. Maintenant que la justice nous a donné raisons, des poursuites vont suivre. »
 
« Il y a également la plainte d'un contribuable qui demande des justificatifs. Un courrier a été adressé à l'ancien ministre des sports et au président du COPF. Concernant les déplacements des Jeux, on lui a remis tous les éléments concernant la délégation et autre, concernant les fonds publics, on lui a demandé de s'adresser directement à l'adjoint du chef de service de la jeunesse et des sports. Je pense que c'est une affaire qui ira loin. »

Le mail de l'avocat du COPF
Le mail de l'avocat du COPF

Rédigé par SB le Mardi 27 Octobre 2015 à 18:07 | Lu 1202 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki